Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Jaja : Files
 Publié le 05/05/08  -  8 commentaires  -  603 caractères  -  59 lectures    Autres textes du même auteur

Les temps difficiles


Files



Des files
étirées à l’infini,
des inutiles,
au regard terni.
Vieux enfants,
jeunes vieillards,
femmes-éléphants
et clochards,
s’agglutinent
comme de la gelée
dès matines,
en triste mêlée.
Pas de pain,
pas de lait non plus,
pour les clampins
et les exclus.
Pendant ce temps,
la Bourse monte,
on attend
des profits monstres.
Le blé s’affole,
le riz roule
et le tournesol
perd la boule.
Des files,
sans trêve ni terme,
un catwalk débile
où l’on nous enferme.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
5/5/2008
Bonjour Jaja,

J'ai fini de lire pour aller chercher "catwalk":

"nom anglais du podium ou de la piste sur laquelle marchent les modèles lors de présentation de mode"

C'est déjà un symbole de duperie, mais le parallèle avec les files d'attentes en rajoute une salutaire couche, bravo, j'ai bien aimé.

   Anonyme   
6/5/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très bien fait dans la forme, avec un fond nécessaire, comme d'habitude. De la poésie comme je l'aime, dégagée (en apparence) de soi-même et de ses petits tracas...

   clementine   
6/5/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Fatal état des lieux qui nous enserre.
Rythme rapide, chute inexorable.
Poids des mots (sans le choc des photos!)
Bien dit, jolie musique pour une bien triste réalité.
Merci Jaja.

   widjet   
6/5/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Mouais bah moi ça me chamboule pas des masses, désolé. Des mots balancés. Platoniques. (Trop) Sages. (Très) Plats.
Widjet

   Scrib   
7/5/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Excellent i J'ai adoré ...

   karminator   
7/5/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
oui bon.... avec une forme comme celle-là, je m'attendais à un fond vraiment génial... mais bon... déception... malgré cela, la forme reste très bonne....

ne le dirais-je jamais assez :
«sans sens le son n'est que sensation,
mais sans son le sens est sans actions...»

   Pattie   
8/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'aime le côté second degré inné de l'auteur, mais je trouve qu'il est dilué dans l'objectif, là. L'objectif "On dénonce", c'est pas mal, mais j'aurais bien aimé une envolée à la fin, un truc qui renvoie un peu plus vers le délire.
Ce que j'ai aimé : la forme, le peu de mots dont Jaja a besoin pour dessiner un décor, une idée. Tout cet implicite nécessaire, ça me plaît.

   Anonyme   
28/12/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Malgré plusieurs lectures, ce texte ne m'a pas apporté ce que j'en attendais, il reste trop sage, il n'a pas assez d'envergure pour ces "Files".

Cela énonce et non dénonce, vous n'êtes pas arrivé à donner à votre écriture un ton marquant, que nécessite un tel sujet. Il aurait fallu sortir un peu plus des sentiers battus, et ce n'est pas ce "catwalk" qui va faire la différence. Vos mots en français auraient dû être plus incisifs, plus mordants.

L'idée pointe du doigt ces deux mondes si distants l'un de l'autre, dont le fossé se creuse inexorablement, un peu dommage d'avoir été trop modéré dans vos propos.


Oniris Copyright © 2007-2019