Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
jensairien : Croche-pied
 Publié le 06/03/08  -  11 commentaires  -  544 caractères  -  114 lectures    Autres textes du même auteur

Égaré.


Croche-pied



Donnez-moi une feuille, un crayon
Et laissez-moi faire
Je sais y faire
Détendez-vous
Fumez si ça vous plaît
Voyez :

Un homme         Un homme marche

Voyez
Ses pieds
Fouler
Les herbes folles dans le vent

Voyez-le se pencher
Se courber
S’affaisser
S’effondrer

Voyez-le dans l’herbe
Folle
Agoniser

Donnez, donnez-moi une feuille, un crayon
Et laissez-moi faire
Laissez
Laissez-moi
Dans l’herbe reposer


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
6/3/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Donne-moi un papier un crayon
Pour tracer quelques mots maladroits
Pour capter d'un soleil les rayons
Et remettre mes vers à l'endroit

Merci jensairien pour ce croche-pied qui m'a fait trébucher

   Anonyme   
6/3/2008
Mince... Pourtant d'habitude j'aime foutrement jensairien...

Bougre! Je n'ai pas accroché... Pourquoi? Pourquoi?

Je ne me l'explique pas vraiment. Pourtant j'ai relu mais

rien n'y fait... J'aurai bien aimé me casser la gueule pourtant.

   Anonyme   
6/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Moi je crois avoir capté mais jensairien va nous répondre ! Tu compares l'écriture à une marche sur l'herbe. Le pieds, c'est la plume, la feuille, la nature. Ma foi si c'est ça, c'est bien pensé. C'est donc ce que je viens de proposer comme compréhension que je vais noter ici.

   clementine   
6/3/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Et bien moi, à chaque fois que je lis, j'y vois une interprétation nouvelle et peut-être ce n'est pas pour vous déplaire, cher monsieur Jensairien.
Et qu'importe finalement, j'aime inconditionnellement.

   David   
7/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Jensairien,

La forme et le titre se répondent bien, je lis de l'insouciance surtout mais savamment rendue, j'ai bien aimé.

   widjet   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Voilà un texte court mais troublant (sans doute car l'auteur nous parle, nous interpelle). S'agit-il d'une poème sur le processus de la création ? S'agit-il juste d'une vie anonyme qui s'en va ?
Je ne sais pas mais le trouble persiste toujours. J'ai aimé.

Widjet

   Anonyme   
8/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Sur la forme j’aime beaucoup.

Sur le fond cela reste une énigme, mais justement j’aime bien les énigmes, ce qui est un excellent incitatif pour relire ce poème pour le simple plaisir !

   calouet   
16/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Le forme est attrayante, le fond nébuleux... Dire que ça m'a plu, c'est assez con, puisque je ne suis pas certain d'avoir compris... Mais quand même, ça m'a plutôt bien plu ;)

   Anonyme   
24/6/2008
 a aimé ce texte 
Passionnément
Lugubre et beau ! Malgré une apparente légèreté. Celui qui dessine et celui qui s' effondre ne font qu' un, il faut qu' on les laisse. Peut-être pour qu' ils se retrouvent et ne fassent plus qu' un ?

   Anonyme   
18/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce qui m'a plu dans ce texte, c'est qu'il ouvre plusieurs possibilités au lecteur, le fond, la forme ne faisant qu'un.

Voilà qu'il m'a happé par ce semblant d'action qui se veut "terrifiante", pour mieux me captiver. C'est très fort, sous cette apparente simplicité de se sentir mené par les mots. De plus ils imposent une réflexion qui se poursuit après lecture.

C'est une bien curieuse aventure que cette lecture.

   Bidis   
18/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je me suis laissée emporter par ces quelques vers. C'est doux, c'est beau, c'est plein de nostalgie. Et cela a un côté parfait.
J'aime bien.


Oniris Copyright © 2007-2019