Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jeser : Pour l'ami Marcel
 Publié le 17/07/07  -  2 commentaires  -  842 caractères  -  52 lectures    Autres textes du même auteur

Cloné sous dioxine le 23 octobre en l’année des grasses 1931, Marcel a montré son talent dans des écrits plein d'esprit. Après la mort de sa première épouse, la vie lui réserva Annie, consolatrice aimante et dévouée. Je salue ici, ce 20 octobre 1999, ses 68 ans.


Pour l'ami Marcel



Monsieur Marcel aimé, nous y voilà encore,
Ton âge mécontent te sort par tous les pores.
L’ingrat se fait vilain, ne se contente plus,
Des ans vite écoulés, il en veut un de plus.

Je voudrais, d’amitié, faire un peu l’historique,
Échelonner ta vie, côté drame et comique,
Mais je te connais peu, du moins, pour le passé,
Je ne peux qu’apprécier ce qui me fut montré.

Ce que j’atteste alors, est forcément l’esprit,
L’humour et la gouaille émaillant tes écrits.
Montrant dans tes propos, une superbe… verve.
Et permettant toujours qu’un autre s’en resserve.

N’ayant pas de talent pour tenir l’encensoir,
J’arrête là les frais, du moins quant à ce soir.
Et laisserai Annie, fêter comme il se doit,
Ce qui, espérons-le, reste encore un peu droit.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Athanor   
6/8/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Quel bel hommage !
Et toujours cette petite pointe d'humour qui va se faire une belle petite placce sur Oniris (je le souhaite).

"...Et laisserai Annie, fêter comme il se doit,
Ce qui, espérons-le, reste encore un peu droit..."

Par contre, un petit bémol ; Marcel, c'est aimé ou Aymé ?
Si c'est le second, j'aurais apprécié une petite référence bien léchée.

   Anonyme   
17/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Comme tout les hommages, il est simple, émouvant, il parle du personnage avec humour et chaleur.

Un texte qui se lit bien, mais il y a quelques imperfections dans la prosodie, qui seraient à revoir pour parfaire élégamment cet hommage.


Oniris Copyright © 2007-2018