Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Lavy : Naufrage
 Publié le 17/10/08  -  2 commentaires  -  551 caractères  -  79 lectures    Autres textes du même auteur

C'est le naufrage de l'âme... une âme qui se sent impuissante face à un destin chaotique...


Naufrage



Frissons amers, âcreté fiévreuse,
Maux ivres, soûl hibernant,
Inertie assourdie, cécité fatale…
Je fuis…

Larmes heurtées, gaietés douloureuses,
Peines masquées, maintien franc,
Feinte neutralité, absence brutale…
Je fus…

Creux tourment, affliction nauséeuse,
Déséquilibre, néant,
Maladie systémique, chute totale…
J’y eus…


Figure angélique…
Folie anémique…
Naufrage…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
25/10/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Lavy,

C'est "J'y eus... " droit ? L'énumération ce n'est pas du Prévert pour le coup, c'est assez noir mais sobre, avec des rimes discrètes, "naufrage" c'est un début aussi dans pleins d'histoires.

   Anonyme   
5/2/2017
 a aimé ce texte 
Pas
Je n'aime pas trop ce style "télégraphique", il est bien peu parlant en fin de compte, il me fait l'impression de "raideur", de "froideur", d'une émotion figée.

Mon ressenti n'a pas réussi à comprendre en profondeur ce "Naufrage". J'aurais aimé qu'il me soit présenté de façon plus personnel, malgré ces "Je fuis", je fus, j'y eus", cela reste bien trop succinct, tout le reste du phrasé n'est qu'un amas de mots impersonnels.


Oniris Copyright © 2007-2020