Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
lencrier : Les casquettes d’Orléans
 Publié le 28/03/08  -  3 commentaires  -  534 caractères  -  28 lectures    Autres textes du même auteur

Pour cet homme, sans-abri, rencontré à la laverie...


Les casquettes d’Orléans




Cela faisait quelque temps déjà
qu’il avait pris l’âge en stop sur son dos

et on les voyait tous les deux, inséparables,
arpenter les jours avec plus ou moins de peine.

Ils n’avaient rien. Rien, sinon trois casquettes fatiguées
recueillies sur le pavé. Elles devinrent, à la lumière des anges

qui lui faisait chanter les rides, un bicorne de Maréchal, une couronne
des héros de la vallée d’Alphée, et parfois même, sans qu’il ne le sache jamais,

une auréole.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Maëlle   
29/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Elle est toute simple, et trés évocatrice, cette poésie là. Merci

   Scrib   
29/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
problème de pluriel vers la fin : ils...lui...il
sinon, c'est très agréable comme idée et comme style

   Anonyme   
5/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est la rencontre, celle qui laisse son empreinte parce qu'elle a sa singularité qu'on remarque.

Un texte simple mais je ne sais pas si cela suffirait pour un Slam ou une chanson, c'est un peu court, de plus je ne suis pas sûr que les mots qui sont fluides pourtant, soient suffisamment mélodieux, si davantage parlants.

Je retiendrai cette strophe :

"Cela faisait quelque temps déjà
qu'il avait pris l'âge en stop sur son dos"

Un peu dommage cette ponctuation en pointillés.


Oniris Copyright © 2007-2020