Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Forums 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : Au bois des chênes verts
 Publié le 03/07/23  -  6 commentaires  -  1153 caractères  -  142 lectures    Autres textes du même auteur

Relax.


Au bois des chênes verts



Au bois des chênes verts
J’ai entendu Mao chanter une complainte
Au bord du fleuve Amour
J’ai vu Sarah la noire elle dansait aux Saintes
Sur le bonheur du jour

J’ai vu le temps qui passe cueillir cette églantine
La rosée à la main
Et j’ai croisé Charlot jouant de la badine
Sur la chaussée d’Antin

J’ai vu un colibri qui buvait dans les fleurs
C’était en Martinique
J’ai entendu Bechet jouer petite fleur
Aux fêtes de la musique

J’ai vu un épervier qui planait comme un doute
Sur quatre vérités
J’ai vu trois feux follets qui éclairaient ma route
Par une nuit d’été

J’ai vu une pie voleuse dérober une bague
Et la porter au nid
J’ai vu un bagnard prendre la septième vague
Comme un dernier pari

J’ai vu un funambule se dandiner à l’aise
Dessus le fil du temps
J’ai vu Jean de la lune assis entre deux chaises
Sur les sept continents

J’ai réveillé ma sieste au bois des chênes verts
En fin d’après-midi
En entendant chanter il pleut, il pleut bergère
Sur mes quatre jeudis


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Geigei   
16/6/2023
trouve l'écriture
perfectible
et
aime un peu
La forme est celle d'une liste de moments fugaces évoquant des émotions allant de la nostalgie des luttes politiques à la beauté du vol de l'épervier.

Il n'y a pas de colonne vertébrale autre que cette forme. Cela donne un ensemble assez superficiel. Pour moi.

Si Charlot est là pour de Gaulle, le morceau ne s'adressera qu'à très peu d'auditeurs. Quelques copains complices.

   Vincent   
30/7/2023
trouve l'écriture
très aboutie
et
aime beaucoup
Salut leni

Voilà un texte qui s'adresse à tous ceux qui comprennent ce qu'est un grand texte de chanson

Ta finesse ta compassion ton humour n'ont d'égales que ta fine écriture poétique

"Petite fleur" de notre regretté Bechet c'est si beau de l'avoir mentionné

Un grand merci à toi

   Lebarde   
3/7/2023
trouve l'écriture
aboutie
et
aime bien
J’aime bien cette chansonnette qui sous trois accords de guitare et avec un voix guillerette sera du plus bel effet.
Le texte est simple, un tantinet nostalgique et humoristique,mais sans emphases ambitieuses, joliment et agréablement tourné, le ton élégant et plein de fraîcheur, le rythme plaisant, entraînant et enjoué….

Pas besoin d’être musicien ni chanteur, seulement un peu poète pour être séduit et je le suis.

Merci Ieni, du beau travail comme vous savez le faire.

Lebarde

   papipoete   
3/7/2023
trouve l'écriture
aboutie
et
aime beaucoup
bonjour leni
Nous voici dans les pas de l'auteur, partir au gré des vents, aux sentes tranquilles, et humer l'air du temps " au bois des chênes verts "
Gaston est de Belgique, mais nous parle tellement d'ailleurs ( de France souvent ) que l'on se demande quel continent n'a pas connu notre Leni ?
NB et nous voici voyageant du fleuve Amour en passant par la Martinique via la chaussée d'Antin...
" j'ai vu... " des tas de choses, que je pourrais tenir un stand à Charleroi et vendre des vers contre un p'tit verre...
Sarah des saintes me plaît particulièrement ( en effet, voici quelques jours, je me recueillais dans son église, face à tous les ex-votos accrochés aux cimaises de la sainte chapelle provençale ! )

   Corto   
5/7/2023
trouve l'écriture
aboutie
et
aime beaucoup
Des souvenirs, des fantasmes, des échappées remodelées à coup d'imagination, ce poème incite à s'envoler dans un monde plus que centenaire.
Pourquoi ne penser que réel quand on peut faire chanter une complainte à Mao, et faire danser Sarah.
Mélanger ainsi ce qui a été et ce qui aurait pu exister donne une composition un peu foutraque, comme une farandole où une jolie complice vous entraîne dans des tourbillons insensés.
Même le "bois des chênes verts" est complice, celui qui ouvre l'imaginaire et celui qui clôture "ma sieste" "Sur mes quatre jeudis".

On a raison de ne plus être sage quand on a autant de souvenirs.

   chacalchabraque   
9/7/2023
trouve l'écriture
perfectible
et
aime un peu
De belles images, sur un fond de mélancolie c'est ça que j'aime bien mais en effet pas de colonne vertébrale, ça poétise dans tous les sens j'aurais aimé un thème principal . Il pleut il pleut bergère , il est temps de rentrer de ce monde buissonnant et joli quand même.


Oniris Copyright © 2007-2023