Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Lhirondelle : L'aveu
 Publié le 01/12/13  -  11 commentaires  -  730 caractères  -  275 lectures    Autres textes du même auteur


L'aveu



Il offre en son regard la courbe de son geste,
Un geste délicat comme un sourire inné.
Et les cils de ses yeux, telle une aile d’Agreste*,
Sont baisers papillon au velours raffiné.

Ils suivent lentement la sente libertine.
Libertine je suis, captive des désirs,
Des rendez-vous galants où l’amour se butine,
Complice, je l’admets, de tous ses doux plaisirs.

Lui cacherai-je, alors, mon cœur qui bat, s’affole,
Folle à lier mon âme à l’ode de ses jours ?
Un point de déraison où trahir ma parole,
Moi qui lui refusais la rime d’un toujours.



* L'Agreste est un lépidoptère appartenant à la famille des
Nymphalidae. Papillon.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   senglar   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Lhirondelle,


Dans les amours libertins il y en a toujours un qui ne va pas jusqu'au bout de la déraison. Ici en voilà une qui veut "lier [son] âme", gageons que ce sera la fin du jeu délicieux entre cette marquise de Merteuil et ce vicomte de Valmont...

Intéressantes ces reprises qui ont des allures de rejets ("geste/... geste//libertine/Libertine//s'affole/Folle"), le rejet jouant le rôle de liant dans cette sauce brune où la complice se fait soudain proie du chasseur. Re gageons que la sauce va tomber.

Belle écriture, classieuse.

:))))

Senglar-Brabant

   Damy   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Délicieux petit poème d'amour !
Je relève, comme l'a fait Senglar, l'effet charmant des semblants d'enjambements coquins, ou du moins, coquets.
Merci, Lhirondelle.

   Hananke   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour l'Hirondelle

Petit poème d'amour comme l'on dit mes prédécesseurs.
J'aime bien :
Un geste délicat comme un sourire inné ( entre autres).

J'aime moins :
Sont baisers papillon au velours raffiné.
Pas plus que la répétition des adjectifs ou des sons
à l'enjambement :
Libertine et s'affole, folle.
Et puis bien sûr la rime jours, toujours usée jusqu'à la trame.

Mais un petit poème qui se lit aisément.

   PIZZICATO   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Elégant, raffiné et très discrètement érotique, ce poème image bien cet abandon " Complice, je l’admets, de tous ses doux plaisirs."

" Et les cils de ses yeux, telle une aile d’Agreste*,
Sont baisers papillon au velours raffiné." J'aime bien, malgré "cils des yeux" (?!)

   leni   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Lhirondelle
poème d'amour discrètement érotique et raffiné Superbe:sont baisers papillon au velours raffiné L'amour se butine...Un point de déraison..Très joli.....c'est trop vite fini Bravo Salut cordial Leni

   Anonyme   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
De ce poème léger et frivole, je retiendrai surtout la deuxième strophe :
.......
Libertine je suis, captive des désirs,
Des rendez-vous galants où l’amour se butine,
Complice, je l’admets, de tous ses doux plaisirs.

J'aime aussi la reprise au second vers de chaque strophe de la rime ou du mot précédent.
En revanche j'ai éprouvé quelques difficulté à la dernière strophe un peu trop compliquée. J'aurais aimé plus de fluidité, à l'instar de la précédente.

   Anonyme   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Lhirondelle... Charmant poème tout en légèreté avec la touche féminine qui fait tout son charme. Je vois qu'ici aussi l'on butine mais avec bien plus de délicatesse que chez moi...
Bien aimé entre autre les baisers papillons... Plaisante lecture dominicale, merci...

   hanternoz   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est un très bel aveu, livré dans une expression très agréable.
Et pourtant simplement trois strophes...Un poème court maîtrisé, c'est difficile, quand c'est réussi comme ici, c'est un plaisir de lecture.
Hz

   pieralun   
1/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour l'Hirondelle,

Très très jolie seconde strophe.
Beau troisième quatrain, confirmé par la chute.
Surtout que ton homme ne lise pas ce poème s'il possède le cil rare et un peu sec, car la promesse de la libertine au regard qui suit ses courbes est sensuel.
Seul dommage: les cils de ses yeux ( de quoi pouvaient ils bien être)
Mais ne soyons pas rabat joie, j'ai aimé ton poème

   Miguel   
2/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Joli texte, imagé et musical. Au début, je me disais : "On sature un peu, sur Oniris, de poésie galante." Mais celle-ci apporte au moins la touche émouvante de l'amour-piège, et cette fois c'est la papillon qui devient chasseur ; agréable renversement.

   Anonyme   
4/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Je me suis laissée porter par l'écrit qui se dévoile en "L'aveu" délicieux, savoureux, tout cela est tracé par une plume qui sait faire vibrer les mots séduisants. J'aime tout particulièrement comme les mots se font écho (son geste/un geste, sente libertine/Libertine je suis, mon cœur qui bat, s'affole/ Folle à lier", belle manière de "souder" les mots entre eux, très forte impression ainsi créée.

Je dirai "qui est pris, qui croyait prendre", c'est tout l'art mystérieux de l'Amour, de nous faire découvrir l'inattendue, de nous surprendre, n'est-ce pas merveilleux.

Forme fluide, plaisante avec un fond qui l'est tout autant. Une véritable plaisante lecture que ce poème.


Oniris Copyright © 2007-2020