Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
macalys : Amours guillerettes
 Publié le 23/09/07  -  4 commentaires  -  898 caractères  -  103 lectures    Autres textes du même auteur

Il n'y a pas que le petit chaperon rouge qui ait le droit de s'amuser dans la forêt !


Amours guillerettes



Une bergère au coeur léger
Cueillait des bouquets de roses,
Gambadant dans la forêt.
Un guerrier l'admirer ose,
La pistant dans les bosquets...
Une pause il se propose
De lui proposer !

Et croyez que leur soirée
Fut vraiment bien employée !

Il apparaît devant elle :
"Belle enfant écoutez-moi
Avec vos yeux de gazelle
Vous me mettez en émoi"
L'innocent' rougit mais elle
Ne dit pas non aux ébats,
Oh la ! Loin de là !

Et croyez que leur soirée
Fut vraiment bien employée !

L'un de l'autre ils se délacent
Armes, vêtements, jupons
Et très vite ils s'entrelacent
Donnant cours à leur passion...
Et si un jour ils se lassent
Je pourrais à cet' chanson
Mettre un point salace...

Et croyez que leur soirée
Fut vraiment bien employée !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   AEMark   
24/10/2007
C'est amusant et assez surprenant: la petite bergère toute innocente cueille des fleurs; et pourtant elle dit vite oui ! =)

De tout ce que tu as mis sur le site (les deux nouvelles etc), cette poésie est la dernière que je lis; et donc je peux "conclure" en te disant que j'aime beaucoup ton style d'écriture, c'est frais, coloré et très agréable à lire. Je vais rester attentive à tes prochaines "sorties" =)

   Bidis   
24/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Amusant et joliment tourné.
"Une pause il se propose
De lui proposer !"
Cette répétition est peut-être voulue. Elle m'a gênée dans l'envolée de ma lecture.

   Anonyme   
14/1/2008
Salace en suspend et libido de nasses... Bel échange sylvestre de fluides et de bourgeons. Dérrière la légerté, le tumulte des sens. Je m'en vais de ce pas mettre mon loup de guerrier...

   Anonyme   
16/5/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Une petite histoire, simpliste, comme ça, comptée pour nous distraire quelques instants ...

Ainsi le temps passe, tout casse, tout passe, tout lasse ...

Un texte, un instant distrayant mais sans plus, le refrain qui entrecoupe les strophes est bien à sa place. L'ensemble un petit côté qui chantonne.


Oniris Copyright © 2007-2020