Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
madawaza : Vivre libre
 Publié le 25/03/16  -  8 commentaires  -  1129 caractères  -  338 lectures    Autres textes du même auteur

Vivre libre simplement.


Vivre libre



JE VEUX VIVRE
Colère s’il le faut,
À l’entente de mots
Qui ne me font pas rire.
VIVRE
Opprobre à ces bigots,
Honte à tous ces escrocs
Qui ne pensent qu’à mourir.

ÊTRE LIBRE
Choisir en inconscience
Entre un subtil plaisir
Et le plus grand bonheur.
LIBRE
Rire en toute innocence
Du visible désir,
D’un esprit maraudeur.

J’ai faim de vie,
J’ai faim d’amour,
J’ai soif aussi
De chaque jour.

JE VIBRE
Devant le marbre nu
Offrant fruits défendus
Au soleil d’une place.
JE VIBRE
Quand j’entends l’opéra
Des oiseaux bégonias
Dansant sur la terrasse.

JE SUIS IVRE
J’ai bu tant d’aventures,
Je chavire et je jure
De choyer mes désirs.
IVRE
Jusqu’à l’ultime ris
Dans ma voile de vie
Rire sera mon zéphyr.


Je veux VIVRE
Être LIBRE
Je suis IVRE
Quand je VIBRE


SACEM le 6 février 2016


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
25/3/2016
Profondément, je crois, le rêve de chacun, me référant au titre. Où pèche le poème, à mon humble avis, c’est que vous, madawaza, utilisez (ou à peu près) les mots de chacun. Je n'entends pas la singularité de votre voix, la vôtre, ou si peu. La musique accompagnant ce texte pourrait-elle y changer quelque chose? Je ne sais pas....
A vous lire.

   lala   
25/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour madawaza,

Vous exprimez votre revendication, simplement vivre, ou un peu plus quand même, vivre avec votre liberté, de cris ou pas, de religion ou pas, assouvir vos envies, rechercher le plaisir et l'amour, vibrer dans le soleil et la musique, boire et rire.
Je retiens ces vers :
"Quand j’entends l’opéra
Des oiseaux bégonias
Dansant sur la terrasse."
Sur la forme, s'agissant d'un slam, je n'ai pas recherché la métrique courante de la poésie (par exemple, qui/ne/pens'/qu'à/mou/rir/ et non pen/sent)...

   funambule   
25/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Habilement construit et du coup forcément un potentiel chanson indéniable. je passerais vite sur "Opprobre à ces bigots" qui me paraît difficilement "vocabulable" d'un point de vue mélodique. Sinon, sans doute est-ce un cri, un cri vrai, humain, d'actualité... qui manque peut-être d'une certaine force... qui l'aurait peut-être aussi desservi selon la mise en musique. Mais il faut, autant que des rugissements, des gazouillis pour que dame nature se face entendre, il s'agit ici de la nature humaine. Le cri est subtil, l'équilibre fragile (mais tenu); what else ?

   Francis   
25/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un cri du cœur que je partage sans retenue ! Le mot libre est très présent dans votre texte. C'est un mot sacré dans mon dictionnaire. J'aime beaucoup :" l'opéra des oiseaux bégonias dansant sur la terrasse. " Être libre de chanter, de s'asseoir à la terrasse d'un café, de voyager, d'aimer... Seule la liberté peut assouvir l'envie de vivre intensément.

   Pouet   
25/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un cri contre le fanatisme. J'approuve le fond évidemment.

Il m'a semblé que "bigots" et "escrocs" étaient un peu "léger" pour définir la folie de ces extrémistes religieux (si tant est que la religion ait un quelconque rapport avec leurs actes odieux et stupides)

Pareillement pour "à l'entente de mots qui ne me font pas rire", cela manque un peu de "force" à mon sens.

J'aime en revanche beaucoup les vers qui commencent par "Je vibre". J'y vois une évocation très bien écrite de la sensualité et de la musique, toutes deux niées par ces psychopathes déguisés en serviteurs de Dieu.

"Jusqu'à l'ultime ris
De ma voile de vie
"Rire sera mon zéphyr" est aussi très poétique.

Je trouve d'autres choses plus convenues.

Mais dans l'ensemble j'aime le rythme et le propos.

   Pimpette   
26/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Mada

J'aime, comme toujours chez toi, cette manière un peu brutale-brut en tout cas- de jeter tes mots...c'est bien de notre époque il me semble...pas si loin des textos de nos ados?

Faim et soif d'amour comme tu dis...Pas besoin de tournicoter pour envoyer ces mots là....je sens que tu es ivre à jeun comme moi?

   Methos   
2/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je suis d'accord, il faut vivre libre, c'est le seul moyen de sentir dans toute sa fraîcheur la beauté du monde qui nous entoure.
Certes l'ivresse de la liberté peut rapidement tourner à la gueule de bois lorsque plus rien ne nous émeut, quand le cœur se raidit, mais il faut être patient dans ces moments de détresse. Il viendra d'autres bonheurs imprévisibles qui sauront nous faire vibrer.

Je partage également la colère de vos premières rimes, car on se moque de l'opéra des oiseaux et on met sur un piédestal des œuvres compliquées porteuses de sentiments amers. On glorifie le tordu, le torturé, on raille la candeur, la simplicité. Et j'ai l'impression qu'il en est ainsi depuis la nuit des temps !

Je veux vivre moi aussi, loin de ces tueurs d'Amour,
être libre !

Merci pour ce message !

   Kodiak   
8/5/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Même si j'adhère au fond, je trouve les formules "je veux vivre", "être libre" et "je suis ivre" trop éculées que pour faire une nouvelle chanson, mais il est possible que je me trompe.

La musicalité du texte étant mon premier critère pour un texte de chanson, j'émets également des réserves sur "Opprobre à ces bigots" car le mot "opprobre" est tout sauf musical, à mon avis.

Mon passage préféré est celui-ci, parce qu'il est plus imagé, moins cérébral, et donc plus approprié pour un texte de chanson selon moi :

JE VIBRE
Devant le marbre nu
Offrant fruits défendus
Au soleil d’une place.
JE VIBRE
Quand j’entends l’opéra
Des oiseaux bégonias
Dansant sur la terrasse.


Oniris Copyright © 2007-2020