Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Marite : Dernière étape
 Publié le 20/01/17  -  20 commentaires  -  490 caractères  -  397 lectures    Autres textes du même auteur

Quand demain n’a plus de sens,
il peut être hier, aujourd’hui
ou plus rien…


Dernière étape



Retenir les instants
Grains de poussière sur le cadran des heures

Ne plus penser à rien
Se laisser seulement porter
Et dériver sur la vague du temps

Rayon de soleil ou rafale de pluie
Qu’importe désormais
Sur cette immensité ma route est tracée
L’horizon à l’infini

Les yeux clos
Sous la caresse des vents
Bercée par le flot des souvenirs

Sans peur et sans regrets
Je suis en partance pour l’éternité…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Michel64   
3/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Qu'il doit être dur de ne penser à rien dans ces moments là, tout en "retenant les instants" et en étant "bercée par le flot des souvenirs".
Quelques paradoxes donc. Mais la vie en contient tellement.

J'aurais préféré "Dans l'immensité..." plutôt que "Sur cette..." trop précis pour l'inconnu.

Mais l'ensemble du poème exprime bien la sérénité que l'on doit pouvoir éprouver après l'acceptation de l'inévitable (bercée...sans peur ...sans regrets).

Je vous relirai avec plaisir.

   dom1   
4/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime votre écrit dans sa simplicité, les mots y sont bien agencés. Peut-être un peu trop ?

domi

   papipoete   
9/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
libre
" Quand demain n'a plus de sens ", qu'importe la couleur du ciel ! Seul compte l'instant qui passe, grain de poussière au sablier des heures .
Je suis prêt, en partance pour l'éternité ...
NB poème très court mais qui dit l'essentiel devant le calendrier qui tourne ses pages irrésistiblement !
papipoète

   FabDo   
21/1/2017
Modéré : commentaire trop peu argumenté

   Francis   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Vivre l'instant présent avec sérénité , fermer les yeux pour goûter plus encore à ces bons souvenirs enfouis dans la mémoire et laisser le vent caresser son visage. j'ai aimé cette petite parcelle d'éternité dépourvue de tout artifice.

   PIZZICATO   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Marité.
Je trouve cette poésie nostalgique mais sereine ; oserai-je dire aussi fataliste ?
De toute façon, quand la " route est tracée " nous navons plus qu'à nous " laisser seulement porter et dériver sur la vague du temps ".

Si je te disais que j'ai un coup de coeur pour l'incipit...
Bien à toi.

   Anonyme   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime ici l'idée d'accepter de toucher à sa fin avec sérénité. Il y a cette sorte de fatalisme propre au bouddhisme qui ressort dans ce poème.
Une façon aussi de se sentir en phase avec les éléments et d'être en règle avec l'univers.
D'avoir un bon bilan.

   Brume   
21/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Marite

Profiter du temps présent l'esprit en paix. Le lecteur partage avec la narratrice cet instant de sérénité pure.
Dès les premiers vers ont est pris dans la douceur de cet instantané.
C'est sobre et d'une belle émotion. Rien de descriptif, juste la force évocatrice du sentiment de bien-être.

EDIT: Je relis votre poème et les 2 derniers vers ont fait tilt, ils résument bien le titre, et m'offrent un autre regard, cette sérénité cache une mélancolie; si sobre dans son expression.

   MissNeko   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Marite

J aimé la simplicité de vos vers pour décrire cet état où on ne pense plus à rien, où le temps est suspendu. Demain, hier, aujourd hui peu importe.
Poussière nous deviendront. Face à nous l éternité s'ouvre.
Les éléments de la nature seront eux toujours présents : le vent, la pluie, le soleil.
Malgré la tristesse du sujet, on sent une certaine paix intérieure du narrateur.
J ai aimé :
"Retenir les instants
Grains de poussière sur le cadran des heures"

Un peu moins des images déjà vues : vague du temps, flots des souvenirs.

Il y a du rythme dans votre poème. On se sent bercé par les mots.
Merci pour ce partage délicat

   Anonyme   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Marite... C'est bizarre car, par certains côtés, ce poème ne te ressemble pas vraiment. Il s'en dégage une espèce de lassitude, un laisser-aller alors que je te connais comme une battante... ou alors tu caches bien tes états d'âme...
Je te retrouve pourtant dans la conclusion...

Les yeux clos
Sous la caresse des vents
Bercée par le flot des souvenirs

Sans peur et sans regrets
Je suis en partance pour l’éternité…

Ceci dit, nous prenons toutes et tous la même direction... l'éternité mais rien ne presse !

Au delà de ces réflexions je trouve ton poème bien écrit et limpide ...

Merci Marite... en espérant que tu vas bien !

   Anonyme   
20/1/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonsoir Marite,

Je n'ai pas ressenti grand chose en lisant ce poème. L'écriture est assez conventionnelle et j'aurais aimé plus de profondeur dans le propos. Finalement le tout est assez plat et je pense à ces mots - ou formules - maintes fois répétées et qui ne m'ont pas surpris, tels que : "Ne plus penser à rien", "Se laisser seulement porter", "L'horizon à l'infini", "Les yeux clos" (même si ça reste assez joli), "Sans peur et sans regrets" (l'on pense à "sans peur et sans reproches")...

Bien à vous,

Wall-E

   Hananke   
21/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Ce petit texte est d'une tristesse inexorable, comme si l'auteur
avait décidé de débrancher la prise de la Vie.
Même si je sais que l'on passe tous par là, un moment ou un autre,
ce passage sur Terre est trop précieux pour l'abandonner, du moins
c'est mon point de vue.
Autrement ce poème est bien joli malgré sa désespérance.

   Lulu   
21/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonjour Marite,

j'ai bien aimé parcourir ce texte qui me laisse songeuse. Je l'ai trouvé beau dans sa philosophie et dans son approche simple sur le plan de l'écriture. Il est tout dépouillé d'artifices. Il semble t'être venu assez simplement, bien que derrière, l'on suppose et lit toute une expérience.

J'ai aimé le bercement de ces mots que je peux faire miens, tant je crois à cet impératif de voir la beauté des choses simples, comme elles se présentent, notamment là, par exemple, au travers de ton poème :
"Rayon de soleil ou rafale de pluie
Qu'importe désormais
Sur cette immensité..."

J'aime l'idée de cette ouverture sur "L'horizon à l'infini" avec la vie "Bercée par le flot des souvenirs"

A te relire, je sens un côté fataliste qui me surprend, mais en même temps, je lis une telle sérénité, une forme de sagesse à vouloir contempler "Sans peur et sans regrets" ce qui fait la vie.

Je trouve ce poème tout plein de délicatesse. C'est léger et chargé de sens, en même temps. C'est pour moi un très beau poème.

   luciole   
22/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Ce poème résonne puissamment en moi, peut-être est-ce dû à ma triste actualité...
En tout cas merci.

   Vincendix   
22/1/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Marité,
Je commente rarement les vers libres trop souvent hermétiques pour mon esprit, ce n’est pas le cas pour ce texte qui exprime divers sentiments presque opposés.
Un début marqué par un réel renoncement, « se laisser porter, dériver » et puis un sursaut pour conclure, avec la caresse du vent et le bercement des souvenirs qui semblent provoquer une envie de s’accrocher, de résister.
Il faut être lucide, c’est évident, au fur et à mesure que les années s’amoncellent on sait que l’échéance approche, mais il ne faut pas en faire une « maladie » et continuer à profiter de la vie.

   Marite   
23/1/2017

   Anonyme   
29/1/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Je trouve cette poésie trop légère pour qu'elle parvienne à m'embarquer dans ses mots. Légère dans le sens où il n'y a pas assez d'éléments forts pour provoquer chez moi une véritable émotion. Je lis le regret du temps qui passe, des souvenirs accrochés à la mémoire, et une sorte de renoncement ("Je suis en partance pour l’éternité"). En vérité ce sont des sentiments maintes fois évoqués, un vocabulaire mille fois employé. Il manque une identité, quelque chose qui frappe davantage l'attention, une audace !
En conclusion je dirais que c'est une poésie propre, bien formulée, mais qui ressemble trop à ce qui se fait d'habitude.

   Anonyme   
29/1/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Marite,

Quelques mots ordonnés qui semblent avoir été projetés avec aisance et en une seconde, sur une feuille blanche. La lecture est reposante voire généreuse pour son accessibilité et cela m’a suffi pour abandonner toute envie d’analyses qui pourraient se justifier. Enfin presque car il me semble que « sans regret » n’a pas besoin du S final.

Au plaisir de vous lire, tout simplement, comme ça ...

   Proseuse   
4/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Marite

Vous avez magistralement fait passer l' émotion dans votre poème, on ne peut qu' être toucher par vos vers !
Il semble que le narrateur ait fait la paix avec le temps et laisse celui-ci couler doucement comme on tourne les dernières pages d' un livre que l' on a bien aimé !
Tout est touchant , délicat et dit avec beaucoup de sérénité !
Merci beaucoup Marite

   JeanMarc   
8/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'aime bien votre écrit , les mots y sont bien choisis et je trouve que cela donne quelque chose qui permet de se projeter et pour moi la poésie doit permettre au lecteur de se projeter

L'écriture doit permettre plus souvent ce genre de texte. un grand bravo et au plaisir de vous lire
Jean Marc


Oniris Copyright © 2007-2019