Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Monika : Enchantez-nous
 Publié le 01/01/10  -  6 commentaires  -  1309 caractères  -  123 lectures    Autres textes du même auteur

Aux poètes, aux magiciens des mots et des rêves...


Enchantez-nous



Enchantez-nous !


Enchantez-nous, dompteurs de miracles
Peintres de l’éther, chanteurs de vent
Dites-nous les secrets des oracles
Envolez nos désenchantements

Enchantez-nous, jongleurs d’éphémère
Éloignez de nous les noirs orages
Que votre soleil nous encourage
À fuir les cieux d’une vie amère

Enchantez-nous de vos proses claires
Fluides et limpides comme l’eau
Colorez de vos voix ces tableaux
Que votre magie infuse l’air

Enchantez-nous, chamanes des mots
Allumez en nous des feux de joie
Que les défunts amours d’autrefois
Brûlent dans la cendre de nos maux

En vers, esseulés et contre tous
Voguez sur l’océan des étoiles
Et sur la lune gonflant ses voiles
Exaltez ces rêves qui vous poussent

Montez les marches intemporelles
Vers ces temples de béatitude
Baignés de lumière et de quiétude
Aux confins d’un chœur surnaturel

Et recueillez en vos esprits vifs
Ces bleus mirages et ces cantiques
Mémoire des échos fugitifs
D’un ailleurs aux contours hiératiques

Vous qui savez rendre le mystère
À ces ombres fleurissant nos vies
Parsemez de secrets les parvis
Du quotidien aux voûtes austères


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
1/1/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Monika
Je parie que les gentils organisateurs ont fait exprès de publier ce poème emblématique pour le nouvel an.
Si tel est le cas, c'est une très bonne idée.
Votre poème est de ceux qui donnent la pêche.

Puissent de nombreux auteurs vous suivre et nous enchanter en 2010

   ANIMAL   
1/1/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Que voici un joli poème plein de fraîcheur et d'optimisme. La musicalité omniprésente permet une lecture toute en douceur.

Mon quatrain préféré :

"En vers, esseulés et contre tous
Voguez sur l’océan des étoiles
Et sur la lune gonflant ses voiles
Exaltez ces rêves qui vous poussent"

Enchantez-nous ? Pari réussi, Monika :-)

   Anonyme   
1/1/2010
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Pourquoi toujours attendre des autres que viennent les miracles ? Chacun porte sa joie, il la développe, ou ne la développe pas. C'est une envolée joyeuse et ce poème est agréable en ça. Les "chamanes des mots" me laissent perplexe. Quant on sait ce que signifie être chamane. Pas sûr que ça passe par les mots mais plutôt par une quête intérieure. De même les oracles et les jongleurs d'éphémère ne tombent pas sous le sens, pour moi.

Merci pour la joie, qu'elle demeure, mais il m'a manqué la clarté.

   Anonyme   
3/1/2010
Bonsoir,

Pour moi, écrire dans un genre néo-classique, si vaste ! si imprécis ! ne signifie pas écrire sans soin : on peut dans ce cas négliger certains aspects de la technique sans que le poème en perde de sa force et de sa beauté (en faisant rimer pluriel et singulier, féminin et masculin par exemple, comme c'est le cas ici) mais il faut à mon avis toujours se soucier d'obtenir une cadence régulière, ce qu'on ne retrouve hélas pas ci-dessus.
La métrique doit rester rigoureuse, même dans ce genre libéré.
Vous semblez vouloir écrire des ennéasyllabes, qui paraissent dominer l'ensemble ; seulement, pour que l'oreille les retrouve, elle doit opérer des élisions parfois difficiles, un peu au hasard.
en outre, la césure 3/6 n'est quasiment jamais effective. C'est dommage
Je note toutefois que ce poème ne manque pas de souffle et de rimes qui sonnent agréablement.
Amicalement.

   kamel   
4/1/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Monika
Le poème porte une interrogation atténué par une sorte d'exclamation qui dirige notre attention sur un possible petit bonheur.Une exaltation de joie, exprimée par ces charmeurs,semble soulager ceux qui souffrent.
"Envolez nos désenchantements". "A fuir les cieux d'une vie amère"."que votre magie infuse l'air".
Tout semble provenir de l'autre pour transformer cette mélancolie en joie sublime.
Se nourissant de leur esprit plein de lumière,elle les invite par cette demande de transposer le sien."Que votre soleil nous encourage".
Le titre "enchantez-nous repris de nouveau dans le 1er vers donne une facilité à s'engager dans une lecture profonde du poème.
Les rimes parfois embrassées ,parfois croisées montrent l'éfficacité d'un tel changement de sons, dans une cadence régulière à le différencier d'un texte en prose.
Espérant que l'année 2010 va sous enchanter.

Amicalement Kamel

   Anonyme   
26/7/2017
 a aimé ce texte 
Pas
J'aurais aimé un poème un peu moins long, car j'ai eu trop
l'impression d'entendre un peu toujours le même discours;

Je m'attendais à des mots plus percutants, des mots qui viennent
à me faire vibrer, mais ce n'est pas le cas.
J'ai trouvé le phrasé un peu monotone, pas vraiment à la hauteur
de ce à quoi le lecteur peut prétendre découvrir de la poésie.

De cette manière-ci, je ne pense pas que l'enchantement se fasse, c'est dans cet écrit, l'énumération de possibilités pour le déclencher mais sans cette magie mystérieuse.
Et c'est là, tout le problème. Les mots sont bien trop terre à terre. Ils m'ont l'effet d'un mode d'emploi.

De plus certaines formulations sont du déjà lues, poème trop dans la démonstration pas assez dans le ressenti, pour convaincre.


Oniris Copyright © 2007-2019