Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Mwu : Océan
 Publié le 13/07/07  -  2 commentaires  -  2117 caractères  -  29 lectures    Autres textes du même auteur

Une envie d'être heureux.


Océan



Malheur arrive à ceux qui sèment le vent
La vérité sort de la bouche des enfants
Dit-on ; pourquoi on remue les souvenirs
En quête de réconforts, de rire, pour enfin guérir...

Parfois, les mots seuls peuvent nous réveiller
Nous résonner, dans un moment où on est proche de tomber
Dans cette crevasse... qui pourrait être notre futur tombeau
Grâce à la volonté, nous pouvons gravir les sommets les plus hauts
La chaleur est en nous, elle nous habite, faut juste savoir allumer la flamme...
Juste une délivrance... Qu'on réclame...

Notre déesse, notre élue, elle seule peut nous délivrer
Elle seule peut nous convaincre d'être aimé
Son instinct si protecteur nous garde
Nous... On tente de trouver la parade
Pour éviter son charme, son désir
Si intense... qu'il pourrait nous faire gémir...

Corps contre corps, peau contre peau...
Notre fureur est à son apogée...
Notre envie commence à crier...
Notre cœur résonne tel un piano...

Corps contre corps, peau contre peau
Du bout des lèvres, si délicates, on se dévore...
À l'aide de nos dents on se mord...
Mon dieu ! Que nous sommes si chauds...

Après notre fusion, nous nous retrouvons
Dans les bras l'un de l'autre... Passion...
Un mot qui a mille sens...
Mille romances...
Et pourtant aujourd'hui, je l'ai vécu
Je savais pas, je n'aurais jamais su
Ou croire, qu'un tel bonheur, une telle chaleur...
Pouvait exister ; la joie est si forte que je suis en pleurs...

Je ne peux contenir mes larmes de bien
Qui sont les récits de mon destin de gamin
Les lettres "A","I","M","E"...
Devant mes yeux
J'ai pu lire ce sentiment
Pour la première fois de mon existence, mon cœur d'enfant
Ne saura plus souffrir, il a trouvé le désir, la volonté éternelle
De vouloir mourir et être aimé auprès d'elle
Nous voulions la paix, nous l'avons désirée
Nous avons espéré, nous avons gagné
Le droit d'être heureux
Dans cet océan bleu


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Maëlle   
7/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Il a du souffle, ce poéme. Pas sur toute la longueur, mais il y a une fougue, un côté épique qui me plait bien. Les deux premiers vers surtout m'ont plus.

C'est un peu fouilli aussi, comme souvent chez cet auteur, trop de choses qui du coup s'annulent un peu les unes les autres.

   Anonyme   
8/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Dès la première phrase je comprends mieux ce besoin d'aimer et d'être aimer, l'enfance malmenée laisse des traces, que seul l'amour à le pouvoir d'effacer peu à peu. Enfin le mot "aime" prend tout son sens, et remplit un rôle de guérisseur.


J'ai aimé les petites maladresses de cette écriture, qui se livre. C'est très touchant, la nécessité de le faire savoir devenait impérieux, cet "Océan" de bonheur qui soudain submerge, c'est très très beau.


Oniris Copyright © 2007-2020