Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
myshadows : Araignées
 Publié le 18/08/07  -  5 commentaires  -  602 caractères  -  97 lectures    Autres textes du même auteur

Poème sur les araignées


Araignées



De tes huit pattes, ton corps velours
Caressant ma peau d'amour,
Les poils noirs hérissés
Me donnent l'envie de t'aimer.

Ton regard fixe et livide,
Patiente, tu attends ta proie
S'amuser dans tes fils suspendus dans le vide
Et, sortant tes petits crocs tu la broies.

Maintenant, ton sang froid coule en moi ;
Aucune envie de vivre, embrasse-moi
Donne ton poison, et Veuve Noire
Supprime-moi cette petite joie...

J'ai aimé une araignée qui aujourd'hui
M'a donnée force, et une vie
Nouvelle m'a souri...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   martin   
18/8/2007
Très joli poême sur une araignée.

   Lariviere   
19/8/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Exact !

   fatou95   
19/8/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
j'aime bien le poème, même si je deteste les araignées! Lol. Juste ces vers là qui me semble étranges... enfin, disons que je n'ai pas pigé, ou alors tu t'es mal exprimé:

"Ton regard fixe et livide,
Patiente, tu attends ta proie
S'amuser dans tes fils suspendus dans le vide."

C'est surtout le "s'amuser" qui ne va pas, parce qu'avant tu ne dis pas "tu regardes (...) s'amuser" ce qui justifierait l'infinitif. là, il y a le verbe à l'infinitif, sans qu'on sache pourquoi... bref, après jme trompe peut-être... Donc je veux bien que tu m'explique. lol

   guanaco   
20/8/2007
 a aimé ce texte 
Un peu
Je n'ai pas accroché, il y a trop d'infos sur l'araignée: les poils, la forme, les pattes, la morsure et chacun de ces éléments est trop peu exploité.
Ou tu choisis un élément que tu travailles en profondeur : la morsure par exemple peut être intéressante: ce qu'elle procure comme sensation puis partir sur la mort ou l'hallucination; la toile est un thème riche également.
Ou alors tous les aspects de la bêbête sont mentionnés, dans ce cas, il faudrait un poème plus long.

   Anonyme   
19/3/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Je ne suis pas trop fan des araignées, j'en ai eu une que j'ai laissé dans mon jardin, elle avait tissé une superbe toile, elle y a vécu tout l'été, nous nous sommes observés.

Là, Vous jouez avec l'araignée, comme elle, elle joue avec ses proies, mais ce n'est pas évident en première lecture, il m'en a fallu plusieurs pour bien saisir votre écrit.

Mais je ne suis tout de même pas très convaincu par votre écrit, pour moi il n'est pas assez abouti.


Oniris Copyright © 2007-2019