Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
nemson : Du binaire au sanguin
 Publié le 09/10/09  -  14 commentaires  -  556 caractères  -  192 lectures    Autres textes du même auteur

Un SMS.


Du binaire au sanguin



Un SMS.

Un fragment de son livre interne, une miette de pensée retro éclairée, un aveu en cristaux liquides.

Je le prends en pleine face, ça arrive en un seul morceau, une claque lumineuse.

La lecture a sa voix, des lettres tellement parfaites qu’elles ne peuvent mentir.

Ça s’éteint doucement en sombrant dans l’invisible.

Il retourne d’où il vient, d’une obscurité cérébrale.

Il a fait son travail, maintenant est en moi, inscrit quelque part :

« JE SUIS DESOLEE »


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   jaimme   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↑
C'est le titre que j'aime le plus, et de loin.
A mon avis, l'auteur a voulu parler au lecteur d"un SMS qui a bouleversé la vie du personnage.
Et ce thème a une originalité, il stigmatise ces phrases courtes qui nous envahissent et qui font maintenant partie de notre mode de vie.
L'idée est bonne.
Mais le traitement, presque aussi court que le SMS (j'exagère) laisse peu de place et donne peu de place à ce qui aurait dû être transmis: le choc.
j'aime: "livre interne" en opposition avec le sms numérique. Le reste ne m'a pas assez touché.

   Anonyme   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bonjour,

Un embryon d'idée ne suffit pas à faire un texte. Moi aussi, je suis désolé, mais pas pour les mêmes raisons. Je n'ai trouvé aucun intérêt littéraire à ces quelques mots.
Une prochaine fois sans doute.
Bonne continuation.

   nico84   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Le titre me plaît, l'idée aussi. Sur ce que j'ai compris, c'est l'histoire d'une rupture annoncée par sms. Tellement "inhumain" par le média et tellement violent dans le fond. Un contraste saisissant d'utiliser cette forme pour annoncer ce fond.

J'ai bien aime la manière dont tu racontes tout ça. Mais un dévellopement me parait nécessaire. A partir de cette idée, j'aurais aimé voir plus de choses derrière et faire comprendre au lecteur à la fois ton intention et l'intéret du titre.

Mais j'ai adoré le premier vers. Bravo pour ce poème mais j'aurais aimé en lire dix fois plus.

Bonne continuation.

   colibam   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Un titre plutôt recherché et donc prometteur suivi d'une recherche de ma part pour tenter de trouver quelque chose d'intéressant.
La notion du clash amoureux annoncé via un flash électronique : j'adhère. J'aime beaucoup « l'aveu en cristaux liquides » qui, avec le titre, sont les seuls éléments que je retiendrai.
Pour le reste, il manque... tellement d'ingrédients que j'en suis réduit à ce commentaire famélique.

   calouet   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bon là, effectivement ça ne fonctionne pas du tout. D'autres textes sont là pour nous rappeler que l'auteur est très loin d'être une buse, et que ce texte là est à mettre dans la case "pari manqué"...

   Anonyme   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Moi aussi je suis désolée...
Bon, on s'est tous fait larguer par sms (comment ça : Non, Estelle, ya que toi...)... et on est très peu à pouvoir se vanter d'avoir tenté de poétiser là dessus. C'est déjà un bon point.

Ensuite, le titre ne me déplait pas, d'ailleurs, j'ai été attirée par le titre, qui donne envie et en même temps c'est à double tranchant. Parce que mine de rien et je sais pas si c'est voulu, ça donne une pré-idée de ce qu'on va lire, et une pré-idée fausse du coup.

Un SMS.=> ouai ok, on place le contexte, je me demande si tu aurais quand même pas pu le paraphraser pour que ce soit un peu moins... enfin voilà quoi, j'ai pas l'impression que le but était de donner une forme "à la sms", je comprends donc pas, ça détonne avec le reste.

un aveu en cristaux liquides.=> est pas trop mal. Associé avec le reste surtout.

Je le prends en pleine face, ça arrive en un seul morceau, une claque lumineuse.
=> là l'image me parle par contre, même si je ne trouve pas que ce soit particulièrement poétique ou joliment écrit.

La lecture a sa voix, des lettres tellement parfaites qu’elles ne peuvent mentir.=> ouai bon là, j'avoue que je vois pas.

Ça s’éteint doucement en sombrant dans l’invisible.
Il retourne d’où il vient, d’une obscurité cérébrale.
=> pareil, je vois pas trop. oui ok pour évoquer la brièveté de la chose. mais bon.

Il a fait son travail, maintenant est en moi, inscrit quelque part :
« JE SUIS DESOLEE »
=> pas convaincue non plus...

Alors les trucs binaires ça doit pas être mon truc finalement...
Ou alors tu n'as pas su toucher ma corde sensible, j'hésite encore...
Cela dit, si tu voulais nous offrir quelque chose de désémotisé, c'est réussi.

Merci et encore désolée (j'enfonce pas le clou hein...même si le virtuel est binaire...)

   Anonyme   
10/10/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
A contre courant, je viens dire ici le bien que j'ai pensé de ce texte... Au départ d'un court message (Je suis désolée) l'auteur nous livre ses impressions intérieures d'une bien jolie manière...

Le titre est superbe, et provoque sans doute une attente de plus chez le lecteur, il n'empêche qu'il reste quelques belles choses dans ce court texte, très en adéquation avec la brièveté du SMS...

une miette de pensée rétro éclairée, la lecture à sa voix (oui en lisant le texte on entend la voix qui aurait pu (dû) prononcer les mots...
en sombrant dans l'invisible, j'aime... aussi l'obscurité cérébrale (alors, on broie du noir ?)

et cette inscription sous forme de tatouage mental...

Peu de mots et malgré tout quelques belles impressions et une grosse prise de risque...

   marimay   
10/10/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour nemson,
Un écran qui s'allume - trois mots... et du binaire (claque lumineuse) au sanguin (obscurité cérébrale), vous évoquez toute la palette des sensations provoquées par ce message si court.
Le thème de votre poème est original et je trouve que son développement lui correspond : ni trop, ni trop peu.

   Mr-Barnabooth   
10/10/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Oui, pas très convaincu, non plus, si ce n'est pas le titre et l'idée. Je trouve que les vers sont un peu trop lachés "dans la nature" (de gton poème) sans répondre à un rythme et un tableau d'ensemble).
Et j'admets avoir un peu de mal avec ta chute qui me laisse de marbre.
Désolé (parce que j'avais beaucoup aimé ta dernière nouvelle)
Amicalement
Mr B.

   shanne   
10/10/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour,
Poème court comme un SMS.L'écran s'allume, je lis...et là,l'écran noir.Le choc de ces mots, je suis désolée, qui reste gravé dans ma mémoire.Faut-il en dire plus, je ne pense pas.La gorge serrée qui empêche d'en ajouter plus...Une réussite pour moi et je vous dis bravo

   Lariviere   
12/10/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Un texte qui colle à l'air du temps.

L'idée du SMS a du bon. Le coté court ne me dérange pas, s'il est voulu.

Un effet comète moderne ?... On sombre. On se brûle. Je pense que c'est l'effet recherché.

Il n'y a plus qu'à introduire de la poésie la dedans...

   brabant   
19/3/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Je n'avais jamais réfléchi à cela, ni envisagé cela comme ça, mais je m'aperçois qu'un SMS peut s'imprimer dans l'esprit (ou sur le cerveau) comme le fer rouge marque le cuir du bétail. L'analogie m'apparaît ici frappante ; merci de m'en avoir fait prendre conscience ; je ne considérerai plus les SMS comme des messages maladroits et débiles, ils peuvent être foudroyants.

   in-flight   
20/8/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
"Ça s’éteint doucement en sombrant dans l’invisible. "--> je crois que votre texte se résume bien par cette phrase. Non, je ne vous fait pas de croche pied, il s'agit juste de vous dire que j'ai aimé cette très (très très) courte lecture. J'ai relu 3 fois (on peut se permettre) donc pour la qualité pas de souci... Seulement, il ne m'en restera pas grand chose. (mais là n'était pas votre intention)

   Blacksad   
24/8/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Très bonne idée de départ, excellent titre et premier ver intéressant.

Le reste est nettement en-dessous et c'est vraiment dommage. Sur ce thème, et même en restant dans la poésie libre et le très bref, il y avait moyen de faire quelque chose de plus poétique et de plus marquant je pense.


Oniris Copyright © 2007-2020