Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
nico84 : Du sang sur mes mains
 Publié le 02/03/08  -  13 commentaires  -  919 caractères  -  74 lectures    Autres textes du même auteur

Le destin est parfois incompréhensible et cruel, tel est la morale de cette poésie.


Du sang sur mes mains



Une route de malheur, une voiture assassine,
Un choc phénoménal, un destin se dessine…


Du sang sur tes mains, l’avenir se dissipe,
Rouge assassin, gicle du corps froid, par principe,
Amour infini, encercle l’ennemi, courage !
Couple impuissant, malgré le lien qu’on partage,

Du sang sur mes mains, je demande ton pardon,
Mes larmes n’y parviennent, je ne peux faire ce don,
Tu te meurs à petit feu, tout se dissipe de tes tripes,
Aux souvenirs roses, je prie pour que tu t’agrippes.

Les mains se resserrent, tes larmes aux joues sont pour moi,
Elles m’assassinent et dissipent nos espoirs de trois.
Les flots bleus envahissent mes yeux d’amoureux fou,

Du sang sur nos mains, cœurs humides saignent s’enragent,
Je t’accompagne, réconforte lors de ton passage,
Mon âme meurt, avec toi, je viens de perdre
Tout.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Scrib   
2/3/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Sujet difficile, très bien traité, on ressent bien les sentiments, les phrases ne sont peut-être pas assez construites, mais bravo

   Anonyme   
2/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Je ressens la même impression que celle de scrib. Le sujet est difficile et les sentiments d'impuissance et de douleur sont bien décrits, même si en creusant encore un peu... ?

   clementine   
2/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Dur ce sujet, plusieurs fois que je vais, pars et reviens, incapable de mettre quelque chose.
Atteinte profondément, alors pari gagné sans doute.
Je ne sais pas, le fond cent pour cent, la forme j'ai du mal à juger.
En tout cas, l'impression est très forte et c'est peut-être suffisant.

   Liry   
2/3/2008
J'ai du mal à juger la forme mais pour le fond, ça passe très fort.

Le sujet est dur et on ressent parfaitement les sentiments de douleur et d'impuissance.

   Anonyme   
2/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Pourquoi pas. Bon cela fait un peu annonce securité routiere....

Mais c'est construit, fil conducteur (LoL) et cheminement tenu !
De l'effort, le fond ne me fait pas décoller car trop réaliste pour sublimer avec les sens que j'aime.

   Anonyme   
3/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Sur le fond je partage l’avis de presque tous. Le sujet est excellent et bien traité.

Sur la forme, c’est beaucoup moins réussi. Les deux premiers vers sont très bons, pour la suite, je ne peux pas dire que les autres m’enchantent. Je trouve que ce poème manque de régularité quant à la métrique, il siérait beaucoup mieux dans la catégorie vers libres. La dernière strophe me donne aussi quelques problèmes. Pour la forme: 4, pour le fond : 8

   Anonyme   
3/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'aurai préféré "Du sang sur les mains"... Plus fort à mon sens.

Une autre petite chose: "un destin se dessine", le destin est
quelque chose "d'écrit", au moment des évènements tragiques,
il ne se "dessine" pas mais "s'accomplit". Mais j'ergote un peu
j'avoue.

Le "réalisme" en poésie ne me dérange pas, au contraire.

Le fond m'a intéressé, il est vrai que la forme pourrait être
améliorée.

   Anonyme   
4/3/2008
Sujet très épineux écrit sans fioritures et pourtant...quelle émotion !!!
Mots pointus, ils font mal mais oh ! Combien nécessaires.... C'est mon humble avis.
Amicalement. Domenica

   Bidis   
4/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Dans la deuxième strophe, "par principe" et "courage" me semblent mis pour la rime et c'est dommage. Plus loin, les "souvenirs roses", à mon avis, font un peu guimauve dans un texte poignant...
Nico 84 a un grand talent et de bonnes inspirations. Mais, je crois que, comme nous tous et moi la première, il devrait écouter Boileau : « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse et le repolissez »…

   marogne   
4/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
je trouve que la volonté de faire ce texte en rimes a conduit à l'affaiblir et à le rendre ... artificiel. Les sentiments sont là, quel dommage de ne pas les faire ressentir, et de les camoufler sous une vaine mécanique; oui en vers libres, l'auteur libéré du carcan avait tout pour nous faire pleurer.

   Anonyme   
7/3/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
J' ai du compter sur mes doigts pour chercher les alexandrins. Il y a aussi une volonté de rimer que je trouve assez maladroite et inutile, puisque de toute façon l' avant-dernier vers ne rime avec rien. Les virgules à la fin des vers sont inutiles ou carrément indigestes. Pas glop pas glop !

   Anonyme   
20/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
On ne peut pas nier qu'il y ait eu du travail pour ces images très fortes d'un accident de voiture où l'espoir de fonder une famille s'envole.
Il y a des maladresses de style: la répétition du son "ipes" au vers 9!
Le mot "courage", que j'ai du mal à comprendre dans ce contexte.
"nos espoirs de trois", même si on comprend qu'il s'agit du désir d'agrandir la famille, je trouve que l'expression est maladroite.
"saignent s'enragent": deux verbes d'affilée? mettre au moins une virgule entre eux!

En bref, parfois, il aurait fallu renoncer à la volonté de faire des rimes: cela torture la phrase, les vers inutilement, et la lecture devient moins fluide.

   Anonyme   
23/4/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
oui.
le début ne me parle pas, je ne sens pas d'émotion, mais la fin est bien. Vraiment.
Alors là on ressent le désespoir oui...
Merci Nico...


Oniris Copyright © 2007-2019