Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
NinjaPat : L'auteur
 Publié le 03/04/08  -  8 commentaires  -  1504 caractères  -  26 lectures    Autres textes du même auteur

Chanson écrite la veille des Oniriades. Une hybridation réussie entre Ninjavert et Pat. À chanter sur l'air d'Amsterdam, de Brel.


L'auteur



Cette chanson a été écrite par Ninjavert et Pat, pour les oniriades. La musique, empruntée à Brel (merci à lui... )

Dans la tête de l’auteur
Y'a des idées qui s’forment
Pas vraiment dans les normes
Et à n’importe quelle heure
Dans la tête de l’auteur
Y'a des mots qui le hantent
Mais il n’en a pas peur
Et à la fin ils chantent

Ces sacrés oniriens
Sont toujours plein d’entrain
Et nourrissent le dessein
De finir écrivains

Dans la tête de l’auteur
Y’a des phrases qui s’agencent
Qui s’retournent et qui dansent
Sans aucune pudeur
Dans la tête de l’auteur
Le récit prend d’la gueule
Le voilà qui vit seul
Et révèle son ardeur
Dans la tête de l’auteur
Il s’était surpassé
Mais pour les correcteurs
C’est pas la panacée

Ces sacrés oniriens
Sont toujours plein d’entrain
Et nourrissent le dessein
De finir écrivains

Quelle grosse bande d’emmerdeurs
Y doit r’prendre son bescherelle
Oter toutes les lourdeurs
Le v’la qui s’prend pour Brel
Dans ma tête d’auteur
Plus d’folie des grandeurs
Car l’avis des lecteurs
Est soudain castrateur
Zéro m’fait réagir
C’est décidé j’me tire
Vraiment sur Oniris
J’écris moins loin qu’je pisse !

Ces sacrés oniriens
Croyant toucher l’divin
Un coup dans l’arrière-train
Les remet dans l’bon ch’min !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
3/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Je trouve que par rapport aux deux autres (désolé) la musique
du port d'Amsterdam colle très bien... Le fond est sympa et bien
vu, sauf peut-être pour le zéro... Mais me suis laissé bercer par
l'air d'un chanteur que j'affectionne.

   clementine   
3/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
De l'humour qui vient se poser sur les pieds du grand Jacques que comme Notrac j'aime énormément.
Pas mal du tout, j'aime bien cet exercice, je m'y exerce à chaque départ ou anniversaire.

   nico84   
3/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonnes idées dans la suite des deux textes de Pat. J'apprécie cette bonne intention, et ce plaisir que je ressens dans l'écriture.

Ninjavert, si tu lis ce commentaire, je voudrais te demander une faveur. Un jour, pourras tu publier une poésie ? Je sais ce que tu vas penser mais je suis curieux de savoir ce que ca pourrait donner et je suis sûr que tu te débrouilles. J'incite aussi Pat (et pas que moi en fait) à nous montrer qu'elle vaut les références d'Oniris.

Belle chanson même si à la fin, le ton n'est pas le même et les mots sont parfois coupé, ce qui donne un ton davantage familier qui contraste avec le début de la chanson. Mais peut être est ce pour mieux se rapprocher de la chanson de Brel.

   Togna   
3/4/2008
Merci pour cet hymne à la gloire de l’auteur onirien.

   Anonyme   
6/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Quelle excellente idée de faire cette chanson en se basant sur Brel comme modèle.

Je me suis plu à la relire en écoutant cette fois, chanter Brel sa fameuse chanson sur le port d’Amsterdam, et j’ai adoré.

Il faudrait trouvé un bon interprète pour nous la chanter sans délais !!!

   Scrib   
6/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Excellent ! Cela me rappelle mes chansons d'étudiant et...elle est pas mal du tout.

   Pat   
13/4/2008
Si vous voulez en savoir plus sur cette chanson c'est ici

   Anonyme   
14/4/2008
Que mettre de plus, utiliser Brel comme reference, j'adhere


Oniris Copyright © 2007-2020