Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Nour : Tu seras mienne
 Publié le 21/06/09  -  6 commentaires  -  1796 caractères  -  166 lectures    Autres textes du même auteur

Amour


Tu seras mienne



On a toujours dit que bien mal acquis ne profite jamais
Or, il se trouve que tu es mon bien acquis et bien acquis
Mais dont je ne profite que si je suis totalement désarmé
Voguant au gré de tes lubies et de ton art de prendre le maquis

J’aimerais m’enclaver dans les nimbes de ta folle jeunesse
M’étourdir goulûment dans le fol désordre de ton corps
Me désenclaver insidieusement de la cambrure de tes fesses
Et fourbir en douce mes armes de défense et mes anticorps

Parer mes antimissiles
Lancer mes drones
À l’assaut de la ville
Où siège ton trône

Quoi ? Tu veux jouer aux « Canons de Navaronne » ?
Ou faire la pimbêche aux hormones trop rétractiles
Partir à l’abordage de mon bateau perdu sur la Garonne
Ou me faire passer sous les fourches caudines de ton ego imbécile ?

Je ne te donnerai pas ce plaisir, indomptable hétaire
Bien avant ta naissance je savais que tu m’étais destinée
Ton agressivité et ton outrecuidance, je n’en ai que faire
Ton égoïsme patent sera le tombeau de notre hyménée

Tu ricanes
Blasphèmes
Te pavanes
No problem

Je me remémore nos ex-futurs adieux sans au revoir
Je me parfume de nos ex-ultimes étreintes nostalgiques
J’éjacule les pensées vagabondes au tracé ondulatoire
Résidus fossiles de nos amours noyées dans le néolithique

Tu veux ta liberté ? Soit, mais elle sera conditionnelle
Tu pointeras chaque semaine à ma gentilhommière
Me feras un rapport détaillé sur tes frasques corporelles
Ratifieras le tout par une nuit d’amour, son et lumière

Tu rigoles, courtisane ?
De gré ou de force
Tu seras mienne
Ma peau, mon écorce.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
21/6/2009
Sur la forme rien à dire, c'est écrit avec justesse et sans lourdeur évidente. C'est respectueux du lecteur, c'est un travail très honnête. Le fond : les histoires où tout tourne autour de la fesse refusée par la belle m'ennuient. A vouloir posséder à ce point on fait fuir, ce n'est alors plus de relation qu'il s'agit mais de la volonté d'une seule personne, et ce n'est pas aimer puisqu'aimer c'est respecter. La chute toutefois (pas de reins) laisse présager une note d'humour et pas forcément d'humeur qui rend l'air de cette chanson un peu plus respirable. Mais dans l'ensemble c'est pas ma tasse même si ça se lit volontiers.

   Marquisard   
21/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
moi j'ai bien aimé, le fond la forme, trouvé ça plaisant, les arrièr(é)es(?) pensées du coureur obstiné... j'aime bien.

   Anonyme   
21/6/2009
La plupart de mes poèmes font l'apologie de la femme, mon alter ego, à travers des personnages douloureusement machistes qui se font à la fin enfariner par l'objet de leur flamme, le tout agrémenté d'un brin d'humour.

   nico84   
22/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai trouvé ça assez possessif et machiste mais surtout drôle. Bizzarement peut être.

Mais j'ai aimé ton écriture maitrisée et ce monologue, décalée et assurée. J'adore le paradoxe, bravo, c'est frais et original.

   Anonyme   
24/6/2009
 a aimé ce texte 
Un peu
ça me fait penser à une chanson que j'aime beaucoup dans le même style mais version femme : Gentiment je t'immole... hum

Sinon je ne suis pas particulièrement émue par ma lecture.

Je trouve ça un peu : le Q pour le plaisir de faire du Q...

Ouais, alors je préfère me mater un Dvd, no offense, y a de très bons films SM où les femmes en prennent plein la tronche...

Et puis d'un plan purement sonore Folle/fol pas top.
Et je regrette le je mal acquit... le mâle acquit... le bien profitable enfin je trouve que c'est un peu mou du genoux si le but était de faire dans le misogyne (je me souviens de textes de Jackdaniels qui tuaient tout pour ça) et un peu trash pour une apologie de la femme ...

Voilà.
Désolée.

   Anonyme   
12/2/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↑
Pas de doute, le texte est bien écrit, mais franchement le sujet est horripilent, parler de possession pour un être vivant (humain ou animal) comme s'il s'agissait d'un objet "Or, il se trouve que tu es mon bien acquis et bien acquis", me déplaît particulièrement, bien curieuse façon de concevoir une relation humaine, même si je sais que tous les goûts sont dans la nature.

Personnellement, je trouve aucun intérêt à ce texte, c'est là, la démonstration flagrante de ce que l'humain est capable quand il montre le mauvais côté de certains de ses penchants.


Oniris Copyright © 2007-2020