Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
oiselle : Signes
 Publié le 03/06/20  -  5 commentaires  -  661 caractères  -  140 lectures    Autres textes du même auteur

Mise en page d'une mise en mots.


Signes



Suspendue à ce point ? Par quel étrange trait...

Pour tenir à sa marge et lâcher ses limites
La plume ose et se mouille et glisse dans le vent,
Trace en page bien mise mes trous de mémoire
En révèle la forme et lui donne matière :

Un ailleurs illustré blanc sur noir argenté,
Récit inachevé d’incipit en cascade
D’intrigues irriguées d’eau de roche à l’envers
Amalgame de pieds, jambes et langue riche

Diseuse d’aventure, au hasard de fortune
Elle enjôle et anime ma main étonnée
Danseuse au pas feutré, entrechats, entretraits
Elle offre à ton regard un signe d’encre fraîche


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Eclaircie   
3/6/2020
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Intéressant poème, sur un sujet assez convenu et pas forcément facile à aborder tout en étant original.
Le poème est présenté en libre, il se présente à l'œil et à la lecture sous une forme assez contemporaine avec des alexandrins blancs et la présentation en quatre paragraphes de quatre vers chacun.
J'ai aimé :
Le premier vers qui donne la cadence et un style "jeu de mots et de sens".
Globalement le poème qui se démarque de la convention sur le thème.
Cependant certains passages sont moins harmonieux, inventifs et percutants :
"Trace en page bien mise mes trous de mémoire
En révèle la forme et lui donne matière :" ("Bien-mi-se-mes trous-de...", sans ponctuation, de plus n'est pas trop top, à mes avis)
"Elle enjôle et anime ma main étonnée", là aussi la césure fait un peu trébucher à la lecture.

Un ensemble agréable à découvrir, merci du partage,
Éclaircie

Édit le 06.03, je ne sais pas compter, ce poème comporte bien sûr 3 quatrains, pas quatre.

   papipoete   
3/6/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour oiselle
Je suis face à feuille blanche, sans inspiration quand ma plume me tire par les doigts, et tout étonnés pouce et index tracent des lignes, sortent de son trou ma mémoire qui hésitait. Peu à peu, entre pieds et langue insoupçonnée, naît un poème... achevé.
NB pas d'écriture intuitive, mais un langage des signes comme sorti des yeux du chien fidèle, et montre que lorsque " la plume ose et se mouille et glisse dans le vent ", peut surprendre le maître peu inspiré...
chaque strophe a " son " vers éclatant, mais la dernière brille particulièrement !

   Donaldo75   
3/6/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour oiselle,

J'ai bien aimé ce poème. Le thème est souvent traité ici mais en quoi ça change la qualité de cette poésie, je me le demande parfois. Bref.

Les images coulent de source, avec cette plume imaginée et presque incarnée par le premier quatrain sans pour autant le phagocyter. J'aime bien la référence aux entrechats, les sonorités livrées au lecteur et enrichissantes lues à haute voix. Sous ces vers, il y a de la vie, de la variété, de la poétique.

Bravo !

Donald

   ANIMAL   
4/6/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
L'art de dire beaucoup en peu de mots, une légèreté à la limite du diaphane, que voilà un bien joli poème.

Ecrire, c'est rêver et laisser sa plume dénouer l'intrigue, noircir le papier au fil des phrases "La plume ose et se mouille et glisse dans le vent".

Un beau moment de lecture.

   solo974   
20/6/2020
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour oiselle,
Une sorte de mise en abyme de l'écriture et du processus créatif, comme dans cette strophe que j'ai bien aimée :
"Un ailleurs illustré blanc sur noir argenté,
Récit inachevé d’incipit en cascade
D’intrigues irriguées d’eau de roche à l’envers
Amalgame de pieds, jambes et langue riche"
Un sujet difficile à traiter - selon moi.
Vous avez su le faire avec aisance.
Bien à vous et à vous relire !


Oniris Copyright © 2007-2020