Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Oniris : Pour Titefée
 Publié le 03/03/08  -  8 commentaires  -  4442 caractères  -  355 lectures    Autres textes du même auteur

Ce poème est très spécial, car chaque quatrain a été écrit par un auteur différent pour remercier TITEFEE pour sa personnalité, sa gentillesse, sa pureté et sa présence sur Oniris. Commencé le 18 janvier, de MP en MP, il aura pris un mois. Un mois de joie pure pour faire une surprise et construire un message, un message sincère pour une personne qui ne l'est pas moins.


Pour Titefée



Ce poème est très spécial, car chaque quatrain a été écrit par un auteur différent pour remercier TITEFEE pour sa personnalité, sa gentillesse, sa pureté et sa présence sur Oniris. Commencé le 18 janvier, de MP en MP il aura pris un mois. Un mois de joie pure pour faire une surprise et construire un message, un message sincère pour une personne qui ne l'est pas moins.

Par ordre alphabétique, voici les auteurs qui ont participé à ce message : Aldenor, ARGOS2, Bidis, Cassanda, clementine, daphlanote, Emrys_83, fisoag, Fugitive, Larivière, Liry, Maelle, nico84, notrac, pounon, strega, Togna et Twinkle. Beaucoup d'autres auteurs se sont joints à notre message d'affection.



*********




Dans l'instant bref, une onde fluide de lumière
Un chant sous la nef, souffle vivant de mots en prière
Un cœur de liesses, fée divine d'ailes envoûtantes,
À l'écho paresse, à la bouche si enivrante !

Âme provençale, baignée dans l'air odorant de lavande,
Redécouvrir par ses généreuses offrandes,
Nos mots doux glissent sur la toile virtuelle,
Sa voix les transcende, la parole est si belle.

Si lire est réécrire, elle le fait si bien
Que tu oublies souvent que ces mots sont les tiens.
Elle donne du sens et la portée magique
Du verbe d'Oniris par sa belle musique.

Au milieu de la nuit, surgit une étincelle
Qui nous éblouit de douceurs et merveilles
D’un petit rien, elle crée féeries à sa guise
Pour les Oniriens, elle sème rêves et cerises.

Titefée comme l’encens, moisson de chaleur, coulée de miel, comète
Moussons violettes sur le grand univers, tisse sa voix sur la voie du sensible
Égrène le multiple de nos mots, les siens, ivoires maillés de douceurs, parfums
De l’éternel, Rubicon phonétique, flammes réhydratées sur le monde filé de nos ouvrages.

Battement d'elle et disparue,
D'apparitions soudaines en obstacles :
Candeur et chemin parcouru...
Jusqu'à ce que s'ouvrent ses oracles.

Elle plante ses vers-aiguilles
Dans les âmes rhumatisantes
Même si bien trop peu l’on commente
Les bienfaits que ses mots distillent

Noir, brun, et rouge éclatant,
Ocre et azur, cerise, encre violette
Quelle couleur n’est sur sa palette ?
Reflet de ses ailes, iridescent.

Des mots elle ne sait endiguer la rivière ?
Plaise à Dieu que sa source ne se tarisse,
Afin que son verbe chantant sur Oniris,
Toujours interdise à notre âme la misère.

Tour à tour érudite, ménestrel et cigale,
Elle nous ouvre des mondes éclairés de Mistral
Et comme pour les fées c'est nous dit-on l'usage,
En tapant dans nos mains nous lui rendons hommage

Juste quelques simples gestes derrière un écran, lignes tracées,
Sincères louanges pour une merveilleuse fée
Qui de la pointe de son aile, trace les rêves
Qu'une voix emplie de soleil viendra ensuite sublimer

Cette soie dans ses mots c’est comme une caresse
Qu’elle donne aux étoiles par un beau ciel d’été
Et les fils si ténus que sa douceur nous laisse
Sont des cœurs pleins d’amour brillant à tout jamais.

Et ses mots sont si vrais qu'ils nous arrachent des larmes,
Des mots si pudiques qui sont notre plus grande arme
Pour pallier notre manque d'un supplément d'âme
Que la Fée enchantée nous distille en arcane...

Elle égrène seule dans les coulisses
Les mots de la vie simplement
Message d’une Titefille hors du vent
Au parterre invisible d’Oniris

De ta plume-baguette tu traces nos émois
Ton chapeau est de gypse, tes habits de murmures
Tes vers nous enlacent. Il était mille fois
Une petite fée au cœur grand comme l'azur

Les mots source de vie intelligence du cœur
Gouttes de miel en fleur accrochées sur le fil
De la toile du net labyrinthe des heures
De Titefée jaillissent d’un battement de cil

Touchés par ta grande sincérité
Avec ta prose tu nous as charmés
Donne-nous encore ta poésie
Si proche des choses de la vie

Image aperçue sur diaponiris,
Parfum d’une femme qui fleure bon l’iris
Éclair de lumière, plume magique
C’est la petite fée Claire Onirique.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   clementine   
3/3/2008
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
Lorsque des auteurs très différents complotent et s'unissent pour honorer une charmante dame, et bien le résultat est vraiment pas mal du tout.
Expérience enrichissante et joli poème très symbolique.

   Anonyme   
28/3/2009
Difficile à noter...Pourquoi "exceptionnel"? C'est une initiative très sympatique, très touchante, et qui doit émouvoir aux larmes la dame concernée (qui a par ailleurs un vrai talent), mais ce poème qui est un patchwork quand même pas très bien assemblé de styles, peut-on vraiment le noter au même titre que les autres?

En tous cas, j'aime la voix de TITEFEE quand elle lit "Le glane" d'Alexandre...Un moment de pure émotion...
Et elle, elle sait composer de vrais alexandrins...

   widjet   
28/3/2009
Qu'évalue t-on au juste ? L'intention (adorable, ingénieuse et touchante soit dit en passant) ....ou le texte ?

J'ai lu le texte qui en toute honnêteté n'a rien d'exceptionnel (je serais complaisant et malhonnête si j'affirmais le contraire) en tant que tel. Il n'est pas mauvais pour autant, loin de là.

Compte tenu de la patte assez identifiable de certains auteurs, il est amusant d'essayer de les retrouver à travers ces quatrains sincères, plus ou moins inspirés (la différence de niveau est grande sans vouloir offenser) qui donne à l'ensemble de ce clin d'oeil, quelque chose d'imparfait mais non dénué d'intêret.

Merci pour elle !

Widjet

   colibam   
22/4/2009
Le texte est certes bien écrit mais c'est surtout l'attention collégiale et attendrissante qui a de la valeur.

J'esquive donc la note et préfère retenir l'émotion sincère ressentie en découvrant ce bel hommage rendu à Titefee.

Bravo à toute l'équipe.

   Anonyme   
23/4/2009
L'intention est chouette, et le quizz de retrouver qui a écrit quoi... ça me rappelle un peu les chansons où chaque groupe chante son truc... et ça donne un patchwork assez rgolo un medley coloré et plein de sentiments tous ailés et mignons.

C'est beau l'amour poétisé virtuel quand même...^^

   jaimme   
12/9/2009
Oh, je suis les traces déjà un peu effacées de mes vieux maîtres (aïe, je vais avoir des ennuis, là, avec le "vieux"...) et, divine surprise, je tombe sur cet adorable hommage.
Je suis d'autant plus touché qu'après si peu de temps sur Oniris j'avais déjà remarqué la délicatesse extrême de Titefée. Si j'avais su écrire de la poésie j'aurais tenté d'ajouter une strophe. Mais...
Je dirais seulement qu'il est des personnes rares dont quelques mots suffisent à révéler leur belle singularité.
Bisou Titefée.

PS: oui, "elle sème rêves et cerises"

   Anonyme   
23/2/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Et bien, ces quatrains m'ont au moins donné envie de découvrir les poèmes de Titefée.
Pour ma part je trouve chaque quatrain bien trop mielleux, trop, trop, au point que ce portrait me semble irréel, je ne sais pas si j'utilise le bon terme, et cela n'a rien à voir avec la dédicace, je pose juste mon ressenti sur un poème.
J'ai dû faire l'effort de terminer de le lire car c'est un hommage pour un auteur du site. Mais malgré le talent de chacuns je n'ai pas été touchée, mais plutôt lassée, ce poème n'a rien d'original, mais vu le contexte je pense que l'originalité n'était pas le but. Mais je suis consciente que vous avez posé toute votre affection, et essayez de trouver les plus belles images qui la caractérise.

Pourquoi tout les poèmes dédiés à un auteur d'un site ce ressemblent? C'est vraiment obligé d'être aussi mielleux?

   placebo   
29/5/2013
On trouve de tout sur les étagères d'oniris :) Il date un peu celui-là quand même, mais je me souviens avoir écouté un texte lu par Titefée, oui…
Je plussoie assez widjet dans son comm, même si je connais peu certains auteurs et éprouve donc de la difficulté à rattacher tel partie à tel auteur, bah, ce n'est pas important dans ce cadeau commun.
Il y a de très beaux vers mais, pour une fois, je préfère ne pas évaluer. L'ensemble est à peine long et a tendance à s'échoïser.

placebo


Oniris Copyright © 2007-2020