Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
papipoete : Je te regarde
 Publié le 11/10/15  -  12 commentaires  -  599 caractères  -  313 lectures    Autres textes du même auteur

Dans le cadre du concours Oniris.


Je te regarde



T'as de beaux yeux tu sais,
Au bleu de tourmalines
Qu'orfèvre tu taillais
À facettes divines.

Je n'aurais jamais cru
Pouvoir un jour te dire
Ces mots quand tu parus,
Sur tes yeux, que je mire.

Ils brillent de bonheur,
Éclairent ton visage,
Font chavirer mon cœur
Par un tendre abordage.

Plonger dans ton regard,
Mer de béatitude,
M’enivre du nectar
D'un savoureux prélude !

Avant d'être trop vieux,
À la paix je succombe ;
Tu sais, tes si beaux yeux
Sont ceux d'une colombe.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pieds-enVERS   
23/9/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une bien belle lecture faites d'amour et de tendresse ..J'ai craqué particulièrement pour

"Avant d'être trop vieux,
A la paix je succombe;
Tu sais, tes si beaux yeux
Sont ceux d'une colombe.

Merci

   Anonyme   
11/10/2015
bonjour papipoète
Il est dommage que ce poème soit arrivé hors délai
Ecrit spécialement pour le concours, il en respectait fidèlement la contrainte :
" Les yeux doivent être un élément déterminant de l'histoire et pas un simple détail de l'intrigue."
Tendre et poétique, il est une déclaration d'amour tout à fait touchante.
Merci papipoète et bravo

   Cristale   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Papipoète,

Je découvre une poésie d'une grande tendresse et je suis navrée que votre écrit ne figure pas sur la liste des participants au concours.

Des vers cours en hexasyllabes donnent à cette ode aux beaux yeux un rythme mélodieux.
Charme et douceur, un plaisir de lecture pour mon regard conquis :)

Merci à vous.
Cristale

   Alexandre   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut papi ! Dommage que ce poème ait été posté trop tard car il est vraiment dans l'esprit du concours... en cours !
j'ai découvert le mot "tourmalines", hé oui, on apprend à tout âge.
Du très bon et du moins bon dans ces vers...
J'ai aimé le bleu des tourmalines, les troisième et quatrième quatrains dans leur ensemble, et aussi le final auquel j'aurais pour ma part apporté quelques modifs....

Avant d'être trop vieux,
À la paix je succombe ;
Car vois-tu tes beaux yeux
Sont ceux d'une colombe.

Reste l'inversion "A la paix je succombe" qui sent un peu la rime forcée mais sur le moment je n'ai pas de solution.
On ne peut pas dissocier Paix et colombe, c'est le problème !

Pendant qu'on y est, "Sur tes yeux que je mire" n'est pas non plus très clair... quoique mire, mirettes ...

Bref, pour être honnête, j'ai apprécié l'ensemble hormis ces détails que tu peux reprendre si tu le souhaites...
Bonne continuation et bon dimanche !

   Robot   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Sed lex dura lex". Dommage pour le concours.
Ce poème est d'une expression douce et plutôt fluide. C'est vrai que parfois on est contraint par la rime mais comment faire autrement si l'on tient au classique ou au néo. Je trouve que l'effort de vouloir écrire dans ce style est méritoire. Ne pas céder à la facilité quand on est face au défi des règles c'est une qualité qu'il faut te reconnaître papipoete.
Merci pour ce beau texte.

   Anonyme   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Dommage que vous n'ayez pas eu le temps de poster ce poème dans le cadre du concours, car la qualité y est, le sujet est bien respecté et le tout est très bien dit.

Bien à vous,

Wall-E

   ameliamo   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
C’est une poésie délicate et sensible. Les images sont pleines de tendresse et douceur ayant une musicalité intérieure.

   leni   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour papipoète
Un exercice de style parfaitement maitrisé comme un mouvement
aux danseurs sur glace C'est sobre délicat et même sonore Parfois un peu conventionnel Mais j'oubliais c'est une obligation
Bien dit Merci Salut cordial Leni

   Automnale   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Lors de la publication d’une poésie de Papipoète, il convient de ne pas se contenter d’une première lecture. C’est à la seconde, me semble-t-il, que l’on remarque les petites touches de tendresse et d’authenticité. Et pourtant, pour une raison que je ne m’explique pas - peut-être tout simplement parce que qui aime bien châtie bien -, j’ai toujours l’impression d’être trop sévère avec mon ami Papipoète. Sévère ou sincère ?

Des yeux au bleu de tourmalines… Pourquoi pas « D’un bleu de tourmaline » ? Mais il y a peut-être une explication, d’autant que cette pierre, la tourmaline, réunit - je viens de l’apprendre - toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Pour la ponctuation, je me permets de proposer : « Ces mots, quand tu parus,/Sur tes yeux que je mire ». Et j’enlèverais le point d’exclamation après prélude.

J’ai beaucoup apprécié l’idée d’un « tendre abordage »… Et encore davantage la chute : « Tu sais, tes si beaux yeux/Sont ceux d’une colombe ».

Votre muse, cher Papipoète, ne doit, en effet, pas manquer de charme… Merci de nous l’avoir, de la sorte, présentée.

   Lulu   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Papipoete,

je trouve votre poème "Je te regarde" vraiment touchant. Dommage qu'il soit arrivé trop tard... En tout cas, je vous félicite. C'est du beau travail. Une bien belle déclaration d'amour, de tendresse.

Ma préférence va vers les deux dernières strophes. Je les trouve vraiment superbes.

Au plaisir de vous lire à nouveau.

   Vincendix   
11/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ces beaux yeux au bleu de tourmaline (couleur assez rare pour ce minéral je crois) sont évoqués avec pudeur et tendresse, je comprends votre bonheur de les admirer chaque jour.
Je vous souhaite de plonger longtemps encore dans cette béatitude et de vous enivrer du nectar de ce regard, même quand vous serez "trop" vieux.

   lala   
13/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour papipoète,

Je suis très heureuse de venir saluer vos mots de tendresse pour ces yeux bleus qui font chavirer votre coeur.
Mais qui est cette charmante colombe ? une fille, une petite-fille ?
Serait-ce à la fois le papi et le poète qui s'expriment ?
En tous les cas, impossible de rester de marbre en lisant dans vos mots toute la douceur admirative que vous exprimez.


Oniris Copyright © 2007-2018