Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Parmerion : Croiser des femmes
 Publié le 24/05/08  -  3 commentaires  -  1221 caractères  -  33 lectures    Autres textes du même auteur

Trois petits poèmes sur le désir.


Croiser des femmes



- 1-


La bibliothèque murmure
Les souris cliquent
Les livres dorment
Et sur le parquet en orme
Tes talons claquent

Le nez entre deux pages
Tu copies longuement
À la fenêtre les nuages
Te désirent discrètement

Tu écris à l’encre azur
Je déborde de ma page
La bibliothèque murmure


- 2 -


Ta nuque se plisse
Ta tête se penche
Ta pommette s’esquisse
Et mon regard tremble
Que te dire d’autre qu’un sourire ?
Le langage nous nie.
Il ne sait rien du désir
Et de la connivence.
Mais sans les mots que l’on m’a appris
Ces choses-là n’ont plus de sens,
J’ai si peur de mal dire
Plonger dans l’ignorance.


- 3 -


J’ai croisé un regard
Sous une girouette bizarre
Mimant un chat et une chouette.
Te souviens-tu de cette histoire ?
De ce matin où j’eus l’air bête
Tes yeux noirs,
Me firent tourner la tête,
Un coup de vent dans la girouette,
Une pirouette sur le trottoir
Et juste avant de choir…
Tes yeux…
- Noirs.
-- Noirs..
--- Noirs...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   David   
25/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Parmerion,

J'ai bien aimé, je trouve ça joli, le découpage est bienvenu, les trois tableaux sont "Croiser des femmes", on dirait la même...

   mamae   
6/6/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Sons, légèreté et mouvement.
Cette poésie est rythmée et vive.
J'ai beaucoup aimé. Bravo !

   ristretto   
18/8/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour

trois petits clins d'oeil
à toutes les belles passantes ..

nos langages multiples
trois sens en éveil
sans un mot

doux, et drôle pour la chute !
un plaisir de lecture


Oniris Copyright © 2007-2020