Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Pluriels1 : Épave Reine
 Publié le 16/04/18  -  7 commentaires  -  869 caractères  -  154 lectures    Autres textes du même auteur


Épave Reine



Épave, elle bruit, cassée, au chant de l'eau
Prisonnière enchâssée, immobile, aliénée
Pour un dernier parcours, sous l'amarre enchaînée
Des longs coraux fleuris, sous la mer un sanglot.


Elle imagine, Reine, un peuple au fond des eaux
Mouvant les bois déments, les chaînes et les ancres
Du navire englouti dans le nuage d'encre
D'un poulpe moribond en un trou du vaisseau.


D’un dernier rêve elle est cette chose vivante
Riant dessus la mer de tous ces lieux croisés,
Ventre nourri des sels et de l’algue épousée,
Virant aux horizons de ses voiles servantes.


Au fond des eaux, bijou de cuivres et de nacres,
Sous un poids de coraux qui l’enchâssent fervents,
Elle meurt doucement aux courants, nouveaux vents
D’un voyage immobile où le temps la consacre.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
31/3/2018
 a aimé ce texte 
Bien
contemporain
l'épave gît au fond de l'eau, et avant que le temps la disloque, la fasse disparaître à jamais, elle rêve ... Elle se voit Reine d'un peuple sous-marin, de créatures fantastiques, et maîtresse des coraux ; règne éphémère que l'iode et les courants réduiront tôt ou tard à néant .
NB de belles images comme celles de l'ultime strophe . Faire d'une épave maritime brisée par les éléments, un bijou enchâssé est gageure que l'auteur parvient à faire briller !
papipoète

   Brume   
5/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Si j'étais un bateau, sûr que j'aurais eu les mêmes rêves que cette épave. Un rêve extraordinaire d'aventure marine.
Entre rêve et tragédie, le descriptif me transporte, vous avez su donner à cette épave des sentiments, et la lectrice que je suis le ressent bien.

Des images qui m'émerveillent.
Des vers délicats.
Le rythme donne du relief à la tonalité et à l'émotion.

Votre écriture est vraiment très belle.

   Hananke   
16/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour

Malgré quelques formulations à reprendre, le poème de cette épave
au fond de l'eau ne manque pas d'intérêts.
Un bon premier quatrain s'il n'y avait pas ce cassée et enchâssée
l'un en dessous de l'autre.
Un bon quatrain n°3 s'il n'y avait pas ce dessus la mer pas très heureux.
Un bon quatrain n° 4 s'il n'y avait pas ce fervents.

En résumé, un joli texte à reprendre pour qu'il puisse
noue remémorer les fameux "Conquérants".

   Robot   
16/4/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Nous avons déjà eu des textes à propos des épaves. Ici le thème me semble vu sous un angle original. La structure du texte est de qualité. Dès Les premiers vers on est emmené dans le récit qui s'achève par une clôture de deux très beau vers. Images et métaphores sont présentes comme celle-ci que j'apprécie sur la strophe entière.

"D’un dernier rêve elle est cette chose vivante
Riant dessus la mer de tous ces lieux croisés,
Ventre nourri des sels et de l’algue épousée,
Virant aux horizons de ses voiles servantes."

   Annick   
16/4/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Le poème est comme une hésitation entre la vie et la mort, l'aliénation et la liberté, le voyage, le vrai et le voyage immobile.
Mais la vie, la liberté, le voyage ne se vivent plus qu'en rêve. Le poème se clôt vers une mort douce et esthétique mais inexorable.
Des images splendides qui ne sont pas gratuites ou artificielles. Elles sont reliées au sens pour émouvoir le lecteur et faire, de cette épave idéalisée, un sanctuaire.

"Au fond des eaux, bijou de cuivres et de nacres,
Sous un poids de coraux qui l’enchâssent fervents,
Elle meurt doucement aux courants, nouveaux vents
D’un voyage immobile où le temps la consacre."

Merci pour ce très beau poème.

   PIZZICATO   
16/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Des images choisies nous font vivre le " dernier parcours " de cette épave, reine de ces fonds sous-marins insolites.

" Au fond des eaux, bijou de cuivres et de nacres,
Sous un poids de coraux qui l’enchâssent fervents,
Elle meurt doucement aux courants, nouveaux vents
D’un voyage immobile où le temps la consacre. " beau quatrain final

   Anonyme   
24/4/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est un très beau texte, tant par le fond que par la forme.

Comme ce titre "Épave Reine" est judicieusement bien choisi.

Le descriptif très visuel nous fait découvrir bien plaisamment cette épave qui au fil des ans, tout à son aise dans son univers marin, embellit superbement.

J'aime comme vous la personnalisez, elle se révèle dans toute sa majestueuse posture :

" D’un dernier rêve elle est cette chose vivante
Riant dessus la mer de tous ces lieux croisés,ît
Ventre nourri des sels et de l’algue épousée,
Virant aux horizons de ses voiles servantes. "

Très beau poème, sa lecture est vraiment dès plus agréable.


Oniris Copyright © 2007-2018