Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Polpol : Pour une lady à cheveux noirs (ou "Camille")
 Publié le 23/07/18  -  8 commentaires  -  762 caractères  -  175 lectures    Autres textes du même auteur

Trois versions d'un poème, pas forcément liées (donc à lire séparément... ou pas...), du premier au dernier jet.


Pour une lady à cheveux noirs (ou "Camille")



Camille

(1)

Mille
Catastrophe pétrolière
Abîme de Sousse
Noire Sables pleins
Qui tombent vident
S'affaissent s'effondrent se creusent
M'ensevelissent
Camille




(2)

Mille
Catastrophe pétrolière
Abîme de Sousse
Noire dedans l'enchevêtrement des sables
La Mandragore pestiférée
M'enchaîne me torture




(3)

Mille
Catastrophe pétrolière
Abîme de Sousse
Noire dedans l'enchevêtrement des sables
Coule les ardents tritons
Les fines épées de la mer noire


___________________________________________
Ce texte a été publié avec des mots protégés par PTS.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Eclaircie   
7/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour,

Votre présentation a aiguisé ma curiosité, bien sûr.

L'idée est originale, intéressante.

l'impression de lecture est mitigée, pour plusieurs raisons
Dans le titre vous faites figurer le prénom de la "lady", et ce fait m’entraîne à prononcer d'emblée "mi-y-e" et non "mil"
Donc il faut faire la gymnastique entre la vision et la diction, petit remue méninge intéressant.

Ne perdons pas cependant de vue le fond :
De bien bonnes images, et une orthographe qui incite beaucoup le lecteur à chercher tous les sens cachés derrière les mots.

Vous me direz pourquoi avoir choisi cette expression "catastrophe pétrolière" à la connotation plutôt prozaïque.

Merci du partage,
Éclaircie

   eskisse   
23/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Polpol,

J'aime beaucoup l'idée des variations ou de la réécriture. Cela donne un rythme à l'ensemble, comme des versets.
J'aime aussi l'idée de cette menace aquatique dans laquelle le "je" s'abîme. Et l'emploi de l'adverbe "dedans" qui confère une certaine solennité au vers.
Certains éléments restent néanmoins encore mystérieux pour moi : le lien entre Camille, la catastrophe pétrolière et ce Mille en ouverture. Mais cela ne m'empêche pas de trouver ce poème attirant. Un poème aimant donc.

Merci pour le partage.

   papipoete   
23/7/2018
 a aimé ce texte 
Pas
bonjour Polpol
je lis " classique ou néo-classique, libre, prose, haïkus ", et insiste même sur un texte surnaturel comme " Camille " .
Je comprends que cette Lady, est une catastrophe pour le coeur, les sables du désert ?
Désolé, je n'accroche pas à vos vers tel " noire sables pleins " ; il me laisse songeur ! ou ce " mille " ?

   Vanessa   
23/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjours,
Il me plait bien ce poème.
Je pense cependant que si vous n'en aviez pas fait la présentation, il serait resté beaucoup trop énigmatique pour que je l'apprécie.
Puisque vous nous offrez le choix, je choisis de lier les strophes en un seul poème car independemment, elles sont un peu légère pour en sortir une émotion.
J'aurais bien vu l'ajout de Camille à la fin de chaque strophe.
Merci.
:-)

   PIZZICATO   
23/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Une Lady - Camille - connue à Sousse et qui obsède le narrateur ?
Un souvenir qui le " torture " et " l'enchaîne" comme les racines d'une mandragore ?

Je ne suis pas parvenu à donner une signification à ces images " une Catastrophe pétrolière", " ardents tritons ", " Les fines épées de la mer noire ".
Peut-être l'auteur voudra-t-il me mettre sur la voie ...

   Jocelyn   
24/7/2018
J'aime plus la deuxième et la troisième version même si elles ressortent plus l'aspect enigmatique du texte. j'avoue que les métaphores sont dures à cerner et à un moment, personnellement, je ne sais plus savoir si c'est d'une femme, d'une terre, d'une mer ou d'un phénomène naturel qu'il s'agit. pourquoi pas le tout à la fois ou rien de tout cela ? Mdr, mais bon, la lecture est tout de même agréable, surtout à la deuxième et troisième version

   Lariviere   
25/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

J'ai beaucoup aimé ce poème. Les reprises lui donnent une force singulière. Les images, très belles, également.

En revanche, je ne pense pas que l'explication en exergue soit utile, bien au contraire... Le mystère poétique fonctionnerait encore mieux sans ces détails techniques.

Un poème avec un bel impact de lecture pour moi.

Félicitations, merci pour cela et bonne continuation !

   Donaldo75   
27/7/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Polpol,

Ce qui m'a plu dans ce poème, au delà de l'image de la lady aux cheveux noirs, qui rappelle la mort dans certains romans gothiques, c'est sa construction en trois volets répétant en partie le même motif.

"Mille
Catastrophe pétrolière
Abîme de Sousse"

C'est presque musical.
Pas un refrain, réellement un leitmotiv, un "ostinato" à l'image de celui du "Boléro" de Maurice Ravel ou du "Sex Machine" de James Brown ou du "Money" de Pink Floyd.

Bravo !

Don


Oniris Copyright © 2007-2018