Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
pulp59 : Vivre dans une ombre
 Publié le 22/06/07  -  3 commentaires  -  977 caractères  -  91 lectures    Autres textes du même auteur

L'amour sans le comprendre... Est-ce que l'amour est compréhensible ?


Vivre dans une ombre



J'écris la nuit parce que je sens cette chaleur forte
Qui me guide
Parfois je me crois même invincible
Tranquille sans aucun doute je suis le fil devant moi
J’invente mon histoire
Je reste immobile, devant cette image qui me blesse
Je vis devant une ombre que je ne peux même pas contrôler
Bien sûr j'essaye de m'en sortir
Écrire l'histoire d'une ombre
Qui n'existe plus
Je reste immobile, je me suis à une absence qui me pèse
La vie ne m'en dira pas plus
Est-ce que l'amour peut encore me promettre
Je suis ce chemin je ne le vois même pas de loin
Je reste enchaîné à tout jamais
D’un cœur blessé je vis dans l'ombre étranger
À toi-même
Je reste les yeux fermés mes pensées se mélangent en liberté
De pouvoir tout faire
Je reste dans mes rêves
De vouloir te revoir ta main dans la mienne
Et personne ne peut m'enlever l'idée
Que cela pourrait se réaliser.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pattie   
11/5/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime vraiment le début, l'écrivain à son travail, l'ambiance est plantée. J'aime moins la deuxième partie, mais l'ensemble reste bon.

   David   
31/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
"je me suis à une absence qui me pèse"

Ce drôle de passage m'a interpellé, avec un faux air d'erreur de formulation, de mot oublié.

La folie d'un poète de "Parfois je me crois même invincible" jusqu'à "Et personne ne peut m'enlever l'idée Que cela pourrait se réaliser." ?

Une bonne impression.

   Anonyme   
24/3/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
"La nuit" tout est différent, nous sommes aussi autre, surtout lorsque nous face à nos incertitudes.

Vous n'êtes pas toujours très clair dans la formulation de votre ressenti, je pense avoir compris que votre cœur était blessé, ce qui engendre sûrement en vous toute cette confusion. Mais il m'a fallu plusieurs relectures, car c'est un peu gênant ce manque de fluidité, comme dans cette phrase "Je reste immobile, je me suis à une absence qui me pèse".

Je pense que ce texte aurait besoin d'être un peu retravaillé, car l'émotion est bien présente, je pense seulement qu'elle n'est pas toujours bien formulée.


Oniris Copyright © 2007-2020