Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Queribus : Ballade de la neige qui tombe [Sélection GL]
 Publié le 23/08/18  -  18 commentaires  -  865 caractères  -  194 lectures    Autres textes du même auteur

Il s'agit d'une ballade primitive sans envoi ; l'envoi étant venu plus tard avec les petites et grandes ballades et le chant royal.


Ballade de la neige qui tombe [Sélection GL]



Le ciel a sa teinte hivernale
Et la terre son blanc manteau,
Dans la froide saison finale
Qui souffle sur chaque coteau.
Les nuages font un linteau,
Un peu comme sur une tombe ;
Couvrant les monts et le ruisseau,
Regardez la neige qui tombe.

Après la fraîcheur automnale,
Voici maître hiver à nouveau
Qui répand sa froideur banale
Sur la branche et sur le rameau ;
Une route pour le traîneau
S’écrit dans le bois et la combe ;
Formant un toit, un chapiteau,
Regardez la neige qui tombe.

Dessus l’école communale
Ou sur le moindre boqueteau,
Les flocons jouent leur bacchanale,
Formant un étrange faisceau ;
Il fait bien froid pour le moineau
Et plus d’une bête succombe ;
Bien à l’abri près du fourneau,
Regardez la neige qui tombe.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Damy   
4/8/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Ce poème m'a beaucoup plu. Il coule comme une source. Nul besoin d'y revenir dessus pour la comprenette, sinon pour le plaisir.
Je n'ai plus en mémoire les règles de la forme fixe d'une ballade, ce que je peux dire c'est que j'aurais bien envie d'entendre celle-ci chantée. Lue à haute voix c'est déjà un réel plaisir. Cette cadence ABABBCBC dans les 3 strophes et le refrain du dernier vers de chacune d'elles est un régal phonétique.
Juste un petit bémol pour "froideur banale" mais je suppose que l'auteur a dû chercher bien des adjectifs.
Merci.

   papipoete   
9/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
classique
je regarde avec vous tomber la neige, qui habille la nature belle ou laide avec ses bâches, ses voitures rouillées, et rend tout beau sous ce manteau d'hermine !
Vos vers sont " tout simples ", mais pas besoin de " pompe " pour flatter Dame Nature et son ami flocon !
NB j'aurais mis un point d'exclamation après les "refrains " << regardez la neige qui tombe ! >>
dans le Jura, ici, nous avons les " combes et les crêts "
Vos octosyllabes me semblent parfaitement classques !
papipoète

   Brume   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour

Comme votre poème est pur. On pourrait reprocher sa simplicité, mais la manière dont vous abordez le thème de l'hiver est simplement délicat. Parfois il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes pour être transporté dans votre jolie ballade. Les images sont claires, les vers melodieux, qu'il est facile de se laisser porter.

Je ne vais pas commenter les techniques de la poésie classique je n'y connais rien. Mais je peux dire que le rythme est fluide, musical, l'impression de "glisser" tellement la lecture est douce. La ponctuation est selon moi bien placée, elle donne un bon tempo.

   Anje   
10/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très jolie ballette au fond bien rafraîchissant. J'ai bien aimé regarder la neige danser en tombant même si je n'ai pas entendu le tumulte de ses bacchanales. C'est aussi à ce dix-neuvième vers que j'ai eu un doute sur la métrique. Mais la forme me semble parfaitement respectée.
Une lecture légère et dansante comme ces flocons blancs. Bravo !

   Donaldo75   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Queribus,

J'ai trouvé ce thème particulièrement visuel, entre la photo de Robert Doisneau et la vidéo de Anton Corbijn. Que du beau monde !

J'aime beaucoup cette ambiance hivernale, avec la neige qui assourdit les cris de la nature, réveille nos enfances et rend le poêle si hospitalier quand il est temps de rentrer.

Bravo !

Donaldo

   Hananke   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Je n'ai jamais pu adhérer complètement à ces poèmes à forme fixe :

le travail étant considérable pour en général, un piètre résultat poétique.
Les 3 rimes étant en plus très réductives, elles se forcent inévitablement à un endroit ou un autre.
Ici, malheureusement, nous ne sortons guère des lieux bien communs :

le blanc manteau, la fraîcheur automnale, sa froideur banale
etc... etc...

Non, ces formes fixes, mis à part le sonnet qui compte beaucoup
de variantes, ne me conviennent plus même si j'ai sacrifié
quelques fois mon temps à ce genre d'exercices.

Mon appréciation tiendra uniquement compte du travail réalisé,
le résultat poétique étant inexistant.

   PIZZICATO   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une " ballade " rafraîchissante - bienvenue en ce moment -
Le style est simple, sans grandiloquence ; des images intéressantes comme : " Une route pour le traîneau
S’écrit dans le bois et la combe ".

" son blanc manteau ", cliché un peu usé.
" Les flocons jouent leur bacchanale " j'ai trouvé le terme pas trop adpté à des flocons.

Une lecture agréable.

   Cristale   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Ale eau ombe et tout glisse comme mes yeux sur la neige de vos mots.

Une ballade dont j'ai apprécié le rythme un peu monotone, pareil aux flocons qui tombent inlassablement sur les plaines hivernales.

Je sais trop bien le soin et le travail que demande une telle forme alors je vous applaudis bien fort.

Bravo Queribus !
Cristale

   Coeurdeloup   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Par cette canicule la fraîcheur de cette ballade fait du bien. Paysage enneigé… alors j'ai "Regardé la neige qui tombe"...

Je ne suis pas spécialiste de prosodie classique mais il me semble que votre ballade est une ballade primitive et qu'elle respecte les règles prosodiques.


J'ai aimé la ballade…


Merci du partage

   Willis   
23/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ravi ! la prosodie, le sens, et le travail.
Bravo l'Artiste !

   sympa   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une ballade hivernale bien sympathique, ma foi.
Votre description de la neige qui tombe, avec des vers simples, rend la lecture de votre poème agréable.

   Robot   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Sympathique ballade et balade sous la neige. Un texte qui se contente et se suffit d'une belle poétique descriptive en trois tableaux.

   lucilius   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
Ce qui me plaît dans ce texte, c'est d'abord sa structure aux formes originales. Ensuite l'écriture est déliée et invite bien à la ballade. Pas besoin de la saison de Vivaldi pour s'y inviter. Mais crénom d'un petit bonhomme de bois (pour reprendre une expression d'indignation de mon terroir), quels flocons vous ont inspiré un titre aussi disgracieux "Ballade de la neige qui tombe" ?

   Miguel   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce poème a le mérite d'être rafraîchissant par les temps qui courent ; mais, plus sérieusement, il a tous les charmes de ces formes répétitives qui me sont particulièrement chères, ballade, triolet, rondel, rondeau, etc. L'agrément de l'octosyllabe est d'être flexible et de se prêter à toutes les tonalités : tragique, comique, épique, lyrique, et dans le lyrisme à toutes les nuances de celui-ci : tout est dans l'art de le façonner. Ici, cette évocation positive et paisible de l'hiver est une absolue réussite. La présence de la nature et l'école communale, nous ramenant à un univers rural si proche et déjà si éloigné de notre quotidien, apportent la touche de nostalgie qui vient parfaire le poème. En outre, on s'instruit en apprenant que l'envoi n'a pas toujours existé dans la ballade. Bravo.

   leni   
24/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est uper simplissime et c'est beau
Je suis sous le charme

Il fait bien froid pour le moineau
Et plus d’une bête succombe ;
Bien à l’abri près du fourneau,
Regardez la neige qui tombe.

C'est simple Regardez la neige qui tombe

Merci pour ce JOLI poème SALUt amical Leni

   LenineBosquet   
25/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Queribus, voici une bien belle ballade, légère, fluide, rien n'accroche, ça coule tout seul. J'applaudis donc la performance classique, le thème me semble bien éculé, mais j'y trouve malgré tout mon compte. Ce "regardez la neige qui tombe" est une jolie trouvaille : on la voit tomber cette neige.
Merci

   jfmoods   
25/8/2018
Pour éviter une répétition, j'aurais remplacé "bien" par "très" au vers 21.

Cette petite ballade (3 huitains en octosyllabes, sans envoi) est à rimes, croisées, pauvres, suffisantes et riches, égalitairement réparties entre féminines et masculines.

Le plan se resserre progressivement, passant du cadre général ("Le ciel", "la terre", "Les nuages", "chaque coteau", "les monts et le ruisseau") au cadre plus intime ("la branche", "le rameau", "le bois et la combe", "l’école communale",  "le moindre boqueteau", "près du fourneau").

Si le décor invite à la contemplation émerveillée d'un paysage qui change lentement de forme (anaphore à l'impératif marquant la chute de chaque strophe : "Regardez la neige qui tombe", personnifications : "la terre [a] son blanc manteau", "Les flocons jouent leur bacchanale", image de la couverture neigeuse : "Formant un toit, un chapiteau"), il offre parallèlement au lecteur le spectacle de l'austérité (allégorie : "maître hiver... / Qui répand sa froideur banale", allitération en r) et de la mort (litote : "plus d’une bête succombe").

Merci pour ce partage !

   INGOA   
30/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'aime ces images champêtres hivernales où les yeux d'enfants peuvent contempler pendant des heures la neige qui tombe. Nous sommes proches de l'émerveillement et de l'engourdissement aussi.
Des images paisibles que je n'ai pu m'empêcher d'associer à la fête de la nativité dans un récent écrit.


Oniris Copyright © 2007-2018