Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
ristretto : En quête
 Publié le 27/06/08  -  7 commentaires  -  650 caractères  -  55 lectures    Autres textes du même auteur

voyage à remonter le temps.


En quête



Au soleil du matin, parfum d'orangeraie
La fraîcheur du jardin enivrante gaieté.
Dans le souk animé, midi sous la chaleur,
Arômes épicés, familières saveurs.


Les amandiers en fleurs, sur le rouge des terres,
Délicate senteur, des éclats de lumière.
Aux ocres des collines, la route qui serpente
Et le soleil décline mes questions en attente


Un voyage illusoire dans ce pays magique
Espérant la mémoire je reste amnésique
Maroc, tu ne peux rien aux souvenirs perdus
D’une enfant revenue de ton pays voisin






Janvier 2008


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
27/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Alors souvenirs d'Algérie, d'Espagne ou de Mauritanie? Quel pays voisin du Maroc?... "L'orangeraie" semble éliminer la Mauritanie...
L'Espagne n'est pas réputée pour ses souks donc j'opte pour l'Algérie... (plus fort qu 'Hercule poirot...)

Sinon j'ai apprécié le rythme et les parfums qui se dégagent de ce poème.

   lotus   
27/6/2008
Beaucoup de lumière et de parfums entre tes lignes...
Très agréable.
lotus

   David   
29/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Ristretto,

J'aime bien l'idée des souvenirs recherchés par les sens, en vain tu dis dans ton poême, mais le ton est plus serein que mélancolique

   Melenea   
29/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Nostalgie colorée, aux arômes de souvenirs pas tout à fait perdu... Un voyage mélancolique, mais moi je l'ai vu chaud et orangé...
Comme une incantation...

Mél

   marogne   
30/6/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai vraiment bien aimé cette évocation pleine de couleurs et de senteurs. Comme un voyage en orient, il nous apporte l'exotisme et la beauté, le goût inimitable de ces terres écrasées de soleil. Je n'y suis jamais allé, mais ce poème en donne envie.

Et la fin nous apporte, comme en passant, une touche de réalité, délicate néanmoins.

   Flupke   
14/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonne évocation. Effets faciles à visualiser ou à ressentir. Merci pour ces quelques secondes d'exotisme.

   nico84   
6/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
De quel pays voisin ? Le premier quatrain me parle peu. Peut être un rythme bancal, ou des mots qui ne sont pas trés fort. Une description qui ne m'emporte pas.

Les deux autres quatrains sont pas mal à part la rime terres/lumière.

La fin est comme une promesse aux futurs voyageurs, j'aime.


Oniris Copyright © 2007-2019