Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Robot : Quelques mots d’où…
 Publié le 14/12/13  -  11 commentaires  -  376 caractères  -  239 lectures    Autres textes du même auteur

Les mots s'enchaînent et m'entraînent je ne sais où.


Quelques mots d’où…



Doux florilège
Légère plume
Hume les rimes
Immatérielles

Elles sont fêtes
Fétus de blé

Blessées aussi
Si délaissées

Laissées aux prés
Auprès des eaux
Au creux des pierres
Hier en repos

Posons les vers
Vers les amours

Mourir en faim
Fin du poème

Aime-moi fort !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ioledane   
6/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Je me suis laissé prendre d'assez bonne grâce au jeu de ces vers en échos ; le voyage au fil des sonorités n'est pas désagréable, mais je trouve quelques passages un peu trop artificiels : "Hume les rimes", "Mourir en faim".
"Hier" sonne de manière disgracieuse à mon oreille en raison de sa diérèse qui alourdit l'écho à la synérèse de "pierres".
Un exercice sympathique mais qui manque un peu de force poétique pour moi.

   Hananke   
14/12/2013
Bonjour

Personnellement j'ai toujours estimé ces textes à de l'exercice
poétique plus qu'à de la poésie.
Bravo pour cette réussite mais je ne mettrai point
d'appréciation qui pourrait être faussée par mon point de vue.

Bien à vous.

Hananké

   hanternoz   
14/12/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Trois petits chats,
Chapeau de paille...c'était le début d'une chanson...

Le principe de répétition , quand il est élégant, comme ici, devient un jeu de l'esprit toujours agréable à découvrir.

Cordialement,
Hz

   senglar   
14/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Robot,


La chute "Aime-moi fort" vient sauver à mon avis l'ensemble un peu décousu (mignonnement décousu :) ) qu'est le poème ; on enfile quelques jolies perles et ce vers vient nouer le fil du collier.

Curieux de voir un poème libre vanter ou flatter la rime ! lol

"en faim" est facile ; mais dans le reste on peut voir du Prévert, du Queneau, du Desnos etc...

Plaisant :)

Senglar-Brabant

   PIZZICATO   
14/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Ca m'a rappelé le lycée où l'on faisait cet exercice à plusieurs. Sauf qu'ici ce n'est pas dénué de sens, et agréable à lire.

" Hume les rimes " ne me me séduit pas plus que ça.

   Anonyme   
14/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Salut Robot. Ce me rappelle Bout de ficelle, selle de course, course à pieds, etc., poésie de ma tendre enfance... C'est bien tourné, sautillant, sans prise de tête et sans prétention... et le dernier vers est bien trouvé... Petit texte sympa !

   wancyrs   
14/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Si je veux apporter ma pierre à l'édifice, je dirais que j'aurais vu un dernier vers qui scelle l'ensemble en revenant sur la sonorité du début, ainsi on aurait une mélodie sans fin, exemple de vers de fin :
Aime-moi tout-doux, comme pour reprendre le "Doux florilège". Dans la deuxième strophe aussi, il y a rupture sonore entre "Fêtes" et "Fétus".

J'aime bien l'idée, mais il reste encore du travail pour la suite

Cordial'ment !

Wan

   HELLIAN   
16/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est une comptine et ça doit être un peu facile, non ?
Nous ne sommes donc pas dans la genre "prose de tête" et c'est cela qui me plaît bien, encore qu'il ne m'aurait pas déplu d'y voir un zeste d'astuce en plus, comme cette maline suggestion du vers final "Aime moi tout doux " ...

   troupi   
23/12/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Robot.

Je suis amateur de poésies courtes mais si celle-ci est bien écrite elle est presque un peu trop courte ce qui me laisse sur ma faim.
L'exercice est amusant mais pas seulement. l'idée des rimes blessées quand on les ignore me plait beaucoup. A bientôt.

   Bidis   
24/1/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je vois un poète qui rêve, devant une fenêtre peut-être, le stylo dans une main distraite... C'est comme un rêve de poème. J'ai trouvé cela joli et ça m'a plu.

   Lulu   
24/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Robot,

je découvre ce texte au hasard de mes lectures, et suis toute séduite par sa légèreté, tant c'est poétique. Vous jouez avec l'instant, et avec les mots qui ne sont que "quelques mots d'où" jaillissent les images et le plaisir qui les voit naître.

Cela fonctionne dès la première strophe. On ne peut que vous encourager à vous laisser aller à jouer. Le poète joue, bien souvent, et pour notre plus grand plaisir.


Oniris Copyright © 2007-2018