Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
thea : L'instant où tout recommence
 Publié le 18/04/09  -  7 commentaires  -  1403 caractères  -  139 lectures    Autres textes du même auteur

Poème en vers libres.


L'instant où tout recommence



Une image aux sources de la mémoire
L’accomplissement d’une idée festoyante
Le bruit des sabots de chevaux
Sur un acheminement de nuages
Où l’idée se pose délicate et avérée

Lumineuse et douce
Encapelinée de froid et d’indulgence
Elle compte les étoiles entre les ombres fulgurantes
Puis pose là son cœur d’où tu t’absentes
Une nouvelle fois

Elle tire le rideau de la tendresse
Où pleurent encore quelques égards
Pour s’enfuir dans l’incroyable jardin des cibles
Cueillir des rires de lunes
Qui se perdent dans l’espace
Dans un bruit de crécelles

En lisière des deux mondes
Elle se repose un peu
Pour respirer les parfums d’oiseaux rares
Qui se balancent dans un rai de lumière
Saisissant à plein bras le soleil
Dans l’embrasure des fenêtres ouvertes

L’idée soudain se tord épuisée
Et l’esprit vacille dans un éclat de ciel
Où il manque inéluctablement une étoile
Le voyage est fini - elle le sait -

Livide et sombre
Elle dormira seule avec la nuit
Qui s’enroule autour d’elle
Comme une couleuvre lascive et froide
Venant briser tous les espoirs
Elle rêvera qu'il gémit au plus profond du vide
Jusqu’à cet ultime instant
...........où tout recommence.



 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   lotus   
18/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une nouvelle plume sur Oniris...

J'apprécie beaucoup la légèreté de l'auteur qui nous emmène dans son univers littéraire avec simplicité en nous offrant de belles images et un phrasé très poétique.
"L'instant où tout recommence" une jolie note d'espoir de renouveau.

"Elle tire le rideau de la tendresse
Où pleurent encore quelques égards"

J'aime beaucoup ce passage(entre autre).

Espoir et désespoir se rencontrent sur fond de mélancolie.Joli!

   FredericBruls   
19/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je tiens d'abord à te saluer Théa pour ta venue sur Oniris et ensuite te féliciter pour ce joli poème, tendre et mélancolique. La dernière strophe est particulièrement belle.

   Garance   
19/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Douceur, mélancolie d'un instant d'hésitation entre deux mondes et sous le rire de la lune qui balaie les incertitudes, la douceur de la plénitude du vide...

   David   
20/4/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Thea,

Ça ressemble à un destin de femme de marin entre deux retour de son époux, mais les images sont plutôt terrienne, aérienne, que marine. Il me semble que ça pourrait être plus intense. Le poème peut presque se lire de bas en haut, vers après vers, en partant de l'avant dernier quand même, mais cette façon de lire dénonce un peu la faiblesse du poème je trouve.

   Anonyme   
3/5/2009
 a aimé ce texte 
Un peu
Autant j'ai aimé "L'oubli de ton regard", autant là je ne suis pas convaincu. J'ai la même impression que David. Je n'ai pas ressenti grand chose à la lecture. Les répétitions "étoiles", "lumière/lumineuse", "idée" etc..., j'ai trouvé ça un peu gênant.
Au plaisir d'en lire un autre qui me plaira mieux.

   FIACRE   
7/5/2009
Peut-être une longue suite d'états d'âme qui aurait mérité moins de description ?

   jaimme   
20/12/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pas de musicalité, mais un tel poème n'en attend pas.
Mais un rythme. Oui.
Une immense tristesse pour un poème de solitude écrasante. D'espoir qui n'en est pas.
"Tout recommence"?, mais le doute subsiste: l'idée ou le bonheur?
Désespoir ou espoir.
La tristesse est ainsi faite. L'espoir est perçu comme inutile, mais il ne peut s'empêcher de resurgir.
Un vrai poème. D'une grande force. Qu'il faut prendre le temps de lire, doucement. Et puis se secouer pour en sortir.
Une question: je ne comprends pas le mot "ultime".

jaimme


Oniris Copyright © 2007-2019