Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
thea : La chaise sur un nuage
 Publié le 04/06/09  -  14 commentaires  -  855 caractères  -  502 lectures    Autres textes du même auteur

Ailleurs qu'ici...elle pense à lui


La chaise sur un nuage



Elle est assise sur une chaise
La chaise posée sur un nuage
Très haut dans le ciel
Si haut que personne ne peut la voir

Pleurer

Elle écoute cette musique indéfinissable
Qui s’égrène doucement
Comme un chapelet de voyageurs
En partance pour une fugue vers l’infini
Elle a fermé les yeux
D’où se sont écoulées quelques larmes

De bonheur

Autour d’elle un océan de lumière
Baigne l’atmosphère tranquille
Le paysage défile - absent - livide
Pas une ombre - seulement cette clarté
Ombrageant la terre qui s’éloigne

Elle veut partir

La tête renversée
Elle écoute dans le silence
Des murmures étranges

Les anges imagine-t-elle en souriant
Des frissons à l’âme

Elle pense à lui


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   lotus   
4/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup le tableau que nous présente Théa.
"Une chaise sur un nuage à penser à LUI"

C'est teinté de mélancolie et d'émotion.

Pleurer- de bonheur- elle veut partir- elle pense à lui...on pourrait y voir de la tristesse et moi je n'y vois que plénitude.

Théa a un style très personnel, je la sens" libre" dans l'écriture et surtout très spontanée.
En lisant ses textes, je remarque que c'est une "gande amoureuse".
Je ne peux donc rester insensible.
Merci pour tes mots.

   cris   
4/6/2009
Ce texte est si loin de mon univers "chaise posée sur un nuage" que j'ai du mal à suivre et pourtant. J'ai l'impression d'un double sens avec les mots " en partance pour une fugue vers l'infini" "paysage...livide" "la terre qui s'éloigne", "elle veut partir". Je ne sais pas si ce texte porte plus de romantisme que de désespérance.

   Anonyme   
4/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Déjà le titre ne pouvait qu'attirer. Et il tient ses promesses de suavité et de légerté bien que le fond soit triste.

Je songe tout de suite à une personne chère et disparue.
J'admire la pudeur de ce poème s'il s'agit bien de cela.

...

   Anonyme   
4/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Même si ça m'a rappelé de cruels souvenirs, j'ai bien aimé cette pensée vers l'autre, à tout jamais là haut, tout là haut, bien au dessus de la chaise sur le nuage. Merci thea, for me !

   Marquisard   
4/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup, l'écriture, l'agencement, la douceur, la noirceur, la légèreté. Il me semble que c'est le premier texte que je lis de toi, je prends le chemin des écrits anterieurs.
Au plaisir

   Pluriels1   
5/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Toute une atmosphère !

La Poésie à chaque pas et tout ce tout sur un nuage/petit bonheur.

Un joliment-dit.

   xuanvincent   
5/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai bien aimé les images, l'atmosphère étrange, fantastique, de ce poème.

   Anonyme   
6/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Très doux, imagé au pastel, languissant, un petit brin sensuel mais surtout mélancolique. Féminin. Très Lotussien et Violoncellien. Belle lignée de poétesses. J'ai apprécié.

   FIACRE   
7/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Texte intéressant qui, bien sûr, renvoie à Magritte. Trop de commentaires tireraient cette "chaise" vers le bas.

   David   
8/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Thea,

Est-ce qu'il est possible d'aimer assis, c'est bien une position de voyage en tout cas, par train, en voiture, en avion... en songe aussi bien sûr, par un rêve éveillé que permettrait la posture passive, d'attente.

   jasmin   
10/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Magnifiquement doux et tendre
merci

   pieralun   
23/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Beaucoup d'émotion et un bonheur qui ressemble aux rêves des enfants. J'ai beaucoup aimé la comparaison avec un tableau de Magritte
Bravo

   Chene   
28/9/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Celui-là me touche Théa.
Son côté surréaliste (et le clin d'oeil à Magritte) mâtiné de romantisme, certainement, pour imager en solitude la quête de Lui et de la sérénité.
Non, il n'y a pas de tristesse dans ce poème mais une certaine plénitude baignée de lumière.... avant de partir... de l'autre côté. Ultime pensée pour Lui.

Elle n'est plus

Chene

   jaimme   
20/12/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Poème réellement ouvert. Chacun y trouvera le sens qui correspond à son vécu et son état d'esprit. Lira le poème à l'intérieur du poème, ou pas.
Mon interprétation restera mienne.
"quelques larmes de bonheur". Souvenirs, réalité?
Le présent utilisé qui fige ces quelques instants, voire cet instant.
Bon j'aime, c'est certain.
Quelques bricoles: ainsi le "comme" que je déteste de plus en plus dans les poèmes.
Mais le ressenti est fort, donc tout va bien.

jaimme


Oniris Copyright © 2007-2020