Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
thea : Toi surtout
 Publié le 31/03/11  -  11 commentaires  -  842 caractères  -  279 lectures    Autres textes du même auteur

Poème d'amour...


Toi surtout



Tes bras encore
Et l'éclat de tes yeux sur le ciel déployé
Qui s'irise à l'heure de midi
Émerveillement d'un lit de nuages
Qui se posent dans la clarté d'été
Miracle d'une envie d'aimer


Tes bras toujours
Pour exterminer les chagrins
Alors que l'arbre se tend
Dans les matins livides
À la lumière tendre du jour

Un peu de la douceur de ce cœur
Fragile et fier
Qui pleure en regardant la mer
Cueillant au fil de l’eau
Le reflet d’une étoile filante
Pour embellir les mots

Toi surtout
Assis à l’ombre des arbres morts
Dans la sécheresse d’un été brûlant
Toi enfin sur le bord de ma porte
Écoutant le bruit que fait mon cœur
Quand la nuit est là
Et que je m'endors
Les yeux gorgés de tes caresses


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Damy   
24/3/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Poème tendre, simple, doux comme une caresse, très agréable à lire. J'ai bien aimé la fragilité qui émane de ce sentiment d'amour et surtout cette invite à sortir de la tristesse, reflétant peut-être, sûrement, le souvenir d'un amant:

Un peu de la douceur de ce cœur
Fragile et fier
Qui pleure en regardant la mer

Toi surtout
Assis à l’ombre des arbres morts
Dans la sécheresse d’un été brûlant

Une belle émotion

   Charivari   
26/3/2011
 a aimé ce texte 
Pas
Personnellement, quand je mange une tartine de miel, je n'y ajoute pas du sucre, ce serait vraiment immangeable. C'est ce qui arrive selon moi à ce poème : trop sucré. d'autre part, les métaphores (le ciel et les yeux, par exemple) sont très convenues, tandis que la prosodie du texte (rythme-sonorité) n'est pas très travaillée.

   Pascal31   
26/3/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
Il est difficile de composer un poème d'amour, de mettre son cœur à nu, sans tomber dans une certaine mièvrerie.
Malheureusement, ici, c'est ce que j'ai ressenti à la lecture de ces quelques mots pleins de tendresse, certes, mais un peu trop "fleur bleue" à mon goût.
Et je dis cela sans aucune once de méchanceté : j'en ai écrit des tonnes du même acabit !
Un poème mignonnet qui doit plaire avant tout à la personne à qui il est destiné.

   Lunastrelle   
26/3/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Des vers simples, un peu édulcorés, mais simple...
Il est dommage qu'il se termine ainsi, alors que vers le milieu du poème on s'éloignait un peu de l'habituel et de la banalité, on y replonge à la fin...
Certains passages pêchent aussi par rapport aux "dans", "de", "d'", etc. qui sont un peu trop proches.

   Folibri   
31/3/2011
 a aimé ce texte 
Pas
Très léger, les mots s'envolent et ne reviennent plus. Même afin d'enrichir mon commentaire je ne souhaite pas relire ce texte. Les mots ne s'aiment pas comme ils devraient s'étreindre, les sons ne coulent pas, la mélodie tâtonne et trouve enfin l'excès.
La ponctuation, sinon, n'est pas pour les cochons.

   jamesbebeart   
31/3/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
Joli texte certes mais qui ne nous surprend pas. La sincérité, évidente, ne peut pas faire oublier un champ lexical trop convenu. Bref un ressenti forcément mitigé.

   Lunar-K   
31/3/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
A l'exception de la troisième strophe qui m'a vraiment ému, j'ai également trouvé ce texte trop gentil, trop mièvre, trop convenu. C'est un poème plein de douceur, certainement pas désagréable à lire, et je crois que le destinataire saura apprécier ; mais pour ma part, un poème si peu original ne peu éveiller mon intérêt.
Par rapport à l'écriture, j'ai buté sur certaines choses :

- "Émerveillement d'un lit de nuages" : Je trouve que ce vers coupe de façon trop brutale avec la structure des vers précédents, là où je m'attendais à plus de continuité.
- "Pour exterminer les chagrins" : Je trouve cet "exterminer" trop violent pour figurer dans ce texte sans faire figure de mouton noir...
- "Un peu de la douceur de ce cœur" : Cet exemple est particulièrement explicite, mais ce reproche est assez général. Trop de "de", avec, ici, un "de la ... de ce..." plutôt difficile.

En conclusion, un poème beaucoup trop gentil, pas mauvais en soi, mais terriblement banal, tant par rapport au sujet évoqué que par rapport aux images et au vocabulaire employés.

   Anonyme   
2/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien
``Miracle d'une envie d'aimer
À la lumière tendre du jour``
Poésie remplie de tendresse pour une envie d'aimer. J'y vois comme un genre de retenu comme un vouloir plus ou moins satisfait...
De belles images et j'ai bien aimé:
``Toi enfin sur le bord de ma porte
Écoutant le bruit que fait mon cœur``.

J'aurais placé des points de suspension après: Tes bras encore...
et :Tes bras toujours... et aussi Toi surtout...
Pour moi, ces points de suspension seraient comme des soupirs amenant la suite...m'enfin! simple suggestion...

Merci pour le partage...

   David   
11/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Thea,

Un "toi" sans le "moi" qui l'accompagne souvent dans les poèmes sentimentaux, Pas de "je", à peine quelques possessif personnel, à la fin, "ma porte", "mon cœur", "m'endors", c'est tout ce qu'on pourra imaginer du... narrateur ? C'est un peu d'humour, car il me semble bien que les thèmes choisis sont manifestement féminins : l'appel des bras protecteurs et, symboliquement au moins, c'est le plus souvent l'homme qui se trouve à la porte de sa muse.

Mais quand même, et mise à part le pseudo de l'auteur, rien dans ce texte ne dit tellement qui parle, elle ou lui ?

   Anonyme   
21/4/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
personnellement je trouve que l'idée transmise par ce poème est magnifique, seulement le canal utilisé ne le met pas assez en valeur, il n'est pas extra; et encore, essaie la ponctuation, çà a du bon.

   scoulibri   
18/5/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Le thème ne me dérange pas. Mieve ou pas mieve ça m'intéresse pas. Mais la sonorité!!! une poésie sans rythme c'est de la pâte à tartiner mais pas du nutella! Les rimes se font un coup sur deux du coup on bute sur les mots et le sens... pour moi c'est rédhibitoire


Oniris Copyright © 2007-2019