Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Elle est vieillissante et délicieuse pourtant
 Publié le 16/01/08  -  4 commentaires  -  913 caractères  -  41 lectures    Autres textes du même auteur

Le temps sur le regard que l'on porte sur les choses, ne laisse que la trace de nos vécus.


Elle est vieillissante et délicieuse pourtant



Elle est vieillissante, lente et délicieuse pourtant
Temps et amour l’ont parcheminée de leurs griffes
Elle essaie d’oublier la leçon qu’il y a longtemps
la vie lui avait enseigné et qu’à présent elle biffe.

Chaque serment et baiser ont gommé sa jeunesse
et elle n’a pas vu s’enfuir les années et la fraîcheur.
Elle se sent isolée à présent, privée de tendresse,
engluée de solitude, privée d’amour et de chaleur.

Elle est rapide comme la fourmi, l’araignée même.
L’ossature se devine sous sa diaphane peau fine
mais elle est aussi rêveries, mystère et elle aime
le thé à la menthe et le rose donnant bonne mine.

Le temps n’a pu rompre l’harmonie de sa démarche
et elle revit les souvenirs de ses vingt ans oubliés
quand elle aimait grimper deux à deux les marches
pour refaire palpitante l’amour dans leur pigeonnier


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
16/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Nostalgique et réaliste mais plein d'espoir. On devine la beauté et la grace de cette femme soumise aux morsures du Temps, la fin est particulièrement évocatrice et délicate.

   nico84   
16/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Beau poéme TITEFEE, j'ai surtout aimé le dernier quatrain, celui du souvenir, tu as cette capacité de nous faire entré dans tes poémes, tu nous embarques encore, bravo !

Et puis l'amour aide à rester jeune, les coeurs eux le sont toujours, les sentiments ne compte pas le nombre des années, tu l'a bien montré. Merci pour ce beau moment.

   Anonyme   
17/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Coucou Tite fée ..ben tu vois je me décide à poser des coms..ton poème me ressemble beaucoup tu sais

   Anonyme   
17/1/2008
oups tu vois que je suis pas douée ici...je voulais te mettre 14 et continuer le commentaire mais j'ai fait envoi ...bon je vais me rattrapper par la suite ..je disais donc que je me retrouvais pas mal dans ton poème ...gros bisous...


Oniris Copyright © 2007-2019