Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : La cerise
 Publié le 25/08/07  -  3 commentaires  -  930 caractères  -  406 lectures    Autres textes du même auteur

On dit croquer dans la pomme, mais croquer la cerise à deux c'est tellement plus délicieux !


La cerise



[URL=http://www.archive-host2.com/membres/up/1086141494/lacerise.mp3[la cerise][/URL]

Dans ce coin retiré, parmi les hautes herbes,
Sous l’ombre rafraichie du grand cerisier,
Nous étions assis pour conjuguer le verbe
De ce si beau concept qui est de nous aimer.

Cette cerise à la robe brillante et appétissante,
Emprisonnée entre mes lèvres rougissantes,
Je l’offrais à ton baiser en fermant les yeux
Et son jus sucré fut alors tendrement délicieux.

Entre tes mains en conque tu tenais ma tête
Et ta bouche, qui avait goûté à ce fruit mûr,
Avait encore la saveur de ma tendre défaite
Quand nos corps abandonnèrent toute censure

Comme la fin de cette journée prenait la pose,
En incendiant le ciel qui perdait son bel azur,
Nous étions l’un contre l’autre, à la nuit close,
À nous enlacer follement et sans demi-mesure.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   guanaco   
27/8/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je ne regarderai plus les cerises de la même façon et surtout je n'en mangerai plus avec n'importe qui...!!!
Poétiquement érotique.
PS: comment on met le contrôle parental sur Oniris? ;)

   Bidis   
28/8/2007
 a aimé ce texte 
Bien
Je trouve les mots et les idées très beaux, mais personnellement, sans le rythme, je ne décolle pas... C'est dommage.

   Togna   
3/9/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai écouté La Cerise. Elle m'a dit : "tu devrais me lire". Je l'ai lue, et moi, qui ne connaît rien à la poésie, j'ai trouvé le rythme. La nuit dernière, la voix de Titefee me l'avait enseignée.


Oniris Copyright © 2007-2019