Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Les couleurs de la folie [concours]
 Publié le 10/10/07  -  7 commentaires  -  1282 caractères  -  187 lectures    Autres textes du même auteur

Peintre de la démesure et de la folie, il a fait éclater des tournesols dans notre paysage d'hiver.


Les couleurs de la folie [concours]



Cette poésie est une participation au concours n°2 : Les couleurs (informations sur ce concours).


Si vous voulez l’entendre, cliquez sur le lien :

http://www.archive-host2.com/membres/up/1086141494/VanGogh.mp3




La folie des cieux bleus, striés jaune citron,
S’enroule, griffée par les assauts du mistral.
Les étoiles orangées, telles des électrons,
Explosent dans leur halo flavescent astral.

Van Gogh, perdu dans ce funèbre cyprès noir,
Écrase un rouge, qui s’ombre de bleu cobalt.
Loin, le village se noie dans le désespoir.
Seule une fenêtre brille, couleur de malt.

Le peintre se perd dans des hallucinations.
Sa toile crie ses angoisses de nuits blanches.
Il est ivre, et vit d’écarlates passions.

Son oreille saigne, et le clocher tranche,
De sa pointe aiguë, la montagne indigo...
Inassouvi, Van Gogh meurt de sa création.



 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Bidis   
22/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Je crois que j'aime trop le tableau pour me laisser vraiment toucher par le poème.
A part le dernier vers, qui est une fulgurance.

   clementine   
11/10/2007
J'adore,je trouve tout au contraire de Bidis que c'est le portrait fidèle du tableau peint avec des mots .
Preuve que les mots ont une couleur.

   bernalot   
12/10/2007
je suis plutôt d'accord avec Clementine.

   nico84   
16/10/2007
Si tous les poémes sont de ce niveau, je n'aurais même pas à rougir (theme des couleurs je le rapelle) de finir à la derniére place :)

   Absolue   
16/10/2007
Poème très réussi Titefée!

   Pattie   
22/10/2007
J'aime ce poème. Rhâ que c'est beau ! On voit les mots, on voit le tableau, et on voit l'artiste peindre, et la folie tout autour, qu'il combat et utilise pour faire du beau, et pas seulement du beau : du vrai bon, de l'émotion, violente, difficilement canalisée et qui explose.

   Lariviere   
23/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Titefée, je ne sais pas si tu aurais du mettre ce tableau...
En même temps, il est très beau...

Ton poème, aussi est très beau.

Le vocabulaire riche est bien choisi.

Il me semble qu'il y a une ou deux imperfections dans le nombre de pieds, ou alors c'est mon oreille qui accroche sur la plaie béante laissée par celle absente de Van Gogh...

En tous cas, cela n'enlève rien aux émotions colorées du tableau que tu nous repeints merveilleusement avec tes mots et tes propres sensations...
C'est drôle parce qu'avant ça, je parlais de Van Gogh sur le com. que j'ai laissé à Bidis...
La boucle de la folie est bouclée...
Bravo...
Très haute richesse de style et magnifique phrasé des couleurs sur ce poème...
On sent et on ressent...
C'est tout ce qu'on demande à un poème !!!


Oniris Copyright © 2007-2020