Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Plus rien ne serait comme avant
 Publié le 26/11/07  -  5 commentaires  -  1053 caractères  -  53 lectures    Autres textes du même auteur

Un seul baiser.


Plus rien ne serait comme avant



Elle avait un baiser long, au goût de fraise.
Lui, en le lui volant, croyait être vainqueur,
En voyant s’allumer des lueurs de braise
En ses pupilles noires, à l’étrange liqueur.

Il la serrait contre lui, pour qu’elle ne tombe,
Et lui débitait dans l’oreille de si jolis vers,
Qu’ils se crurent vite tous seuls au monde,
À mille années-lumière du grand Univers.

Dans cette ruelle étroite, à l’ombre profonde,
Il froissa, fébrile d’amour, dentelles et rubans,
Et il embrassa, goulûment comme l’on fronde,
Des pans de sa peau nue, au parfum enivrant

Elle se défendait faiblement, mais sentait bien
Monter, telle une flamme, son émoi à ses reins
En mille douceurs subtilement douloureuses.
Et accueillait l’évidence : elle était amoureuse !

Et rien ne serait plus jamais comme avant !

vous pouvez écouter ce texte ici


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Bidis   
26/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
C'est un chant magnifique d'amour charnel.

   macalys   
26/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
De belles images pour un instant universel.
Le rythme s'accélère vers la fin comme s'accélère la respiration des deux amoureux.
C'est très joli !

   nico84   
26/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'aime bien ton écriture, qui détaille et disséque cet instant magique, cette prise de conscience, de l'apparition d'un sentiment si fort qu'il nous perturbe, nous change puis nous transporte.

Bravo et merci !

   clementine   
26/11/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bravo de si bien parler d'Amour.
Très joli poème, belle évocation de cet instant magique.

   Anonyme   
26/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien
C'est coquin et frais comme un fruit à point d'un jus suave...

mais tu as déjà écrit cela sous une autre forme :

Elle avait un baiser long, au goût de fraise.
Lui, en le lui volant, croyait être vainqueur

Le baiser vainqueur ou volé qui en fait est une erreur ! ?


Oniris Copyright © 2007-2019