Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : Viens je t'emmène...
 Publié le 06/04/08  -  6 commentaires  -  1640 caractères  -  32 lectures    Autres textes du même auteur

Quand la terre appelle, que le vent la chante, alors rien ne peut lui résister, encore moins l'amour.


Viens je t'emmène...



Et si vous voulez l’écouter voilà le lien



http://www.archive-host2.com/membres/up/1086141494/viensjetemmenerai.mp3


Viens, je t'emmènerai dans ma belle Provence,
Voir la folie de ces ciels purs et vivants,
Constellés d'étoiles aux halos glacés par les vents.
Tu entendras alors la rythmique cadence
De ces pastourelles, chantées par les bergers,
Descendant des collines où fleurit l'oranger.
Tu comprendras alors, de Van Gogh la démence,
Quand exalté, il ne pensait pas pouvoir saisir
Toute la beauté de cette éternelle Provence
Que je veux t'apprendre, pour mieux lui appartenir.
Et là, à l’ombre de l'olivier au feuillage argenté,
Nous nous assiérons pour mieux contempler
Les champs ondulants des mauves lavandes.
Nous sentirons gémir le vent qui descend la pente
Du Luberon, qui à l'horizon en noir se découpe.
Dans ce ciel indigo et bleu profond du soir,
Nous écouterons, émus, cette chanson d'espoir.
Puis je goûterai ta bouche, à l'odeur de serpolet.
Tu goûteras à la mienne où la marjolaine,
Cueillie plus tôt et que j'avais mordillée,
À laissé la senteur de cette immense plaine
Qui ce soir, rassurante, va nous accueillir.
Viens je t'emmène, il n'y aura plus de prison.
Nous serons comme ces blancs oiseaux ivres
Qui dans le ciel tournoient et font des ronds,
Et nous nous sentirons enfin heureux et libres
De vivre, à partir de ce jour, notre passion.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ariumette   
6/4/2008
Merci pour ces images qui me rapellent chez moi et la plénitude ressentie auprès des buissons de thym...

   bernalot   
6/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je suis sous le charme...pénétrée par cette belle Provence, et ses effluves odorantes. Un moment de voyage délicieux ! Merci.

   nico84   
6/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime aussi cette provence que je découvre un peu et que j'apprécie vraiment. L'été, se promener dans ses paysages ...

Quand à ton poéme, ponctué d'amour pour cet homme et cettte région, j'aprécie même si la répétition de "Provence" m'a ralenti (je suis tatillon mais j'ai lu et relu et ca me géne un tout petit peu).

Néanmoins j'aprécie ta plume passionée TITEFEE, continue à écrire ce que tu as envie d'écrire.

   Anonyme   
8/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir la belle Provence en ta compagnie. Il n’y a aucun doute à la lecture de tes mots, que tu as une passion pour cette région. Cela sent la lavande et la marjolaine à plein nez et ton émotion est bien présente.

À l’instar de Nico84 j’ai moi aussi accroché légèrement à la répétition en fin de vers, du mot Provence. Mais ce n’est pas bien grave.

Mes sens ont été bien émoustillés, mais j’aurais aimé que les vers aient un peu plus de musicalité et quelques images de plus.

   Sanderka   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Ce n'est pas de la Provence que je t'écris mais des Pyrénées-Orientales. J'ai écouté ta poésie et tandis que ton accent soufflait doucement sur mon coeur, chez moi se levait impétueuse, la tramontane.
En regardant par la fenêtre, j'ai vu le vent enlevait au Canigou ses dessous les plus blancs.
Le printemps, nous n'en sommes que là... et pourtant dans ta voix j'entends déjà les cigales.

   Anonyme   
14/4/2008
voyage enivrant au coeur de la Provence, région plutôt méconnue pour moi.
Au fil des phrases, les senteurs, les bruits se developpent et on s'y croit vraiment. Très agréable.


Oniris Copyright © 2007-2020