Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Vasistas : L'encre voyage
 Publié le 03/06/17  -  4 commentaires  -  797 caractères  -  176 lectures    Autres textes du même auteur

Les mots viennent parfois en voyage, des rencontres, des adieux et de l'encre.
Quelques jeux de mots pour rire.


L'encre voyage



Le temps t’accule rien ne t’efface, tu es mon encre ma meilleure amie.
J’ai des idées pas très sages, des envies de paysages.
Délacé mon corps sage a des « n’osez » en voyages.

Parties d’émois, je n’en reviens pas, je dis des choses qui me dépassent.
Le chien qui rêve est sans rancune, les maux déroutent mes aventures,
le vent des cimes, les soies sauvages, mon âme s’égare et je m’abîme.

J’ai rangé les images, les écrits d’oiseau en cage.
La nuit est trop sombre pour revenir sur mes pas,
sans l’espoir d’une voix, les chemins se séparent.

Orage rival, trouble rancune, mon regard blessé est mouillé d’amertume.
Tant de gens dans les plaines, des moutons à perdre haleine,
je me souviens d’une amie au-dessus des nuages.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Proseuse   
3/6/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Vasistas,

On sent effectivement, dans votre texte , les mots en prendre un peu à leur aise et se faire par la même occasion .. un p'tit poème !
La lecture est plaisante .. les jeux de mots me semblent plus être de l' ordre de " l' association d' idées" mais pour moi, c' est presque mieux, ça - allume- des images parfois insolites et c' est assez agréable .. je pense notamment aux " soies sauvages" en revanche, j' ai trouvé peu fluide et rude a prononcer ( même dans la tête !) -orage rival, trouble rancune- mais peut-être pour d' autres, l' effet ne sera pas le même !
Merci pour ce partage

   PIZZICATO   
3/6/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Je n'ai pas décelé dans ce texte un véritable fil conducteur.
Il me semble qu'il a été écrit pour placer des jeux de mots dont je trouve qu'ils n'ont pas de relation entre eux.

" Le chien qui rêve est sans rancune " ???

Désolé pour cette fois.
A vous lire à nouveau.

   Brume   
3/6/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Vasista

Votre poème est joliment triste, des images assez mignonnes et fantaisistes comme "Parties d'émois" et "des moutons à perdre haleine "
Par contre l'image "Le chien qui rêve est sans rancune " m'échappe mais en même temps vous dites "je dis des choses qui me dépassent ", ce qui met la lectrice et la narratrice à égalité.
L'amertume se dégage de votre poème mais la qualité des vers ajoute de la fraîcheur.

   papipoete   
4/6/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Vasistas,
Je constate que vous avez " ouvert la fenêtre " en grand à votre plume, qui va, qui trace, qui divague presque au détour de certains vers ! " j'ai rangé les images, les écrits d'oiseau en cage " !
NB je suis content pour vous de voir paraitre un poème articulé sur des jeux de mots, alors que récemment un texte se jouant de noms d'auteurs célèbres à travers ses quatrains n'eut pas la chance d'amuser nos lecteurs .
Il est un peu ardu de suivre l'itinéraire encré de votre plume, mais s'il plût à l'origine, tant mieux !


Oniris Copyright © 2007-2020