Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
VinZ : Passe temps
 Publié le 04/08/07  -  3 commentaires  -  1201 caractères  -  41 lectures    Autres textes du même auteur

Petit texte d'auto-analyse.


Passe temps



Plus le temps passe
Que les évènements me dépassent
À voir ma vie qui se prélasse
Ma routine me lasse
J'aimerais être plein aux as
Je voudrais que la vie me tabasse
Que mes mots en un couplet se tassent
Et que enfin je puisse faire face

J'ai vécu la douleur du temps
Dans les yeux de tous les gens
Avec qui j'ai été méchant
Ni douleur, ni ressemtiment
Juste un ou deux pressentiments
Une seule devise : je vis donc je mens
J'aimerais me sentir dans mon élément
Être pardonné à mes dépends

Pour certains un ange pour les autres un démon
Jamais pris pour un génie souvent pour con
Je suis le constructeur de ta destruction
Maillon de la chaîne de l'évolution
Propre auteur de ma rédemption
Mon esprit vit sa révolution
Un dérapage contrôlé sur ma fonction
Tueur né, bref passons

J'aimerais pouvoir m'en tirer
Mes mots ne font que briser
Je voudrais me faire pardonner
Mes phrases ne font que blesser
Chérie j'aimerais fuir mon passé
Mes slams me font parler
Un peu de calme pour se reposer
Je vous laisse mon âme veut s'apaiser


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Cyberalx   
4/8/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai dit ailleurs que le Slam ne m'emballait pas.
à en lire un peu plus, je suis de moins en moins certain de ça.

En ce qui concerne ce texte, j'aime les sentiments qu'il dégage.
Un reproche ?

Bon, ressentiment est mal orthographié.
(ces correcteurs, ils ne sont décidément pas assez nombreux...)

Sinon, bravo et merci.

   guanaco   
8/8/2007
Le message passe, c'est donc réussi.
Un vers me semble dur à l'oreille: le constructeur de ta destruction... (même pour un slam, non?)

   Anonyme   
15/4/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Une seule devise : je vis donc je mens", me dires-vous une devise qui en vaut bien une autre, mais tout de même, elle a le mérite d'être franche et directe comme tout votre écrit, c'est très marquant ce besoin, vous ne tournez pas autour du pot, curieusement cela m'a rendu votre écrit sympathique.

Ne désespérez pas, je sens en vous un bon potentiel qui finira par faire pencher la balance du bon côté, une fois que vous serez complètement apaisé lorsque vous serez réconcilié avec votre passé.

Que de choses intéressantes de ce slam, fond et forme tout a m'a convenance.


Oniris Copyright © 2007-2019