Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
wancyrs : De plume et de mots
 Publié le 10/11/09  -  6 commentaires  -  1267 caractères  -  160 lectures    Autres textes du même auteur

Qui sème les mots récolte la réplique.


De plume et de mots



Oyez ! Oyez !

Monarques des
Royaumes liturgiques
Vous qui régnez sur
Des vassaux virtuels.

Oyez ! Oyez !

Augustes prélats
Des sanctuaires épistolaires
Vous qui rognez
Les espoirs naissant.

Enfoncez le dard
De vos indiscrétions
Sado-didactiques !

Matadors des
Corridas littéraires
Avant la mise à mort
Piétinez le dépit
Des preux scribes
Qui n’osent s’exprimer.

Oyez !

Les couacs
Des œuvres malmenées
A capella
Clamer vengeance.

Oyez ! Oyez !

Les bruits assourdissants
Des pas-révolte
De soldats-plumes.

Une danse lyrique
D’idées-stratèges
À exorciser le mal
De pédants mégalos.

Oyez ! Oyez...

Non...

Pas des nimbo-stratus

Mais,

Des cumulus-rageurs
L’aurore des oppressés
L’union fait le désastre.

Oyez !

Vous qui êtes
Les baillons du progrès
La plume-dague furète
Elle traque

Et...

Elle abat.

Requiescat in pace


Dédicace à Franco, frère de mots, dénoueur de conscience.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   jaimme   
10/11/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bien écrite l'estoquade! Je me suis bien amusé, d'autant que wancrys a le talent qui devrait (?) lui permettre d'être à l'abri de ces pourfendeurs!
Belle comparaison avec le dogme religieux. Aimé aussi :"Les couacs -Des œuvres malmenées-A capella" que je comprends comme l'indignation de celui qui écrit, malmené par ceux qui en sont bien incapables (et j'en fait partie, beau paradoxe!).
J'aurais bien du mal à parler de la forme. Poétique ou pas, bof, je me pose peu la question ici. C'est un cri. Besoin de moduler un cri?

   Anonyme   
10/11/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bigre, frère Wancyrs, qu’est donc ce coup de griffe ?
Ne t’aurait-on, l’ami, refuser quelque texte,
Ajourner un poème ou bien est-ce prétexte
Pour céans harceler un quelconque pontife ?
Ne nous étendons pas en vaine polémique,
Je ne suis point venu te porter la réplique
Mais juste t’assurer que j’ai goûté ces vers,
Un peu vitriolés mais sans être pervers,
Un petit coup de gueule à forme littéraire
Qui n’ébranlera pas notre cher sanctuaire…
Mais pour te commenter, poète Canadien,
J’ai préféré, vois-tu, le mode alexandrin !

Amicalement. Alexandre

   shanne   
10/11/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour,
Est ce le mot plume qui m'a déclenché autant de flashs dans mon mental ? est ce la présentation de ce texte ? Je me suis retrouvée au temps de la royauté sur une place publique entendant le bruit d'un tambour et la vision d'un crieur, un parchemin à la main se déroule et là, un cri: oyez, oyez:.prenez conscience, entendez mon cri....
Oyez, oyez, merci à vous

   LEVENARD   
10/11/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il y a toute la fougue de Cyrano. Il va falloir se garer sur son chemin.

J'ai apprécié cette diatribe humoristique, dont rien ne perturbe la marche;;; et au bout de l'envoi, il touche.

Très très appréciable et roboratif.

   Lapsus   
11/11/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Tout le monde se cherche des hérauts et Oniris, par ce texte lâché, en tient un.
Le texte ne manque pas d'images savoureuses, je suis heureux de constater que cette proclamation n'a pas été jugulée, comme quoi les monarques ont aussi de l'humour.

   pieralun   
11/11/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Quelquefois, on se sent moins seul grâce à une lecture moyenageuse par sa forme mais très actuelle dans son fond.
J'aime: Augustes prélats
Des sanctuaires épistolaires
Vous qui rognez
Les espoirs naissant.
J'aime les " soldats-plumes " même si je crains que leur nombre et leur bonhomie accouche, quant à leur révolte, d'une gentille petite souris. J'aime le commentaire de Alex.
Bravo Wancyrs


Oniris Copyright © 2007-2018