Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »


Re : classique, néo-classique: la différence?
Maître Pat de Velours - Organiris
Inscrit:
16/04/2007 17:44
De Quelque part entre ma tête et mes pieds
Groupe :
Primé concours
Responsables Oniropédia
Conseil consultatif
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 63291
Hors Ligne
Je vous ai mis en lien la réponse à la question que vous posez : tout est expliqué dans le post que je vous ai indiqué.

Le classement que nous avons adopté sur Oniris est juste un classement. Il n'a pas de valeur absolue. Prenez le temps de lire, je pense que ça sera plus clair.

Contribution du : 28/12/2009 15:13
_________________
"Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire." Proverbe chinois
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Expert Onirien
Inscrit:
07/10/2009 12:35
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3039
Hors Ligne
le site dont je parle est celui que cite estelle..
mais ce qui y est dit au sujet du néoclassique n'est pas clair pour moi....

Contribution du : 28/12/2009 15:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Maître Pattie l'Orthophage - Organiris
Inscrit:
27/12/2006 19:14
Groupe :
Comité Editorial
Responsables Edition
Conseil consultatif
Fouine du web
Équipe de publication
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 42771
Hors Ligne
Une classification, pour être plus précis. Le mot classement agace certains auteurs, qui pensent qu'on met une hiérarchie entre les catégories, alors que pas du tout. On les range dans des tiroirs pour que les lecteurs les retrouvent plus tard, voilà tout.

Contribution du : 28/12/2009 15:15
_________________
C'est quoi cette mode de bâcler ses loisirs à toute vitesse ?
Turtle Power !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Visiteur 
Domi a dit :

Citation :
par contre, pour en revenir au sujet, j'ai un gros doute au sujet d'une "définition" du néoclassique - que j'ai tendance à considérer (surement à tort!) comme un "raté" du classique (quelques entorses au classique)..


A moins de considérer que Baudelaire, par exemple, est un poète raté, effectivement, je pense qu'il te faudra revoir ta conception du néo-classique (que tu es loin d'être le seul à partager cependant).

Contribution du : 28/12/2009 15:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Expert Onirien
Inscrit:
07/10/2009 12:35
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3039
Hors Ligne
nos mails se sont croisés Pat...

pattie, bien sur que oniris doit ranger les poèmes par catégories, ma question était : "dans l'absolu " qu'est-ce que le néoclassique...

merci beaucoup pour tout le mal que vous vous donnez

Contribution du : 28/12/2009 15:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Visiteur 
Bonjour domi... Dans l'absolu, pour reprendre tes termes et pour te citer un exemple, tu prends Alexandra, tu le décortiques et tu as tout, ou presque, ce qu'il ne faut pas faire en classique : dans les quatrains il n'y a que des rimes masculines alors que l'alternance est de rigueur en classique (ABBA ABBA) sans qu'il n'y ait toutefois de règle établie pour commencer ( à ma connaissance) en féminine ou masculine ; dans les tercets, seulement deux féminines pour quatre masculines et de surcroît disposées en dehors de l'ordre établi.
Dans le second quatrain, je fais rimer un singulier (maladroit) avec un pluriel (fois), strictement interdit !
Le premier vers du premier tercet comporterait en classique 13 syllabes ( ben oui, on ne dit plus pieds) car le "e" de rentrée ne s'élide pas ; idem dans les vers suivants pour envilée et disparue;
le vers 6 comporterait aussi une syllabe de trop car vacances est au pluriel... Et j'en passe ! Je pense qu'il faut se référer à Sorgel pour arriver avec le temps et la patience à éviter toutes ces fautes... acceptées en néo ! Pour ce qui concerne Alexandra, je revendique le néo-classique car il n'est pas question de le modifier ! Sur ce, bon courage et j'attends, domi et brume, votre premier poème classique ! Amitiés Alex

Contribution du : 28/12/2009 15:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Maître Onirien
Inscrit:
22/10/2009 15:59
De lune (ou l'autre)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 17974
Hors Ligne
À Domi, en résumé, et sans parler des 'contraintes' (alternance féminines/masculines, entre autres), ni des structures à respecter dans leurs règles prédéfinies, qui ont déjà été évoquées, je voudrais rajouter que la nuance se trouve aussi et surtout à l'écoute..


La poésie classique est une musique qui se compose par un solfège précis.. Chaque note (lettre) se joue (se prononce) dans le corps du vers, a contrario de la néo-classique, laquelle (se) permet des libertés quant à la non-prononciation des "E" (vi-E, jou-E, oubli-E), par exemple..

Ceci dit, ce n'est en rien du classique "râté" pour moi, c'est une préférence à jouer la partition différemment..

Contribution du : 28/12/2009 17:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Organiris
Inscrit:
03/08/2007 18:17
Groupe :
Primé concours
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 19090
Hors Ligne
En adoptant un système de rangement (vous noterez que j'évite tout mot ayant pour racine "classer") fondée sur la forme, nous nous contentons de mettre les poèmes sur des étagères avec des étiquettes dessus, mais aucun prix. Ce sont les qualités du poème qui feront son prix aux yeux des lecteurs, pas l'étagère sur laquelle ils sont posés.

Notre rangement ne suppose aucune hiérarchie de valeur, n'st porteur d'aucun avis sur le contenu poétique. Il est un simple constat, le plus nettement délimité possible.

Ce que précisément nous avons cherché à éviter, c'est d'introduire un élément de jugement qualitatif, et ça me fait toujours marrer qu'on continue à nous prêter les intentions mêmes que nous avons voulu éradiquer...

Contribution du : 28/12/2009 17:16
_________________
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes" (Proverbe Shadock)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Maître Onirien
Inscrit:
22/10/2009 15:59
De lune (ou l'autre)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 17974
Hors Ligne
À Léo..

Je trouve judicieux au contraire les dénominations "néo-classique" et "classique"...
Cela permet justement d'écouter le texte en accord avec la musique choisie, sans n'avoir à reprendre ou à 'critiquer' des 'travers' (hiatus, E muets, etc...)..

Pour ça, je ne comprends pas toujours pourquoi sous un texte néo-classique, des erreurs de rythme ou de pieds (syllabes) sont relevées par certains.. alors qu'il suffit de s'adapter au style annoncé, épicétou ;)

Contribution du : 28/12/2009 17:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : classique, néo-classique: la différence?
Organiris
Inscrit:
03/08/2007 18:17
Groupe :
Primé concours
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 19090
Hors Ligne
Citation :

bulle a écrit :
À Léo..

Je trouve judicieux au contraire les dénominations "néo-classique" et "classique"...
Cela permet justement d'écouter le texte en accord avec la musique choisie, sans n'avoir à reprendre ou à 'critiquer' des 'travers' (hiatus, E muets, etc...)..

C'est pile l'idée.

Citation :
Pour ça, je ne comprends pas toujours pourquoi sous un texte néo-classique, des erreurs de rythme ou de pieds (syllabes) sont relevées par certains.. alors qu'il suffit de s'adapter au style annoncé, épicétou ;)

Ça ne me dérange pas, selon la manière dont c'est fait, bien entendu. Un lecteur peut estimer, en son âme et conscience, que quelques modifications auraient permis de transformer en "classique" un poème qui ne l'était pas, et l'exprimer en interrogeant l'auteur.

De la même façon que je ne jugerais pas la décision de l'auteur de proposer son poème en "néo-classique", je ne jugerai pas non plus une telle démarche du lecteur. Cela peut même être le point de départ d'un dialogue intéressant entre l'auteur et le lecteur, sur les choix, les intentions, l'écriture... et c'est précisément ce que nous souhaitons voir sur Oniris.

A la condition nécessaire et suspensive que la discussion se fasse dans un respect réciproque, ce qui va sans dire.

Contribution du : 28/12/2009 17:45
_________________
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes" (Proverbe Shadock)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »





Oniris Copyright © 2007-2019