Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 138 »


Re : Contraintes contrastes
Visiteur 
bien sur Martin

Contribution du : 14/06/2012 19:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Expert Onirien
Inscrit:
17/04/2012 21:15
De Capens
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 6440
Hors Ligne
Nous nous remettions petit à petit de l’accident. Heureusement nos corps n’avaient souffert que de quelques contusions. Enterrer les cadavres nous avait occupés dans un premier temps, puis cette tache dégagée nous étions passés à l’apprivoisement.

Par un curieux miracle seule la cabine de l’avion avait été épargnée, tandis que de la soute éventrée, des monceaux de boites de corned-beef dégoulinaient. Tout autour de nous une forêt de cocotiers. Au milieu de l’ile une source bien disposée.

Un pilote, un co-pilote et une hôtesse de l’air, survivants d’un crash en plein milieu du Pacifique, tous trois dans la force de l’âge, avec un régime alimentaire sur-protéiné, cela pouvait aller.

Le matin lait de coco, à midi corned-beef, le soir corned-beef lait de coco, nous ne manquions que d’une distraction.

Nous avons donc repris, tous trois, celle qui, dans la cabine quelques jours plus tôt, nous avait fait confondre le bas avec le haut. Comme nous étions civilisés et organisés, au copilote les jours pairs, au pilote les jours impairs.

Mais un jour de sieste la belle a sur la tête reçu une noix bien pesé et le bas de son crane vers d’autres cieux s’en est allé. Notre part de corned-beef a ainsi augmentée mais la distraction devait être réorganisée.

Nous nous sommes, entre hommes, un instant dans les yeux regardés et d’un commun accord nous avons décidé : au copilote les jours pairs, au pilote les jours impairs.

Quelques temps cela a duré, puis mon coéquipier a craqué. Il s’est relevé, m’a regardé et rétorqué :

- On sent bien qu'elle n'aime pas la viande froide !

Pour mieux le faire passer par sa mâchoire brisée, nous avons donc décidé que le corned-beef devait être chauffé.

On a beau dire, rares sont les distractions aussi saines et prenantes que le plaisir de cuisiner.

Pepito

Contribution du : 14/06/2012 23:19
_________________
Celui qui écrit dans mon dos ne voit que mon… (Adage du banni)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Maître Onirien
Inscrit:
12/03/2011 15:50
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Correcteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 80802
Hors Ligne
J'ai eu du mal à comprendre, je croyais d'abord que l'hôtesse était morte et que pilote et copilote s'envoyaient le cadavre pour ne pas donner dans l'inversion... J'ai relu, je crois avoir compris.

Un petit parfum Lost pas déplaisant !

Contribution du : 15/06/2012 07:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4460
Hors Ligne
oui Socque, pareil pour moi !

Je crois que Pepito a eu l'intention de nous la jouer "biscuit à deux faces"... Nous nous sommes précipités sur une histoire de nécrophagie qui en réalité dissimulait une génoise de deux aviateurs aux coeurs tendes qui nourrissent leur copine défigurée... L'astuce tient dans l'interprétation de deux phrases savemment ambigües...

Héhé, Mister Pepito... Vous êtes découvert à avoir réussi à marier les deux pôles d'attraction de la "viande froide": l'agro-alimentaire et le post-mortem... Bravo !

Contribution du : 15/06/2012 09:57
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Visiteur 
Chouette texte Pepito ! J'ai pensé à une blague où ils enterrent le cadavre finalement, mais vous avez su la transformer de façon très sympathique. Par contre je me permets un tout petit petit petit bémol: il ya beaucoup de nous dans votre texte !

Contribution du : 15/06/2012 12:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Maître Onirien
Inscrit:
31/10/2009 09:29
De du côté de Brocéliande
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 16364
Hors Ligne
J'avoue qu'à mon grand regret, je n'ai pas compris l'astuce dont parle Palimpseste.
La mâchoire fracassée me semblant interdire les voies hautes de la demoiselle ... mais je dois faire erreur en ce qui concerne la "distraction"
J'ai droit à un jocker, Pépito ?

Contribution du : 15/06/2012 12:13
_________________
"La poésie est aux apparences ce que l'alcool est au jus de fruit"
Guillevic
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4460
Hors Ligne
l'astuce en question est-elle celle sur le très vaseux "Arielle Tombale" (dont je crois que je devrais quand même m'excuser) ou concernant les Pepites de Pepito ?

Pour la deuxième solution, c'est la phrase "Mais un jour de sieste la belle a sur la tête reçu une noix bien pesé et le bas de son crane vers d’autres cieux s’en est allé.", que je pense Pepito voulait nous faire gober comme "elle est morte par écrabouillement" alors qu'il faut comprendre: "elle a juste eu la machoîre fracassée"...

Evidement, je suis tombé dans le panneau: ma bonne éducation me fait penser que le personnel aéronautique est tellement bien élevé qu'ils ne sont pas dans une colo beatnik à se faire des plans à trois, jours pairs comme impairs... Ils étaient dont indubitablement plutôt portés à "faire la morte et pas la guerre"...

Contribution du : 15/06/2012 14:26
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Expert Onirien
Inscrit:
12/04/2007 17:27
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 5449
Hors Ligne
Un très beau texte Pepito.

Je te l'avais dit que tu pourrais écrire un texte avec une contrainte.

Contribution du : 15/06/2012 15:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Expert Onirien
Inscrit:
17/04/2012 21:15
De Capens
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 6440
Hors Ligne
Dite autrement, mon histoire se résume à :

Trois passionnés de cuisine que leur obsession a entrainée vers l’accident un jour de dégustation divine.
Mais même à minima, quand on est passionné, on peut toujours cuisiner.
Pour des males bien éduqués, faire à manger pour la belle à tour de rôle est une priorité.
Bien que donner la béquée à une mâchoire fracassée peut vite devenir une contrariété.

D’où l’idée du corned-beef à réchauffer…

Pour le reste, j’avoue ne pas comprendre vos allusions, que je crains quelque peu déplacées …

Pepito

PS : Caramba les garçons ! Débrouillez vous avec çà maintenant …

Contribution du : 15/06/2012 16:09
_________________
Celui qui écrit dans mon dos ne voit que mon… (Adage du banni)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Contraintes contrastes
Maître Onirien
Inscrit:
31/10/2009 09:29
De du côté de Brocéliande
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 16364
Hors Ligne
Pas de problème Palimpseste pour cette Arielle Tombale qui tombait un peu lourdement mais on ne peut plus à propos, je dois le reconnaître.
En général je dois me satisfaire des barils de lessive qu'on me propose généreusement depuis quelques lustres (mon pseudo n'étant rien d'autre que mon prénom)

Merci Pepito pour la clarté de ces explications qui me mettent l'eau à la bouche. le corned beef cuisiné au lait de coco ce doit être un régal même avec la mâchoire en compote !

Contribution du : 15/06/2012 16:25
_________________
"La poésie est aux apparences ce que l'alcool est au jus de fruit"
Guillevic
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 138 »





Oniris Copyright © 2007-2020