Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





"Dégustation", mes remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 33647
Hors Ligne
Bonjour à tous ("grands lecteurs", "sélecteurs", correcteurs, et commentateurs)
Je me précipite pour vous remercier de tout cœur pour me permettre d'obtenir des observations sur ce poème Dégustation
Je suis particulièrement touchée par chacun de vos commentaires, et j'ai besoin de temps pour en laisser décanter l'émotion qu'ils déclenchent.
Aussi, je n'ai jamais réussi à poster rapidement mes remerciements pour une publication...
... l'exercice est difficile pour moi, de formulation d'une reconnaissance personnalisée, adaptée à la précision et la richesse de vos commentaires.

C'est pourquoi je vous demande un peu de patience avant de recevoir une réponse personnalisée sur ce fil, qui aiderait à la compréhension du poème, et génèrerait peut-être discussions.

Merci d'avance à vous !

Contribution du : 09/09 12:14:22
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Dégustation", mes remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 34776
Hors Ligne
il faut un peu de temps, pour préparer les douceurs que vous nous destinerez...alors nous pourrons en faire la dégustation...

Contribution du : 09/09 13:58:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Dégustation", mes remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 33647
Hors Ligne
Bonjour,
Je reviens vers vous pour vous répondre plus personnellement.

poldutor : Merci d'avoir goûté à ces "mises en bouche" de l'approche d'un ouvrage-livre ! Et bien aise que vous en ayez savouré le menu. Merci de votre passage et à bientôt.


Arsinor : Je vous remercie de votre compliment sur mon poème... mais, pourriez-vous m'éclairer sur le terme "auto-référencé" svp ? à bientôt pour poursuivre la discussion, j'espère.


papipoete : Votre commentaire fait singulièrement écho à ce que je vis, quant à la lecture... j'ai été une lectrice avide, et depuis 5 ans, je suis comme vous : quelques pages et hop !... je passe à autre chose et remets au lendemain, ce qui me déçoit beaucoup, car la rencontre avec les auteurs et leur langue constitue pour moi une véritable richesse, nourriture.
Sinon, je vois aussi que nous avons la même approche devant le livre qui se présente, puisque vous décrivez une scène que je connais si bien que j'ai tenté de la mettre en poésie !... à bientôt, fidèle commentateur !


Corto : Merci tout plein pour votre commentaire qui me va droit au coeur, dans le partage de l'approche d'un livre ; moi aussi, il m'arrive de l'explorer de la même manière que vous : en en picorant des phrases par-ci par là, pour en survoler le style, le discours.
Quant à admirer la confection du livre, chacun ses affinités (il se trouve que je suis relieuse amateur par passion, précisément). Ravie que vous ayez perçu la "belle complicité avec les livres", et d'avoir partagé mon plaisir de gourmet.


Bellini : Citation :
J’hésite à me dévoiler sous cet angle-là, mais à vous lire j’ai regretté de ne pas avoir cinq ans pour aller chialer un bon coup dans les jupons de ma bibliothèque.
Bigre ! Je n'aurais pas cru mes mots si émouvants... ce qui me touche énormément, et j'en suis ravie !... mais je comprends mieux quand vous faite le parallèle avec le mot "souvenir". Et du coup, je deviens désolée de remuer du passé désagréable chez vous.
Votre bibliothèque doit être splendide autant qu'elle est originale, d'après votre description. Votre tercet (je suppose qu'il est de vous) est fort délicat, merci pour ce partage et à bientôt.
PS. Quant à mon pseudo, il est né à la suite d'une longue et belle histoire d'amitié, d'où a surgi le surnom de "Node" pour mon prénom Odile. C'est un scoop, n'en parlez pas !

Stephane : Je comprends qu'il soit désagréable pour le lecteur de se retrouver perdu sans savoir de quoi il est question, d'où, j'imagine, votre rendez-vous raté avec mon poème. Tant pis "Il est des jours, où Cupidon s'en fout..." chantait Brassens.
Il se trouve aussi que mon écriture se rapproche beaucoup des haïkus, très dénudés, et qui nécessitent d'être en effet lus au minimum deux fois pour en "inspirer" la substance, le message, la poésie. Il se peut que vous ne soyez pas sensible à cette courte façon de poétiser et je ne peux vous en vouloir.
J'espère que cela ne vous empêchera pas de repasser à l'occasion sur mes poèmes. A bientôt.


Pouet : Oui, vous faites allusion à la strophe où il est question de "humer" le livre... c'est un geste pour moi irrésistible que de plonger mon nez dans le livre, sans doute précurseur de ma nouvelle passion de la reliure, que je pratique depuis 2 ans.
Je vous suis reconnaissante d'avoir signalé le "trop-plein" de ce passage "un bon plat / nourriture"... je vais y réfléchir car sans doute les deux vers font-ils redondance, même si je tiens au terme "nourriture" que je ressens profondément à l'issue de la lecture d'un ouvrage.
Quant à la "dévoreuse de livres", que je fut durant la majeure partie de ma vie, elle est bien malheureuse depuis 5/6 ans que je ne sais plus me poser pour entrer dans un livre. Comme je le disais à "papipoete", quelques pages et je passe à autre chose et j'en suis frustrée... mais frustrée ! à bientôt.


Luz : Je n'avais pas songé à pousser l'allégorie de la nourriture jusqu'à la présentation du poème qui suggèrerait une recette, mais en effet, elle fonctionne !... Je retrouve en commentateurs mes deux comparses de l'"Atelier pour vos haïkus" et j'en suis ravie. Car en effet, les strophes sont construites a minima, comme les haïkus.
Merci de votre passage, et à bientôt, au détour de notre forum préféré !


Lulu : Votre commentaire sincère mais élogieux me fait rougir... j'ai en effet porté mes efforts sur la construction du poème en "presque haïkus" (comme me dit Luz), pour mieux laisser diffuser l'émotion finale de chaque strophe, qui constitue une étape dans l'approche d'un ouvrage-livre.
Vous êtes parmi ceux qui ont été le plus touché par "mes efforts", aussi j'en retire un encouragement appréciable.
Et oui, il y a cette chute avec "le livre" qui m'a longuement fait hésiter - et vous l'avez capté. Aussi, j'apprécie que vous m'en fournissiez un retour, comme une confirmation que ce dernier vers est à travailler : merci du fond du coeur, et à bientôt au détour de notre forum préféré ;)

Contribution du : 11/09 08:56:24
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Dégustation", mes remerciements
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 33647
Hors Ligne
@Yannblev : merci d'avoir laissé trace de votre lecture de "Dégustation", et de vos encouragements par vos observations positives.
Les mots "simplement" (mon écriture est souvent qualifiée d'"hermétique"), et "artistiquement" (ça flatte mon ego tout content) m'ont particulièrement touchée.

Contribution du : 19/09 09:54:46
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020