Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/03/2021 15:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 439
Hors Ligne
Merci à tous les (nombreux) commentateurs de Douce nuit

Les avis sont partagés, j’ai eu droit à toutes les notations de « vraiment pas » à « passionnément », belle collection !
Je ne vais pas répondre à tous les commentaires en détail, mais sachez que je les ai lus avec attention et plaisir. Il m’est notamment difficile de répondre aux commentaires négatifs, j’aurais l’impression d’essayer de me justifier. Il me semble que ce n’est pas à l’auteur de défendre son texte.

De manière générale je trouve dommage qu’il n’y ait pas vraiment la place sur oniris pour le débat entre commentateurs (auquel l’auteur pourrait aussi participer): chacun met son commentaire sans interaction avec les autres… je trouve que cela manque.

Je comprends qu’on ait pu ne pas aimer ce texte, et je comprends que le « trop » (trop d’énumérations par exemple) est lassé ou déplu à certains. Le trop était volontaire, mais savoir jusqu’où aller trop loin n’est pas évident ;) Surtout que tous les lecteurs n’ont pas le même ressenti.

Il y a aussi un côté systématique, répétitif, qui peut déplaire : toutes les saynètes sont écrites en une seule phrase hachée, avec à la fin la mort du narrateur, etc. Mais je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cela.

Ci-dessous je rebondis sur quelques remarques, mais si vous n’êtes pas cités, n’en concluez surtout pas que votre commentaire ne m’a pas semblé intéressant.

@Socque : désolé pour cette double lecture, et merci pour ces deux commentaires. Mea culpa : ne sachant comment classer mon texte, je l’avais classé en laboniris qui me semblait pouvoir correspondre, mais cela a été refusé le texte a été retiré, et on m’a dit que je pouvais le représenter en changeant la catégorie, ce que j’ai fait. (je pensais me faire taper sur les doigts pour avoir classé mon texte dans « épopée/aventure », mais là c’est passé).

@vincente, chVlu , et sans doute d’autres, par rapport à l’histoire proprement dite : pour moi le « héros » vit une (petite) partie des faits : il se lève, marche dans le froid et la pluie, se retrouve au bord du canal où il voit un couple enlacé, passe devant un café (fermé), se retrouve au campus, passe devant le bâtiment où est son bureau, va courir sur la piste. Mais tout le reste de ces aventures est fantasmé. Mais il est vrai qu’on peut imaginer d’autres choses (« enchevêtrements insomniaques », comme proposé par vincente, ou « insomnie entre état second et crise d'angoisse sans sortir du lit, le tout dans la tête du narrateur » comme suggéré par chVlu)

@ingles « Je trouve que les "connasse, salope" du début trop violentes et décalées par rapport au registre de la suite du texte, c'est d'ailleurs la seule énumération inversée dans une gradation un peu surprenante ("idiote, foutue égoïste") » Pour les « connasse, salope », je pense qu’elles sont aussi trop violentes pour le narrateur qui tout de suite les atténue en répétant « idiote, foutue égoïste » termes qui doivent lui sembler plus adaptés ;) Mais ce n’est pas le seul moment où il atténue, par exemple dans ce même paragraphe, alors qu’il semble vraiment furieux, il fait attention à ne pas faire de bruit, et grimace après la porte qui a grincé : il ne veut pas réveiller Noa. De même dans l’épisode du canal, il commence à traiter le couple de « connards » puis en vient à « foutus naïfs benêts » ; dans ce même paragraphe il passe d’un couteau, à une machette ensanglantée ou à une sagaie de Masaï etc puis revient au couteau plus vraisemblable…

@Cat « Il va sans dire que j'attends ardemment vos prochains écrits pour confronter mes premières impressions. » j’ai précédemment publié un autre texte sur oniris, vous pouvez aller le lire, mais vous risquez d’être déçu, ce n’est pas du tout le même style, dans ce texte là (le café de la paix), c’est presque l’exercice inverse d’ici : élagage, ellipses etc, j’avais essayé de raconter en quelques mots, plus de dix années

Contribution du : 22/06 12:21:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Expert Onirien
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3417
Hors Ligne
Puis-je insister sur mes questions, qui n'étaient rhétoriques mais bien une curiosité que tu pourras trouver abusive si tel est le cas :

Une blague d'auteur en aparté ? Un règlement de compte personnel de l'auteur ? ce sigle glissé dans cette nouvelle serait-il celui de l'INStitut d'Ingénierie du Territoire ?

Contribution du : 22/06 12:32:45
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/03/2021 15:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 439
Hors Ligne
Non aucun réglement de compte. Pour L'INSIT ça ne veut rien dire, dans ma tête c'était quelque chose comme "institut national de sciences..." un truc de recherche sur un campus universitaire par exemple. mais ça n'a aucune véritable importance.

Contribution du : 22/06 12:40:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Expert Onirien
Inscrit:
29/04/2014 19:42
De terrien
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 3417
Hors Ligne
merci de la réponse, ce qui était dans ta tête a une réalité et les 2 se ressemblent ;)

Contribution du : 22/06 13:04:17
_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin"
Kierkegaard
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Responsables Edition
Membres Oniris
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 46627
Hors Ligne
Merci pour le retour.
Je confirme l'énorme différence entre cet écrit et le précédent (café de la paix). Je préfère de loin celui-ci.

Contribution du : 23/06 03:38:36
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/03/2021 15:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 439
Hors Ligne
Merci hersen pour ton commentaire, content que ce texte t'ait plu.

Contribution du : 24/06 08:46:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Organiris Animodérateur
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Comité Editorial
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 10387
Hors Ligne
Bonjour Vicomte-Bidon, et merci pour ce retour intéressant.

Je voulais réagir sur votre remarque :
Citation :
Vicomte-Bidon a écrit :
De manière générale je trouve dommage qu’il n’y ait pas vraiment la place sur oniris pour le débat entre commentateurs (auquel l’auteur pourrait aussi participer): chacun met son commentaire sans interaction avec les autres… je trouve que cela manque.


Je dirais que l'on peut considérer qu'il y a trois temps post-lecture sur un texte :

- un premier très personnel, instantané, de fait dans l'instant qui suit la saisie des mots. Avant tout d'ordre cognitif et émotionnel, presque intuitif.

- un deuxième, plus transversal entre l'œuvre et son lecteur, il est, si ce n'est analytique, du moins réflexif. Il est celui de l'intégration, une sorte de digestion de la matière littéraire à peine ingérée à partir de laquelle l'on peut tracer sur Oniris les effets dans un commentaire précoce.

- un troisième qui met plus largement en perspective. Entrent alors tous les "acteurs" autour et dans l'œuvre : le lecteur, les personnages et leur mise en scène, la narration, l'auteur, les sources, le(s) contexte(s), voire le lectorat dans son ensemble ou dans ses particularités. C'est bien dans ce dernier temps et dans ce dernier champ d'appréciations que la mise en rapport des perceptions spécifiques à chacun peut être abordée. Sur Oniris, il a justement sa place dans ce forum "Discussions sur les récits".
L'espace des commentaires sous le texte publié correspond à celle du deuxième temps après la lecture ; confondre dans un même lieu ces deux dernières temporalités risquerait de rendre fouillues leurs particularités.

Contribution du : 24/06 09:54:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
14/04 10:16:35
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 328
Hors Ligne
Merci pour ton retour, je n'a pas eu une lecture si attentive ... Je pensais également à la dimension sexuelle des termes employés au début qui me semblait en décalage avec le reste, même si toutes les descriptions ensuite parlent d'elles-mêmes. Après tout, pourquoi pas, mais un seul est certainement suffisant.

Contribution du : 24/06 11:01:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/03/2021 15:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 439
Hors Ligne
Merci Vincente pour cette remarque (et pour votre commentaire).
Il me semble (je peux me tromper), que le troisième temps est la plupart du temps, soit inexistant, soit très peu développé ; il me semble que les discussions sur les récits sont dans la très très grande majorité des cas ouverts par l'auteur (je n'ai rencontré que ce cas), et la plupart du temps consiste principalement en des remerciements avec parfois quelques explications et/ou réponses à une partie des commentaires, avec d'autres remerciements en retour, il me semble qu'il y a peu d’échanges sur le texte entre les différents participants.

Contribution du : 24/06 11:07:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Douce nuit - merci
Onirien Confirmé
Inscrit:
05/03/2021 15:03
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 439
Hors Ligne
Ingles "je n'a pas eu une lecture si attentive", ah ben voilà tout s'explique, je me disais bien aussi : tous ceux qui n'ont pas mis "beaucoup" ou "passionnément" n'ont pas dû lire suffisamment attentivement mon merveilleux texte ... (je plaisante)

"Je pensais également à la dimension sexuelle des termes employés au début"
ah oui, tiens, ce n'était pas volontaire pour le coup.

Contribution du : 24/06 11:15:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2022