Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 ... 19 »


Exercices de style à la Raymond Queneau
Visiteur 
Vous connaissez peut-être " Exercices de style " de Raymond Queneau. L'auteur y invente une brève histoire de quelques lignes, qu'il réécrit 100 fois de 100 manières différentes.
Dans son bouquin il s'agit d'un jeune homme debout dans un autobus, qui échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur. Quelques instants plus tard, le narrateur le retrouve en grande conversation avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.
Queneau donne un titre à chacune de ses interprétations : Métaphoriquement, lettre officielle, présent, passé simple, ampoulé, tactile, visuel, télégraphique, etc...
Ce petit chef-d'oeuvre de style et d'humour m'a été plus utile dans mon apprentissage de l'écriture que beaucoup de vade-mecum.
Je vous propose donc de faire revivre ces exercices à notre manière, en respectant si vous le voulez bien, les règles suivantes :

Citation :
- Le texte ne doit pas dépasser 6 lignes (taille forum), le but étant de reformuler l'anecdote sans trop déborder...d'ailleurs je suppose que la charte verrait d'un mauvais oeil un texte plus long.
- Il doit comporter un titre.
- L'auteur ne doit intervenir en forum que pour proposer son texte. Pas de digressions, sinon on ne va plus s'y retrouver. ( si le coeur vous dit, le texte peut tout de même être précédé d'un petit compliment pour un auteur en verve).
- L'auteur peut proposer plusieurs textes, mais un seul à la fois.


Je vous propose la base de cette première histoire :
Citation :
" Un coiffeur pour homme s'applique à couper les cheveux d'un client très exigeant. Soudain entre dans le salon une jolie femme en mini-jupe. Surpris, le coiffeur fait déraper son ciseau, et taille malencontreusement la frange du client. Furieux, celui-ci refuse de payer, et fait constater les dégâts par la jolie femme."


Voici ma 1ère version :

Citation :
Amputation

Elle était piquante comme un chardon des dunes atlantiques. Elle est entrée dans le salon en susurrant: "vous pouvez me prendre?" Le temps que le coiffeur réponde "c'est quand vous voulez", il avait raccourci la frange de son client d'un coup de ciseau ravageur. En voyant une touffe de poils serrés tomber sur ses genoux, le pauvre type a jeté son tablier et s'est mis à menacer le merlan de représailles financières. Heureusement, la majorette lui a caressé le front en affirmant que ça lui allait beaucoup mieux. En même temps qu'il était flatté, Samson commençait à se sentir diminué.



Si ça vous dit, c'est à vous.

Cordialement. Ludi

Contribution du : 21/07/2012 17:18

Edité par Pascal31 le 27/7/2013 11:02:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Expert Onirien
Inscrit:
12/04/2007 17:27
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Évaluateurs
Post(s): 4383
Hors Ligne
" Un coiffeur pour homme s'applique à couper les cheveux d'un client très exigeant parce ce qu'il aimait look.

Soudain entre dans le salon une jolie femme en mini-jupe et portant un veston. Surpris, le coiffeur fait déraper son ciseau, et taille malencontreusement la frange du client.

Furieux, celui-ci refuse de payer, et fait constater les dégâts par la jolie femme."

Contribution du : 21/07/2012 17:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Expert Onirien
Inscrit:
22/06/2010 12:56
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6533
Hors Ligne
Furax
Nan, mais z'avez vu c'qu'i vient d'faire le jardinier?
I'm'tronque la houpette qui f'sait ma fierté!
C'est comme ça, à cause de vot' jupette ou d'vos lisses.
L'aura pas son oseille le racloir! Z'êtes d'accord, M'dame?

Contribution du : 21/07/2012 18:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Visiteur 
Fataliste :

La star entre dans mon salon. De surprise, ma main qui tient les ciseaux se referme d’un coup sec emportant la houppette de mon client. Juliette Binoche me sourit :« Vous pouvez me prendre ? » Furieux, mon client, se lève, roule sa blouse et me la jette au visage.
- Juliette, votre beauté est à jamais inaltérable. La mienne vient d’en prendre un sacré coup. Il n’est que justice que vous régliez ma note.
La star hoche la tête :
- Au contraire ! Vous êtes bien plus beau comme ça.
Flatté, le client lâche les billets et conclut :
- Je crois que je comprends ce qu’a ressenti Samson, chère Dalila.

Contribution du : 21/07/2012 20:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Organiris
Inscrit:
03/08/2007 18:17
Groupe :
Primé concours
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 19091
Hors Ligne
Le virtuose

Les instruments du figaro virevoltaient avec dextérité, assagissant une mèche par-ci, domptant un épi rebelle par-là. Même la pratique, pourtant fort connue des barbiers pour ses exigences extrêmes, en restait coi.

La porte s'ouvre et entre... entre une déesse. Une académie parfaite sur des jambes de rêve, à peine couvertes d'une jupe dont il serait plus juste de citer la brièveté que la longueur...

Mais l'artiste ne voit qu'une crinière blonde, ondoyante, vivante. Ses mains la caressent, ses doigts la peignent, ses ciseaux la sculptent... Là, cette petite houppe indisciplinée... juste un léger coup de ciseau et... Et la frange du marquis se retrouve par terre.

— 'Spèce de c... ! Z'avez vu l'résultat, Médème ? Je ressemble à quoi, moi, là, maintenant ? Ton pourliche, le merlan, tu vais te le mettre au fond, et avec mon pied pour pousser !

Contribution du : 21/07/2012 20:02
_________________
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes" (Proverbe Shadock)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Visiteur 
Rupture

Le coiffeur se loupe. Il mutile l'accroche-coeur de son client. Tout ça parce que son ciseau s'emballe à la vue d'une cuisse légère qui n'a rien à faire là. Il a bien gagné sa journée. Et l'autre qui veut pas payer, sous prétexte que maintenant, sa nana lui fait la gueule. Merde, son salon c'est pas une maison de rendez-vous!

Contribution du : 21/07/2012 21:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Maître Onirien
Inscrit:
05/06/2009 23:42
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 12324
Hors Ligne
CANON

Prêt, Amadée ! commença le Mozart du ciseau en caressant la frange. Un ! Deux ! Un ! Deux ! Trois !
FIGARO-CI FIGARO-LA
C’est parti mon Zazart, acquiesca l’Amédée !
……. FIGARO-CI FIGARO-LA
J’en suis ! se dit une jolie femme en mini-jupe qui passait par là, puisque je suis canon !
…………………… figaro-ci figaro-là
Mais il m’a coupé ma frange, ce con, tempêta intérieurement Amédée, qui doubla en décalage de sa grosse voix de ventre, sa voix colère :
FIGARO-CI FIGARO-LA
Ben, c’est qu’il faut être quatre pour ce canon, se morigénait le Mozart du ciseau :
SOYEZ SANS CRAINTE, FIGARO VOUS GUERIRA
…… SOYEZ SANS CRAINTE, FIGARO VOUS GUERIRA
………………. soyez sans crainte, figaro vous guérira
……………………….. SOYEZ SANS CRAINTE, FIGARO VOUS GUERIRA

Contribution du : 22/07/2012 00:47

Edité par Pascal31 le 22/7/2012 11:06:16
_________________
"L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête."

Blaise Pascal
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Maître Onirien
Inscrit:
05/06/2009 23:42
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 12324
Hors Ligne
Désolé pour les balises ! lol

EDIT P31 : c'est réparé !

Contribution du : 22/07/2012 00:48

Edité par Pascal31 le 22/7/2012 11:06:59
_________________
"L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête."

Blaise Pascal
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Visiteur 
Bovarien

Emma rougit en franchissant le seuil. Charles son mari, toujours affairé au chevet de ses malades, lui avait confié l'intendance de ses déboires et de ses onguents capillaires. Elle portait sa robe la plus provocante, celle que Homais lui avait offerte dans l'espoir qu'elle y verrait son désir de la conquérir. Le barbier en resta stupéfait, et Homais, le bourgeois philistin, ne se préserva d'une estafilade au visage qu'en sacrifiant la guiche collée à son front. Arrogant, il jeta la blouse au parfum d'eau de Cologne, menaçant le merlan de sa voix aiguë et ridicule. Plus grand encore fût l'affront que ressentit Emma lorsque le pharmacien, sans considération pour l'honneur de sa future maîtresse, lui réclama son témoignage dans le but de s'épargner une pièce de monnaie.

Contribution du : 22/07/2012 09:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Exercices de style à la Raymond Queneau (Le Coiffeur)
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
20/05/2012 15:33
De Calvados
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1791
Hors Ligne
Journalistique (et judiciaire)


Hier soir, au salon de coiffure "Chez Séville", un client mécontent de sa coupe a refusé de payer. Il a pris à parti le coiffeur et à témoin les autres clients.
L'artisan pour se défendre a invoqué la tenue légère d'une cliente qui venait d'entrer dans son salon et qui l'aurait distrait de son travail.
Cette dernière, féministe bien connue, a immédiatement réagi. Suite à l'appel d'un voisin, les forces de l'ordre ont dû intervenir.

La jeune femme poursuit en justice le patron et les policiers (qui auraient également commenté sa tenue) pour discrimination sexuelle et insultes. Le patron a lui même attaqué cette dernière pour outrage aux moeurs et le client mécontent pour vol.
Ce dernier réclame au coiffeur des dommages et intérêts pour le préjudice esthétique et moral.
Les trois sont poursuivis par le procureur pour troubles à l'ordre public et refus d'obtempérer.

Contribution du : 22/07/2012 12:13
_________________
Ecrire, c'est raconter des histoires. Le reste c'est de la littérature.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 19 »





Oniris Copyright © 2007-2018