Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 (3)


Re : Le ghazal
Maître Onirien
Inscrit:
05/06/2009 23:42
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 12300
Hors Ligne
Bonjour Salamandre, ravi de cet échange !


Une chatte fugueuse me squatte à l'approche des jours incertains. Elle s'appelle Pamplemousse à ce que m'ont dit des voisins, mais je vais la rebaptiser Ghazal, c'est plus poétique et c'est original :

" Ghazal, me demandera-t-on, qu'est-ce ?"

Et je répondrai : "Demandez à Salamandre... "


Peut-être vais-je composer un ghazal sur l'intruse "Ghazal"...

Contribution du : 30/08/2011 11:07
_________________
"L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête."

Blaise Pascal
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le ghazal
Maître Onirien
Inscrit:
11/03/2010 19:04
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 10790
Hors Ligne
Dans la corbeille douce
Où mit bas Pamplemousse

Des miaulements gais
De chatons Ô gués
Vive la rose et le drogué

Des sables de Feirouz

Un ti zef innocent
En vit milles et cent
Bouillonna son bon sang

Quand il vit leur frimousse

(Zadjal irrégulier)

يوم جيد

Bon...Je me dépêche de trouver un ghazal en arabe classique

Contribution du : 30/08/2011 12:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le ghazal
Expert Onirien
Inscrit:
23/03/2011 21:54
De France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7589
Hors Ligne
A vrai dire Salamandre, je suis plutôt une fana du sonnet, mais tous les genres sont agréables à aborder et celui-ci je ne le connaissais pas. Là bien sûr j'ai quelques fautes de prosodie, mais pour un essai... on ne sera pas trop regardants !
Merci de nous l'avoir fait mieux connaître.

Contribution du : 30/08/2011 14:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le ghazal
Maître Onirien
Inscrit:
11/03/2010 19:04
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 10790
Hors Ligne
Pour me faire pardonner...


1

مكان الروح من جسد الجبان

ولو أني أقول مكان روحي -2

خشيت عليك بادرةالطعان



1- Je t’aime ô cruelle, tu es pour moi *


au rang de l’âme dans le corps du couard

2- Je ne pourrai dire au rang de mon âme *


car je crains pour toi l’afflux d’entailles



* Un deuxième exemple, le ghazal de Antara El Absi (VIè)



ولقد ذكرتك والرماح نواهل مني 1

و بيض الهند تقطر من دمي

فأردت تقبيل السيوف لأنها 2

لمعت كبارق ثغرك المتبسم



1- Et je me suis rappelé de toi alors que m’abreuvaient les lances *


Et que les sabres blancs de mon sang dégouttaient

2- J’aurai aimé alors embrasser les épées *


car tels les éclairs de ta bouche souriante, elles scintillaient





* Un troisième exemple, Matlaâ du poème le chant de la pluie de Badr Chaker Essayyeb (XXè) :



عيناك غايتا نخيل ساعة السحر 1

أو شرفتان راح ينأى عنهما القمر

عيناك حين تبسمان تورق الكروم 2

وترقص الأقمار كالأضواء في نهر

يرجُّهُ المجدافُ وَهْناً ساعةَالسحر 3
كأنّما تنبضُ في غوريهما النجوم



1 Deux palmeraies à l’aurore sont tes yeux *


ou deux balcons dont la lune s’en sépare

2 Tes yeux quand ils sourient, verdissent les vignes *


et dansent les lunes comme les lumières dans un fleuve

3 Que la rame alanguie ébranle à l’aube *

Comme si battaient les étoiles dans la profondeur de tes globes !



* Un quatrième exemple, un poème de Nizar Kabbani (XXè)



لو تطلب البحـر فِي عينيك أسكبـه 1

أو تطلب الشمس فِي كفيك أرميهـا

أنا أحبـك فـوق الغيـم أكتبهـا 2

وللعصافيـر والأشجـار أحكيهـا

أنا أحبـك فـوق المـاء أنقشهـا 3

وللعنـاقيـد والأقـداح أسقيهــا

إنزل قليلا عن الأهـداب يا رجـلا 4

ما زال يقتـل أحلامـي ويحييهـا



1- Si tu demandes la mer, dans tes yeux je la déverserais

Ou tu demandes le soleil, dans tes mains je le balancerais

2- Je t’aime, sur les nuées je la crayonne

Et aux oiseaux et aux arbres je la cause

3- Je t’aime, sur l’eau je la façonne

Et aux grappes et calices je l’arrose

4- Descends un peu de mes cils, toi l’homme

Qui continue à assassiner mes rêves puis les réanime



[url=1

مكان الروح من جسد الجبان

ولو أني أقول مكان روحي -2

خشيت عليك بادرةالطعان



1- Je t’aime ô cruelle, tu es pour moi *


au rang de l’âme dans le corps du couard

2- Je ne pourrai dire au rang de mon âme *


car je crains pour toi l’afflux d’entailles



* Un deuxième exemple, le ghazal de Antara El Absi (VIè)



ولقد ذكرتك والرماح نواهل مني 1

و بيض الهند تقطر من دمي

فأردت تقبيل السيوف لأنها 2

لمعت كبارق ثغرك المتبسم



1- Et je me suis rappelé de toi alors que m’abreuvaient les lances *


Et que les sabres blancs de mon sang dégouttaient

2- J’aurai aimé alors embrasser les épées *


car tels les éclairs de ta bouche souriante, elles scintillaient





* Un troisième exemple, Matlaâ du poème le chant de la pluie de Badr Chaker Essayyeb (XXè) :



عيناك غايتا نخيل ساعة السحر 1

أو شرفتان راح ينأى عنهما القمر

عيناك حين تبسمان تورق الكروم 2

وترقص الأقمار كالأضواء في نهر

يرجُّهُ المجدافُ وَهْناً ساعةَالسحر 3
كأنّما تنبضُ في غوريهما النجوم



1 Deux palmeraies à l’aurore sont tes yeux *


ou deux balcons dont la lune s’en sépare

2 Tes yeux quand ils sourient, verdissent les vignes *


et dansent les lunes comme les lumières dans un fleuve

3 Que la rame alanguie ébranle à l’aube *

Comme si battaient les étoiles dans la profondeur de tes globes !



* Un quatrième exemple, un poème de Nizar Kabbani (XXè)



لو تطلب البحـر فِي عينيك أسكبـه 1

أو تطلب الشمس فِي كفيك أرميهـا

أنا أحبـك فـوق الغيـم أكتبهـا 2

وللعصافيـر والأشجـار أحكيهـا

أنا أحبـك فـوق المـاء أنقشهـا 3

وللعنـاقيـد والأقـداح أسقيهــا

إنزل قليلا عن الأهـداب يا رجـلا 4

ما زال يقتـل أحلامـي ويحييهـا



1- Si tu demandes la mer, dans tes yeux je la déverserais

Ou tu demandes le soleil, dans tes mains je le balancerais

2- Je t’aime, sur les nuées je la crayonne

Et aux oiseaux et aux arbres je la cause

3- Je t’aime, sur l’eau je la façonne

Et aux grappes et calices je l’arrose

4- Descends un peu de mes cils, toi l’homme

Qui continue à assassiner mes rêves puis les réanime


[url=1

مكان الروح من جسد الجبان

ولو أني أقول مكان روحي -2

خشيت عليك بادرةالطعان



1- Je t’aime ô cruelle, tu es pour moi *


au rang de l’âme dans le corps du couard

2- Je ne pourrai dire au rang de mon âme *


car je crains pour toi l’afflux d’entailles



* Un deuxième exemple, le ghazal de Antara El Absi (VIè)



ولقد ذكرتك والرماح نواهل مني 1

و بيض الهند تقطر من دمي

فأردت تقبيل السيوف لأنها 2

لمعت كبارق ثغرك المتبسم



1- Et je me suis rappelé de toi alors que m’abreuvaient les lances *


Et que les sabres blancs de mon sang dégouttaient

2- J’aurai aimé alors embrasser les épées *


car tels les éclairs de ta bouche souriante, elles scintillaient





* Un troisième exemple, Matlaâ du poème le chant de la pluie de Badr Chaker Essayyeb (XXè) :



عيناك غايتا نخيل ساعة السحر 1

أو شرفتان راح ينأى عنهما القمر

عيناك حين تبسمان تورق الكروم 2

وترقص الأقمار كالأضواء في نهر

يرجُّهُ المجدافُ وَهْناً ساعةَالسحر 3
كأنّما تنبضُ في غوريهما النجوم



1 Deux palmeraies à l’aurore sont tes yeux *


ou deux balcons dont la lune s’en sépare

2 Tes yeux quand ils sourient, verdissent les vignes *


et dansent les lunes comme les lumières dans un fleuve

3 Que la rame alanguie ébranle à l’aube *

Comme si battaient les étoiles dans la profondeur de tes globes !



* Un quatrième exemple, un poème de Nizar Kabbani (XXè)



لو تطلب البحـر فِي عينيك أسكبـه 1

أو تطلب الشمس فِي كفيك أرميهـا

أنا أحبـك فـوق الغيـم أكتبهـا 2

وللعصافيـر والأشجـار أحكيهـا

أنا أحبـك فـوق المـاء أنقشهـا 3

وللعنـاقيـد والأقـداح أسقيهــا

إنزل قليلا عن الأهـداب يا رجـلا 4

ما زال يقتـل أحلامـي ويحييهـا



1- Si tu demandes la mer, dans tes yeux je la déverserais

Ou tu demandes le soleil, dans tes mains je le balancerais

2- Je t’aime, sur les nuées je la crayonne

Et aux oiseaux et aux arbres je la cause

3- Je t’aime, sur l’eau je la façonne

Et aux grappes et calices je l’arrose

4- Descends un peu de mes cils, toi l’homme

Qui continue à assassiner mes rêves puis les réanime



ici blog

Contribution du : 30/08/2011 15:40
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le ghazal
Maître Onirien
Inscrit:
11/03/2010 19:04
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Post(s): 10790
Hors Ligne
hum...je me suis trompé un chouïa dans la manipulation, cela ne m'étonne pas de moi. Le mektoub...

Contribution du : 30/08/2011 15:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Le ghazal
Visiteur 
Quel filet garni... Un grand merci pour vos participations et vos éclairages ! Le fil de discussion reste ouvert et je continue aussi à chercher des trucs sur ces formes poétiques :)

Contribution du : 31/08/2011 09:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3)





Oniris Copyright © 2007-2020