Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 39578
Hors Ligne
Merci aux sélecteurs et correcteurs qui ont retenu ce poème pour publication. Merci aux lecteurs et commentateurs.

Ce texte modeste n’avait pour ambition que témoigner en quelques vers de l’émotion ressentie lors de ma visite au musée de la dentelle à la main d’Arlanc dans le Puy de Dôme.

Socque: Ces scènes étaient encore courantes à la fin du 19ème siècle puisqu'au musée de la dentellerie d'Arlanc on peut voir certaines photographies dont celle de l'enfant attaché à la chaise de sa mère. La période médiévale, si on entend par là le moyen âge, était déjà loin dans le passé.

Merci pour vos suggestions Ioledane, mais elles ne correspondent pas exactement à ce que je souhaite exprimer :
« Sans grande richesse » ne me convient pas car les dentellières ne gagnaient pas de quoi posséder une quelconque richesse, ni grande, ni petite.
« De » la chaise l'enfant en laisse ne reflète pas l’image que je veux faire passer. C'est la mère qui est sur la chaise. Le gamin lui est attaché « A » la chaise.
Je garde fille « ou » garçon car le « ou » veut montrer qu’ils étaient traités identiquement. Je ne crois pas que le pluriel qui suit soit fautif.
Au couvige « même » la nuit. Même modifie l’idée. "A la nuit" montre que la journée ne s’arrêtait pas au crépuscule. C’est une ellipse pour dire « après la nuit tombée ». Ce que justifie le vers suivant : « l’ouvrage longtemps se poursuit. » Ecrire « même » laisserait supposer que les dentelières travaillaient toute la nuit, ce qui bien sûr n’était pas le cas. Je ne veux pas outrer la réalité.

Je donne une réponse globale à Lebarde, Miguel, Papipoète, Donaldo, Sympa, Hersen,Cristale, Edgar, Larivière, inconnu1 :
Comme je le précise à Socque ci-dessus, le sujet abordé se passe bien après l’époque médiévale (au sens de moyen-âge). C’est beaucoup plus proche de nous puisqu’il s’agit de la fin du 19ème siècle comme le montre des photographies de l’époque (ainsi que l’indique Edgar.)
On peut avoir une idée de ces conditions en visitant le musée d’Arlanc et ses superbes travaux de dentelles. Lorsque je l’ai parcouru, des bénévoles réalisaient devant les visiteurs des ouvrages de « points » pour montrer la délicatesse et l’habileté des brodeuses.

Si ce sonnet a pu suggérer une peinture dans le style des réalistes anciens j'en suis heureux.

Cette visite m’a rappelé le travail à domicile que j’ai connu encore dans le Haut-Jura durant les années 1950 – 1960 quand chez l’habitant les familles se réunissaient aprés le repas du soir (parents et enfants) afin d’ajuster les éléments de rails pour trains miniatures électriques d’une grande marque de jouet. (D’autres taillaient des rubis pour l’horlogerie). Pour un salaire complémentaire qui exigeait des heures de travail rémunérées bien en deçà du salaire minimum de l’époque.

Merci à tous et à bientôt sur nos prochains textes.

Le texte ici:
http://www.oniris.be/poesie/robot-les-dentellieres-du-velay-10968.html

Contribution du : 02/04 11:07:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 39578
Hors Ligne
Merci à François et Myo d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.

Contribution du : 03/04 10:02:51
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Expert Onirien
Inscrit:
22/11/2012 13:52
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 8209
Hors Ligne
Bonjour Robot,

Merci pour ces éclaircissements, et notamment pour avoir pris le temps de répondre à chacune de mes suggestions, alors que rien ne vous y obligeait, d'autant qu'elles ne vous convenaient pas - ce qui n'est absolument pas un problème bien entendu, chaque texte appartenant à son auteur et à lui seul. J'ai apprécié en tout cas de comprendre pourquoi vous aviez écrit votre poème ainsi et pas autrement.

Bonne journée,
Ioledane

Contribution du : 03/04 11:39:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 39578
Hors Ligne
Les allers et retours d'Eclaircie qui nous donne le plaisir de la retrouver. Merci de t'être arrêter sur la broderie de mes dentellières.

Moi aussi j'aime bien le point virgule ; ce petit crochet qu'il faut placer sans excès et judicieusement pour qu'il ne suspende pas le lien entre deux propositions certes indépendantes mais reliée par une logique de sens.

J'aime bien la ponctuation en général et je trouve que parfois c'est céder à la facilité que de s'en dispenser. Si elle n'est pas toujours indispensable elle est souvent bienvenue.

La ponctuation fait partie de la langue. On peut s'en passer tout comme on peut se passer des articles et des relatifs mais tout est question de mesure et de circonstances.

Contribution du : 05/04 14:44:51
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes et au tour du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11665
Hors Ligne
Promis, Robot, si je propose un texte, je le ponctue, juré !

Et tous me donnez le plaisir de vous retrouver.

En fait j'adore la ponctuation mais ne sais pas assez bien m'en servir, alors je n'en mets pas.

Contribution du : 05/04 14:48:55
_________________
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 39578
Hors Ligne
Jacques Drillon a écrit une somme de 500 pages sur la ponctuation.
Il expose cent quarante cas d'utilisations différentes de la virgule sur plus de cent pages.
Le malheureux point virgule a droit à seulement 16 pages.

Contribution du : 05/04 15:14:20
_________________
Vivre au paradis, quel enfer !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
03/02/2018 14:49
De Rhône Alpes et au tour du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11665
Hors Ligne
Las ! Le point virgule se met entre parenthèse ; il va, je le crains disparaître, comme le chapeau pointu de paraître.

Bigre, ce livre n'est pas pour moi, je n'aurai jamais le temps de le lire et de m'en servir (espérance de ma vie à venir 150 ans, au moins)

Contribution du : 05/04 15:22:09
_________________
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importe pendant des siècles ou pendant des jours.
Virginia Woolf- Une chambre à soi- Publié en 1929
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Merci pour les dentellières
Maître Onirien
Inscrit:
17/04/2013 18:11
De Monts du Jura -
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Responsables Edition
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 39578
Hors Ligne
Merci Papymordoc d'avoir, pour l'un de vos premiers commentaire, pris du temps pour donner un avis sur ce texte. Celà est toujours un plaisir de voir un texte revivre sur Oniris.

Contribution du : 18/05 14:44:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020