Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





mercis (tardifs) pour En mémoire aux duvets - 4
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 27069
Hors Ligne
Je remercie toujours chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la publication de cet avant-dernier volet de En mémoire aux duvets
Bien évidemment, je suis très reconnaissante envers vous tous, commentateurs, qui avez pris le temps d'écrire vos impressions et critiques, très précieuses pour avancer dans l'écriture !

Ces trois poèmes forment un ensemble dans la progression de la sensualité (depuis le volet 1).
"En mémoire aux duvets" serait le titre d'un recueil de 5 ensembles de poésies, rassemblées respectivement sous les titres : Lisières - Sans les yeux - Fragments - Mini-poèmes - Recette.

@Eclaircie : vous n'avez pas aimé du tout ces mini-poèmes et j'ai la chance que vous m'en fournissiez des justifications précises, qui me guident dans l'optique d'une amélioration. Je vous en remercie vivement ! Vous n'êtes pas la première qui "tiquez" sur le titre... je vais forcément en tenir compte, bien que je l'aie travaillé précisément pour qu'il évoque à la fois la douceur des "Touches sensuelles" (destinées à figurer en sous-titre), et la nostalgie due à l'âge avançant...

@Queribus : merci pour vos observations qui me vont d'autant plus droit au coeur, que mon écriture est souvent taxée "d'hermétique" ! à vous retrouver au détour d'un forum ou dans vos écrits, belle journée à vous.

@MonsieurF : tes observations se rapprochent de celle d'Eclaircie - et je tiens vos avis pour éclairés hihi - dans le sens d'un constat de banalités et manque de fluidité. J'en tiendrai évidemment compte en remaniant le texte, qui le mérite apparemment. Merci à toi d'avoir signalé aussi les passages qui vont mieux, ils me seront des repères sur lesquels m'appuyer. Merci de ton passage !

@PIZZICATO : merci pour la sincérité de votre commentaire, qui rejoint celui de MonsieurF et d'Eclaircie : grâce à vos citations des passages problématiques pour vous, autant que des passages plus intéressants, je vais pouvoir retravailler le texte. Merci pour votre lecture !

@jfmoods : eh bien... ! comme souvent, vous m'offrez une interprétation saisie sur le fil entre les lignes, et qui correspond immanquablement à mes intentions pour construire ce texte !... Votre avis va à l'encontre des précédents, aussi, je retiens le qualificatif d'"attachant", que vous employez, et qui est plus juste à mes yeux que "abouti". Car le poème présente ses défauts, même si l'intention est bien telle que vous l'avez perçue, ce qui fait toujours chaud au cœur.

@wancyrs : oh !... je suis très honorée de ton passage sur mon texte, ami de loin si proche ! Grand merci pour tes compliments et d'avoir perçu la douceur et la sensualité malgré les défauts de certains mots que d'autres ont relevés.
Quant au point d'exclamation, certes il ajouterait un impact, mais justement, mon intention n'est pas de produire un impact mais plutôt... un douce vague, tuwoa ce que je veux dire ? du coup, je préfère sans le point d'exclamation, cette absence me semble porteuse de davantage de sensualité, nan ? pas toi ?

@Ombhre : grand merci pour toutes les pistes de travail que vous me fournissez dans votre commentaire, notamment en relevant les passages problématiques autant que ce qui vont mieux. Ce "sensualité palpable" fait évidemment tache et il arrive souvent que je ne vois pas le nez au milieu de la figure ! à bientôt dans les couloirs du site.

Contribution du : 02/09 09:12:57
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018