Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 42 »


Re : Nouvelles en trois lignes
Visiteur 
Il a voulu se réfugier entre deux seins mais au moment d'en être heureux, il s'est étouffé.

Contribution du : 28/12/2012 19:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Maître Onirien
Inscrit:
22/07/2012 22:59
De Cévennes
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Correcteurs
Post(s): 30233
Hors Ligne
Le sentier est perdu. Il a suivi les pas de celui qui est parti sous la pluie.

Contribution du : 12/01/2013 20:20
_________________
L'homme est conduit par l'aveugle qui est en lui- J.Claude Izzo
Poésie et carnets artistiques : https://papiers-relies.assoconnect.com/
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Visiteur 
Dans cette pièce m'attendaient une dizaine de petits humanoïdes difformes au regard diabolique. Je les attaque avant que ce ne soient eux. Je n'ai pas entendu mes poursuivants arriver. Ils m'agrippent, prononcent de incantations incompréhensibles et m'enfoncent une aiguille dans le bras. Je perds conscience.

Une autre :

La nouvelle a bouleversé Patrice. L'un de ses patients s'était échappé il a quelques jours de l'hôpital psychiatrique. La police a été prévenue, mais trop tard : lors d'un épisode délirant, il s'est infiltré dans une école maternelle et a massacré une classe entière avant d'être neutralisé.

Contribution du : 19/01/2013 22:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4461
Hors Ligne
le téléphone sonna, sonna, sonna... C'était l'appel salvateur, qui allait tout changer de sa situation! Voilà des heures qu'il l'attendait, ce foutu coup de fil! Il suffisait maintenant d'allonger le bras pour renaître à la vie. Mais avec tout ce sang perdu, y arriverait-il ?

Contribution du : 19/01/2013 23:25
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 25389
Hors Ligne
Le play-back raté du minet gominé la fit frémir. À bout, elle se tourna vers son compagnon, lui asséna enfin ses quatre vérités et un coup de poêle bien ajusté. Puis elle trottina à la cuisine, parce que les magrets, ça n’attend pas.

Contribution du : 19/01/2013 23:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Pour la dixième fois de la soirée, il vérifie ses mails. Rien. Elle n'a pas écrit. Dans l'autre pièce, la télé dégueule de rires enregistrés. En soupirant, il éteint son ordi et rejoint sa femme.

Contribution du : 19/01/2013 23:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 25389
Hors Ligne
Ailleurs, elle s’amuse. Pas une pensée pour lui. À quoi bon, puisqu’il l’attend.
Et puis, subitement, elle regrette.

Contribution du : 19/01/2013 23:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
En rangeant ses papiers, il tombe sur une photo, sa photo. Il s'immobilise un instant, un vague sourire aux lèvres. En bas, la porte claque, le tirant de sa rêverie : "Chéri, tu es là ? Je suis rentrée". Vite, il referme le tiroir. "J'arrive, bébé, j'arrive..."

Contribution du : 19/01/2013 23:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
17/09/2009 15:41
Groupe :
Évaluateurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 25389
Hors Ligne
Elle était moche, sur cette photo. Pas son genre. Parfois, on se dit que...
Sa femme entre, il lui sourit, il l'aime. Sûr.

Contribution du : 20/01/2013 00:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Nouvelles en trois lignes
Organiris
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Auteurs
Responsables Edition
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Évaluateurs
Primé concours
Correcteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Post(s): 11416
Hors Ligne
Quand elle entre dans le bureau, son regard est attiré par un papier sur le sol. Elle se penche pour le ramasser. Une photo. Le portrait d'une femme. Sa vue se brouille. Des bruits de pas se rapprochent, elle se redresse, glisse la photo dans sa manche. "Qu'est-ce que tu fais, Chérie ? Nos amis arrivent." Elle se retourne. "oui, je viens, je viens."

Contribution du : 20/01/2013 00:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 42 »





Oniris Copyright © 2007-2019