Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 »


Quelques mots du Trouvère
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 22:41
De "A mi-chemin de n'importe où" (Devos)
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3806
Hors Ligne
Un grand merci aux organisateurs du concours, et à JMD qui a mis en musique cette chanson.

Sur le texte
Ce texte est né d'une improvisation théâtrale. L'an passé, j'ai dû construire un personnage en choisissant quelques accessoires : avec un chapeau et un tambourin, j'ai construit le personnage du trouvère. Ensuite, j'en ai écrit un poème, qui ressemblait à une chanson, sans que je le sache au départ.

Je n'ai pas essayé d'écrire un texte historique. C'est un poème, pas un documentaire sur un trouvère. Certes, Charivari a raison de soulever que le personnage que je décris correspond plus à un jongleur qu'à un trouvère. Mais qui nous empêche d'imaginer un trouvère écrire un texte où il se mettrait en scène sur les chemins et dans les châteaux ? Question subsidiaire : quand Balavoine chante le « blues du businessman », vous croyez vraiment qu'il en est un ? (Et quand le même Charivari parle d'« un message pseudo-hippie », je me demande qui fait la plus grande erreur historique). J'avoue aussi que « Je suis un trouvère » sonne mieux à mon oreille que « je suis un jongleur ».
Non, je n'ai pas essayé de caser à tout prix des mots savants qui connoteraient un contexte médiéval. J'ai au contraire recherché la simplicité, j'ai voulu aller à l'essentiel, ce qui est souvent le cas dans les chansons populaires médiévales (en tout cas, le peu que j'en connaisse).

David a eu l'impression qu'on pourrait rajouter indéfiniment de nouveaux couplets. Là encore, je peux répondre que c'est le cas des chansons médiévales. J'ai trouvé dans une librairie de Bescherelle un recueil de chansons de salles de garde, avec une version ancienne des « Chevaliers de la table ronde », et je peux vous dire que la version qu'on connaît est très raccourcie (et assez édulcorée) par rapport à ce qu'on pouvait trouver. Et j'ai essayé de créer des enchaînements, même entre les 2e, 3e et 4e couplets, qui entremêlent l'errance et la pauvreté du trouvère, à son moyen de vivre : « pour un peu de pain je donne le rire ». Ensuite, je parle de son action sur le spectateur, puis de son art, avant de réfléchir à ce qu'il est sans son art.

Sur la mise en musique
C'est à peu près ce que j'avais imaginé. Quand j'ai vu, dans le règlement du concours, qu'un des musiciens avait un style « chanson française minimaliste », je me suis dit que cela pouvait correspondre à cette chanson.

Merci beaucoup à JMD d'avoir choisi mon texte, d'avoir composé cette mélodie, et de l'avoir enregistrée avec tous ces instruments. J'aime bien l'utilisation que vous faites de la flûte (flûte traversière ?), de la guitare et des maracas (ou tambourin agité sans être frappé ?) qui arrivent au milieu du chant. Ça donne à la chanson un côté ancien et onirique, qui se prête bien à ce récit d'errance médiévale un brin mélancolique.
Bon, je ne peux pas m'empêcher de me demander ce que ça ferait avec un luth...
J'aime bien la voix grave, posée, lente, qui savoure les mots. Il y a un petit quelque chose qui m'étonne parfois, une façon d'étirer les voyelles à l'hémistiche ou à la fin du vers, de l'enrober d'une patte un peu fondante. Mais rien de bien dérangeant.
C'est la première fois qu'on met en chanson un de mes textes, et cela m'a ému (jusqu'aux larmes, j'avoue).

Sur les commentaires
La partie la moins réjouissante de l'affaire, ce fut les commentaires. Ce texte n'a pas plu, ou pas parlé, à un certain nombre de commentateurs, ce que je comprends tout à fait.
Ce que je comprends moins, c'est des commentaires expéditifs et parfois caricaturaux. J'ai reçu 4 commentaires de 2 à 4 lignes : je trouve qu'on ne dit rien en 4 lignes (la plupart de mes comms remplissent presque un écran !). La plupart des comms ne citent aucun passage du texte, comme si ça ne valait pas la peine de relire et d'expliquer par un exemple ce qu'on a ressenti. J'ai l'impression que certains se sont limités au premier ressenti : 1 lecture, 1 écoute, et basta !
Toc'art, j'admire votre façon d'expédier 5 commentaires sur les chansons du concours en 20 minutes (c'est le temps que je mets souvent pour commenter un poème). Chacun son truc, chacun son rythme, chacun sa façon de commenter, me dira-t-on. Mais j'avoue que ça ne m'apporte pas grand chose quand on me balance sans explication : « Le texte me laisse de bois (sic) et la musique, aussi judicieuse soit-elle, ne permet pas à mon sens de relever le tout qui reste quand même terriblement désuet », ou encore « Cet ensemble me parait décidément trop désuet et trop monotone pour me convenir. » (Benway), ou « je ne suis pas très convaincue par le fond que je trouve un peu vieillot et pas très intéressant » (Pat).
Merci à vous d'être passé. Et merci aux commentateurs qui ont pris la peine de développer leur point de vue. Merci à tous ceux qui ont parlé de la chanson dans ses deux dimensions : le texte et la musique. En particulier à Chari qui a réécouté la chanson, et nuancé sa première impression.

Le concours a demandé beaucoup de temps et de travail, de la part des organisateurs, des auteurs et des musiciens : cela méritait, à mon sens, que les lecteurs et auditeurs s'attardent un peu sur les productions du concours.

Contribution du : 10/12/2011 00:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 22:41
De "A mi-chemin de n'importe où" (Devos)
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3806
Hors Ligne
PS : la chanson est ici.

Contribution du : 10/12/2011 00:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Maître Onirien
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 11434
Hors Ligne
Bonjour Meleagre,

vous avez raison quand vous dites que chacun commente comme il l'entend. Pour ma part, je ne crois vraiment pas que le commentaire au mètre soit un gage de qualité, loin de là. Pour moi, une chanson ne se commente pas comme on le ferait d'une poésie mais si vous voulez que je développe, je peux le faire. Contrairement à ce que vous semblez penser, et même si je n'ai absolument pas à me justifier, j'ai écouté chaque chanson plusieurs fois et mes commentaires ont été faits en amont et postés successivement.

Je trouve le thème de votre texte assez bateau, l'artiste qui donne de la joie au public mais porte en lui une tristesse indicible n'a rien de bien original et je crois que c'est la seule idée de votre texte, non ? Donc, on ne peut pas dire qu'il y ait là une grande richesse de significations diverses sur lesquelles s'attarder. La seule originalité réside dans le fait d'avoir transposé les états d'âme habituels des clowns incompris au temps médiéval, avec toutes les imprécisions déjà relevées par d'autres et en adoptant une expression stylistique, certes plus originale celle-ci, mais vraiment peu musicale et pas vraiment rythmée (je parle des mots seuls, là, pas de la musique).

L'habillage musical convient parfaitement, à mon sens, à l'orientation médiévaliste que vous avez donné à votre thème, d'où mon terme de judicieux qui me semblait suffisamment explicite.

Faut-il encore que je développe ou cela vous suffit-il ?

PS : je remarque que les 3 commentaires que vous relevez disent en substance la même chose. Même courts, leur conjonction de vue devrait vous donner un indice, non ?

Contribution du : 10/12/2011 01:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Visiteur 
Bonjour Méléagre,

Je comprends votre déception. J'ai lu et écouté, comme toutes les autres chansons, mais ne me suis pas senti inspiré, sur le moment, ou pas compétent pour la commenter.
Il est vrai que les commentaires au mètre peuvent être aussi creux que les commentaires à la douzaine.
Je me souviens néanmoins que je me suis inscrit ici pour obtenir autre chose que de vagues impressions qui ne me permettent pas d'apprécier le travail fourni, pour bénéficier d'un recul que je n'ai pas moi-même sur mes propres textes, de pistes qui me permettent, le cas échéant, de reprendre ce travail.
En somme, j'attends d'un commentaire un travail qui réponde au mien, un vrai travail !

Je suis mal placé pour le dire, puisque les commentaires plutôt flatteurs que vous avez laissés sous mes propres textes ne pourraient faire croire qu'à de la flagornerie entre collègues, mais j'apprécie le travail que vous efectuez en commentaire. C'est le genre de choses que je suis venu chercher ici.


Dans le cadre particulier de ce concours, commenter n'est pas simple du tout. D'abord, parce qu'il s'agit de chansons, qui ne s'appéhendent pas du tout comme les autres productions que nos avons l'habitude de commenter. Parce que le résultat que le commentateur a à apprécier est un ensemble texte/chanson, difficilement dissociable. Ensuite, parce que émettre des critiques quant à la mise en musique est difficile, leurs auteurs ayant aimablement apporté leur concours et n'étant pas dans la même posture que nous, notamment parce qu'ils ne sont pas là pour répondre à ces commentaires.


Je ne peux m'empêcher de sourire lorsque je lis ceci :

Citation :

Je trouve le thème de votre texte assez bateau


C'est déjà vrai pour les textes en général, mais c'est une des raisons, selon moi, qui font qu'une chanson ne s'appréhende pas de la même manière que les autres productions.
Si l'on devait supprimer les sujets bateau, l'on supprimerait sans doute 90% des chansons, voire davantage, en ce comprises des dizaines de chansons que j'adore.

On pourrait, selon ce principe, supprimer aisément une chanson de ce concours, que j'ai appréciée et qui est la seule à ce jour que j'aie commentée.
N'est-ce pas, Toc Art ?

Contribution du : 10/12/2011 10:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Maître des vers sereins
Inscrit:
11/02/2008 03:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 33058
Hors Ligne
Salut,

J'y ai pensé par la suite à l'avantage que ça pouvait représenter pour un chanteur de faire une chanson qui ne soit pas "borné", narrative, avec une fin comme un tombé de rideau au théâtre.

Les chanteurs qui en faisait métier que j'ai pu voir à l’œuvre ont des "formats" de prestations (ça doit pas être le bon mot... ) une chanson dure trois minute, un concert dure une heure trente, ça peut varier un peu, en fonction de la salle, ou de la mairie du coin, etc.

Au moyen âge, et dans une salle de garde, j'imagine bien que la pratique puisse imposer des chansons qui finissent avec la liesse de l'endroit.

Le chanteur a choisi ce texte et pas un autre, ça ne m'oblige pas à applaudir, mais je ne pense pas qu'il s'attendait à en faire le prochain tube de l'été, il a dû faire ça en... amateur, dans le joli sens du mot.

Contribution du : 10/12/2011 10:43
_________________
Un Fleuve
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Maître Onirien
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 11434
Hors Ligne
je suis le chantre de la banalité, incognito. j'adore ça ! Et je vais même plus loin que vous, je ne la cantonne pas à la chanson, je la revendique tout à fait pour pratiquement pour tout ce que je lis, et tout ce que j'écris, textes de chansons, poèmes, ou nouvelles. Je crois que toute revendication autre est une douce illusion.

Ce que je veux dire ici, c'est que l'idée est banale dans sa déclinaison même qui n'ouvre sur aucune autre idée annexe et sa narration n'offre aucune richesse, aucune variante expressive qui rende le texte attrayant, pour moi s'entend bien sûr.

Par ailleurs, là, on ne commente pas en vue d'une amélioration quelconque. Le but n'est pas le même qu'habituellement. On évoque juste notre ressenti (du moins est-ce ainsi que je conçois mes commentaires sur ce concours).

mais je suis content de vous avoir fait sourire ce matin, c'est si bon qu'il serait dommage de s'en priver.

Contribution du : 10/12/2011 10:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 22:41
De "A mi-chemin de n'importe où" (Devos)
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3806
Hors Ligne
Bonjour Toc-art (pardon, c'est un - , et pas une ' comme je l'avais écrit auparavant),

Merci d'avoir réagi et d'avoir complété votre commentaire. Ça me permet de mieux comprendre votre points de vue et les réserves que vous avez face à cette chanson. Et d'y répondre.

Sur le thème : vous parlez d'une "tristesse indicible" de l'artiste ? Plus que la tristesse, j'évoque plutôt l'inconsistance de l'artiste en-dehors de son art, le fait que le trouvère n'est plus rien hors de la scène, n'est plus qu'un "flambeau qui fume" : lui qui est fait pour donner la lumière, quand il ne s'exprime plus, c'est comme si on éteignait sa lumière intérieure. Alors, oui, la tristesse est sans doute corrélée, mais ce n'est pas là l'essentiel à mon sens.
Vous parlez aussi d'une "transposition" du thème du clown incompris au moyen-âge. Et moi je vous réponds que l'époque médiévale est au contraire à l'origine du texte (cf. l'improvisation avec le personnage d'un trouvère, ou d'un jongleur si on préfère). Je n'avais pas fait le rapprochement avec un Buster Keaton ou autres, avant que les commentateurs en parlent.
Reste "un thème assez bateau", "une seule idée" : mais est-il nécessaire, pour une chanson, d'avoir un thème extraordinaire, une idée forte ? Il y a des milliers et des milliers de chansons d'amour, ce n'est pas pour cela qu'elles sont toutes à jeter à la poubelle.

Vous parlez ensuite d'une expression "vraiment peu musicale et pas vraiment rythmée". Pour le coup, c'est un aspect qui n'a été abordé par aucun commentaire. J'ai pourtant essayé de créer un rythme régulier avec des décasyllabes scandés 5/5, comme ils l'étaient au moyen-âge dans certains poèmes populaires ou chantés. J'ai utilisé essentiellement des mots courts pour créer un rythme assez rapide, et mettre en valeur les mots plus longs à l'hémistiche ou à la rime (désespérés, affamé, désarroi, oublier), j'ai soigné des assonances et des allitérations ("Vides sont mon ventre et ma tirelire", "pour un peu de pain"). Ça ne suffit peut-être pas, mais alors qu'est-ce qu'une expression musicale et rythmée ?

Oui, les 3 commentaires cités portent sur le caractère désuet du texte. Cela peut me faire penser 2 choses :
- Ils sont partis du principe que tout ce qui est vieillot est à mettre à la poubelle, et je trouve ça dommage.
- Les 3 commentateurs ont pris le temps de lire et d'écouter, et tout ce qu'ils ont retenu, c'est que le thème le traitement étaient vieillis, inspirées des chansons médiévales. Ce n'est pas leur tasse de thé, et ils sont passés à autre chose en n'indiquant que ça pour leur comm. C'est leur droit, mais ça ne m'apporte pas grand chose pour comprendre leur pensée et retravailler mon texte.

Donc, j'insiste, merci d'avoir clarifié votre position. Vous le dites vous-même, vous n'aviez pas à vous justifier (et pardon pour le reproche erroné de commentaire à la chaîne).

Contribution du : 10/12/2011 11:13
_________________
"Chaque jour je me considérais comme sur le seuil de ma vie encore intacte et qui ne débuterait que le lendemain matin."
Proust

"L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait."
Bernanos
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Expert Onirien
Inscrit:
14/08/2009 22:41
De "A mi-chemin de n'importe où" (Devos)
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3806
Hors Ligne
Oups, je n'avais pas vu, avant de poster, que ce fil avait suscité d'autres réactions...

@ Inco : mes commentaires sur vos textes, ni sur aucun autre, n'ont jamais été une marque de flagornerie. Les détails et les arguments de ces comms le prouvent : j'explique souvent ce que j'ai aimé ou pas dans un texte. Et je vous ai commenté (sur Black Swann) avant de communiquer avec vous.

@ David : je ne force personne à applaudir. Et oui, je pense que JMD est un amateur dans le bon sens du terme.

@ Toc-art : Est-ce qu'on commente dans ce concours pour que l'auteur et le compositeur s'améliorent ? Peut-être pas. Mais j'aimerais quand même comprendre pourquoi cette chanson n'a pas parlé, n'a pas plu. Est-ce à cause du choix du thème, de l'expression simpliste, du cadre désuet... ?
Cela me pose plusieurs questions sous-jacentes : si je veux écrire une nouvelle chanson, dois-je délibérément choisir un thème novateur, une expression totalement différente ? Ou carrément, étant donné que c'était ma première chanson, dois-je abandonner toute velléité d'écrire une nouvelle chanson, et me cantonner à la poésie (néo-)classique ?

Contribution du : 10/12/2011 11:31
_________________
"Chaque jour je me considérais comme sur le seuil de ma vie encore intacte et qui ne débuterait que le lendemain matin."
Proust

"L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait."
Bernanos
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Visiteur 
Salut Meleagre. Qualifier un texte de "vieillot" ou "désuet" est récurrent sur ce Site et ne grandit pas ceux qui utilisent ces épithètes dans une acception méprisante.
Ta chanson se distingue justement par son sujet hors des sentiers battus de la chanson contemporaine. J'ai pensé à Jacques Douai (File la laine)
On peut faire de la chanson "littéraire", Brassens, Ferré, Prévert ...
Mon commentaire est concis, mais je t'ai signalé un bémol (le terme convient au contexte)

Contribution du : 10/12/2011 11:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Quelques mots du Trouvère
Maître Onirien
Inscrit:
07/02/2011 18:15
Groupe :
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 11434
Hors Ligne
bonjour Meleagre,

je suis content de pouvoir discuter avec vous du texte. il est évident que vous l'avez travaillé. à vrai dire, j'ai presque envie de dire "trop", justement. Et sans ironie aucune. mais c'est plus en fonction de ce que je crois - et là encore, ça n'engage que moi - être une bonne chanson. J'ai une culture très populaire de la chanson, pas du tout intellectualisante. Et là, je pense que, pour être un peu trivial, vous vous êtes trop pris la tête.

Mais c'est votre choix. Vous avez voulu écrire un texte en fonction de critères qui n'ont plus cours. Donc, c'est assez naturel que ce souci du rythme que vous évoquez, fidèle à celui des chansons médiévales, ne soit pas forcément apprécié encore aujourd'hui. ça me rappelle, toutes proportions gardées, les chansons réalistes de l'entre-deux siècle en France. Elles étaient certes fort prisées à l'époque mais prêtent presque toujours à sourire aujourd'hui, tant dans leur musique que dans leur expression.

vous parlez d'améliorer votre travail. effectivement, mon commentaire ne remplit pas cet office d'aide. parce qu'il était pour moi évident que ça n'était pas le but ici et que je vois mal pour quelle raison je vous engagerai à changer un style qui semble vous plaire mais qui ne me parle absolument pas (d'où mon expression "de bois").

bonne continuation.

édit : pour répondre brièvement à vos interrogations. Ben non, vous faites ce qui vous plait, voyons ! si vous aimez ce style, continuez, mais en ayant conscience que vous ne serez pas forcément bien compris ou très entendu. mais je suppose que vous en avez conscience, non ? moi, par exemple, j'aime la guimauve, on peut me le reprocher, j'entends le reproche mais je fais quand même ce que j'aime !

Contribution du : 10/12/2011 11:39
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 »





Oniris Copyright © 2007-2022