Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour les Agitations
Expert Onirien
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5368
Hors Ligne
Merci à tous pour avoir commenté mon petit poème, contrepied et pourmain de Demain dès l’aube, en effet. Je ne doutais pas que vous trouveriez l'astuce cependant je m’étonne qu'elle ait pu sembler si évidente à socque. Je ne m’attendais pas non plus à ce que ce petit texte soit commenté si vite ! (5 commentaires le même jour !) Pour mémoire, je donne la version originale.

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

3 septembre 1847
cité par Wikipédia

Myo, peut-être n’est-ce pas clair dans mon texte, mais je voulais signifier que le bébé dans le berceau était perturbé par l’arrivée de la (jeune ?) femme (mère ?). Le plomb du matin est loin de valoir le très bel or du soir mais signifiait au départ non pas la fin de l’enfance mais la fin de la danse et de la perturbation, car le bébé n’a pas pu dormir de la nuit.

Lulu, comme vous voyez, l’original de Victor Hugo n’est pas un sonnet non plus. C'est peut-être ce que vous vouliez dire. Harlaine est une respectueuse moquerie de Harfleur car j’ai toujours trouvé la rime Harfleur/fleur un peu idiote, vu le niveau des autres vers. J'ai appris plusieurs années plus tard que ce toponyme n'avait pas été inventé ad hoc comme le célèbre et bien plus malin Jérimadeth. Aussi « Harlaine » est-il le résultat de la déformation de Harfleur, visant à rimer avec « laine », avec possibilité d'inventer une ville ou un prénom, déjà inventé sans que je le sache. C'était mieux que Harchtong ou Harvard.

(Même sentiment de défaut relatif avec les « voiles z’au loin » chez Hugo.)

Stéphane, merci pour cette note et pour votre remarque sur l'écriture « soigneusement étudiée ». En effet, le contrepied n’est pas écrit au hasard, quel que soit le jugement par l’auteur ou les éventuels autres lecteurs. J’étais content de Harlaine moi aussi, je l’ai trouvé à la fois mystérieuse comme vous et assez amusante vu l’exercice.

Harlaine, pardon, Harlaine, est, par ailleurs, en effet, donc, Bellini, un prénom anglais, peut-être inventé récemment. Avec de la chance, c’est peut-être un lieu-dit situé quelque part en France, que n’a pas recensé Wikipédia Bellini, ce que vous voulez dire par « vers classique », c’est l’alexandrin en deux hémistiches ? Car le premier vers de l’original est un 2+2+8 est de coupe romantique. Même « Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps » est musicalement d’une seule coulée 12 en dépit d’accents secondaires, ce n’est pas un 6+6 racinien. // Escroc, moi ? Pourquoi ?!

Papipoete, merci beaucoup pour votre passage, votre commentaire m’indique que mon poème n’est pas clair, en effet, je croyais que la présence de deux personnages distincts l’était. Peut-être que si vous relisiez mon petit texte vous le verriez.

Désolé de vous avoir déplu, socque. Si je n’ai pas poussé le contrepied de chaque terme jusqu’au bout, c’est parce que le contrepied souvent se contredit (à l'exemple de la double négation qui revient presque à l’affirmation) ou conduit à des non-sens.
Arsinor, tu es si gentil, grand, fort et beau. C'est un miracle de t'avoir comme ami. Merci mille fois pour le commentaire que vous m'avez envoyé en MP

Contribution du : 19/09/2020 14:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 20025
Hors Ligne
Ah eh bien merci de m'avoir éclairée, Arsinor. Je ne me souvenais pas de la totalité du poème de Victor Hugo... Juste les premiers vers et l'esprit de l'ensemble. Je croyais me souvenir qu'il s'agissait d'un sonnet... Comme quoi... Ce poème avait peut-être la force d'un sonnet dans mon sentiment, mais j'aime tout autant les quatrains. Merci encore ! 😊

Contribution du : 19/09/2020 14:45
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Expert Onirien
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5368
Hors Ligne
Merci Lulu !

Je voulais ajouter aussi que j'avais déjà utiliser le Demain dès l'aube dans un autre poème, Bobards berbères.

Quant à Lulu.com je n'arrive plus à le faire fonctionner ! Votre entreprise ne marche plus Lulu !!

Contribution du : 19/09/2020 14:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Organiris
Inscrit:
01/07/2009 13:04
De Besançon
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 20025
Hors Ligne
Arsinor,
Votre travail sur '' Bobards berbères '' semble évident, mais je n'en ai rien compris... Ainsi sont souvent les jeux qui nous apparaissent surtout de sonorités. La musique semble à trouver ailleurs... Belle performance, en tout cas.

Brin d'humour pour Lulu.com
Aucun rapport avec moi, bien sûr.

Contribution du : 19/09/2020 15:09
_________________
Inspiration ou poésie...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
26/05/2020 16:47
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1409
Hors Ligne
Arsinor,
Le terme "escroc" se rapportait évidemment à la blague qui précédait concernant l'Ecosse... Par contre il est vrai que Harlaine renvoie sur des pages anglaises et écossaises. D'autre part je n'avais pas lu Socque avant d'écrire mon commentaire. J'ai tout de suite vu le parallèle avec Demain dès l'aube. Je ne comprends pas vraiment que vous soyez étonné de ça.
Bellini

Contribution du : 19/09/2020 15:37
_________________
Si tu te contentes de la vérité, écris de la prose. Sinon, essaie la poésie.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Expert Onirien
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5368
Hors Ligne
J'avais compris, Bellini, pour le mot d'escroc. Merci de votre passage sur "Bobards", Lulu !

Contribution du : 19/09/2020 15:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Expert Onirien
Inscrit:
02/07/2015 21:36
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5368
Hors Ligne
Merci beaucoup, Davide, pour votre passage. Vous avez bien compris le principe du poème et avez l'élégance de le séparer de votre jugement.

Citation :
Je n'ai pas aimé du tout, mais pour autant, j'apprécie de voir publier ce genre de fantaisies


Gouelan, vous avez bien compris le fond du récit, mis à part le "dernier adieu", car je voulais simplement montré une "mauvaise mère" du moins un comportement peu adapté en cette nuit de danse. Et oui, là où Hugo se rend sur la tombe de sa fille pour y déposer un bouquet, cette mère se rend au berceau de son fils pour lui ôter deux jouets.

Merci à tous pour vos lectures !

Contribution du : 20/09/2020 13:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour les Agitations
Onimodérateur
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 8345
Hors Ligne
Bonjour Arsinor,

J'espère que je ne suis pas passé à la trappe parce que mon commentaire vous a paru insignifiant, ou même par un acte manqué regrettable.
Je me sens tout de même un peu chagrin de ne pas apercevoir ne serait-ce qu'un discret et concis petit merci...

Sans rancune cependant

Contribution du : 21/09/2020 12:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020