Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour "ne pas regarder la neige fondre"
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5616
Hors Ligne
Remerciements aux correcteurs et aux admin d'Oniris ,pour avoir permis à ce texte de figurer dans le catalogue.
Merci aux lecteurs, dont les avis me sont indispensables pour continuer dans ma quête du langage, le bouillonnement qui sort par giclées d'encre de ma plume, doit avoir les lignes que vous êtes, pour trouver une feuille ou se posaient paisiblement.

Je reviens plus tard, pour répondre aux pistes descriptives de mes lecteurs. Merci encore à tous.

Contribution du : 18/09 09:07:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "ne pas regarder la neige fondre"
Expert Onirien
Inscrit:
27/04/2018 09:19
De FRANCE
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 5616
Hors Ligne
Encore merci à tous mes lecteurs , les 8 premiers sucitant à eux seuls 2 plumes , j'ai toutefois contacté 3 éminents Oniriens de plus , pour être sûr d'avoir mérité les dites plumes , un petit nombre de commentaires fausserai selon moi la donne .


Je vous fais une réponse global, si nombreux que vous êtes à présent.

Il y a une dualité, une analogie dans ce texte qui a échappé à votre sagacité.
Le thème 1er en est évidemment " le poète face à cette Everest qu'est ... La page blanche."
Et l'analogie avec le défi écologique qui est là devant nous.

Remplir une page blanche est une nécessité absolue pour le poète qui ne veut pas sombrer dans l'abîme, blanche comme cette neige qui fond (à l'inverse de la page qui va se remplir) sous l'effet d'un bouillonnement, d'une rage d'écriture.

C'est justement par l'effet du réchauffement climatique que la neige fond et que des espèces disparaissent !
Ce texte n'est donc pas un texte écolo, mais bien un texte sur l'appréhension du vide de la pensée, de la peur que l'imagination ne soit plus au pouvoir, que la fantaisie disparaisse, dernière représentante d'une espèce en danger.

Les jeux de mots, les double sens, l'ironie, la désespérance optimiste ?

Le découpage fut difficile pour calibrer le tout à l'équilibre, garder une ligne lisible par tous, en multi sens, c'est compliqué, ne pas perdre en route son lectorat l'ai tout autant.

Dans ce défi, quelques coquilles se collent au sable mouillé, ainsi la ponctuation, ou cet effet de lyrisme pour d'aucuns trop appuyer, je vous le concède, mais c'est dans ma nature de souligner. À l'oral, j'ai tendance à parler fort.


Clin d'œil à Leni, j'ai 3 HENRI pour Maîtres : Cartier-Bresson / Bergson / Laborit

Contribution du : 19/09 18:55:50
_________________
Citation :
Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. Citations de Jules Barbey d'Aurevilly
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019